Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Investissement immobilier dans l’ancien : les avantages

Publié le

couple heureux consulte ordinateur

Investir dans l’immobilier présente bon nombre d’intérêts : se constituer un patrimoine pérenne, percevoir un complément de revenus, préparer sa retraite… Mais si l’immobilier neuf apparaît souvent comme une solution évidente pour réaliser un investissement locatif, l’immobilier ancien présente lui aussi des atouts à ne pas négliger.

Dispositif Pinel : calculez votre économie d'impôts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !

Pourquoi l’investissement immobilier dans l’ancien concurrence largement le neuf ?

Premièrement, l’immobilier ancien est généralement situé en centre-ville ou en quartiers historiques, à proximité de toutes les commodités : son attractivité locative en est donc optimisée, notamment pour les jeunes ménages actifs ou les seniors. Les nouvelles constructions poussent davantage en périphérie urbaine, en fonction du foncier disponible : dans ce cadre, l’offre locative s’adresse à une cible plus restreinte, ouverte à la mobilité.

Deuxièmement, l’achat l’immobilier ancien s’avère en général 10 % à 20 % moins cher que le neuf, et d’autant plus si le logement est à rénover. Cette décote permet parfois d’obtenir une rentabilité plus élevée, même après travaux, ainsi qu’une plus-value future dans l’éventualité d’une revente.

Immobilier ancien ou neuf, pour bien investir dans l’immobilier, n’hésitez pas à solliciter les conseils avisés de professionnels de l’immobilier. Ils vous aideront à trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins et vous accompagneront dans toutes les étapes de votre investissement immobilier.

Les dispositifs d’aide à l’investissement immobilier dans l’ancien

Comme dans le neuf, l’investissement immobilier dans l’ancien est facilité par des dispositifs dédiés permettant d’alléger le financement de travaux de rénovation. Certains d’entre eux accordent de confortables réductions d’impôts :

  • la loi Malraux ;
  • la loi Monuments historiques ;
  • la loi Pinel, qui s’applique aussi à l’immobilier ancien sous condition de réhabilitation du logement proche de l’état neuf.

Une autre opportunité de défiscalisation est enfin offerte par l’investissement dans l’immobilier ancien : la possibilité de réaliser des travaux déductibles des revenus fonciers. L’éventuel déficit foncier généré est imputable sur le revenu global dans la limite de 10 700 € (dans le cadre du régime réel en location vide), à la condition de louer le bien pendant au moins 3 ans. Et vous pouvez bénéficier d’un éco-PTZ selon le type de rénovation réalisé (jusqu’au 31 août 2018 du moins ; ses modalités d’éligibilité devraient évoluer après).

Bon à savoir

Dans le cadre de la location meublée, la possibilité de percevoir un complément de revenus peu fiscalisé s’applique aussi bien à l’immobilier ancien qu’aux logements neufs avec le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP).

NOS ARTICLES LIÉS