Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Investissement immobilier et loi Pinel : tout comprendre

signature d'un jeune couple en agence immobilière

L’immobilier fait partie des placements privilégiés de nombreux français. En effet, ses multiples atouts en font un excellent support d'investissement, à condition de bien définir vos objectifs et de connaître les avantages liés à chaque type de projet : primo-accession, investissement immobilier Pinel, location de logements meublés.... Suivez nos conseils pour vous repérer et bien vous lancer dans l’aventure immobilière !

Dispositif Pinel : calculez votre économie d'impôts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !

Pourquoi investir dans l’immobilier grâce au dispositif Pinel ?

L’investissement immobilier présente plus d’un intérêt patrimonial et financier :

  • se constituer un patrimoine solide et pérenne en acquérant un bien dont la valeur résiste dans le temps ;
  • protéger sa famille : durable, l’immobilier est un actif transmissible de premier choix pour mettre ses proches à l’abri ;
  • compléter ses ressources : les loyers perçus dans le cadre d’un investissement locatif assurent des revenus réguliers permettant de préparer sereinement sa retraite, ou d’anticiper les imprévus ;
  • réaliser des économies d’impôts : les dispositifs de soutien à l’investissement immobilier offrent plusieurs cadres fiscaux avantageux (l’investissement immobilier loi Pinel, par exemple).

Les différents avantages fiscaux liés à l’investissement immobilier

Associés à plusieurs dispositifs publics d’incitation, l’investissement immobilier en France peut se concrétiser diversement, et présente donc des opportunités variées à saisir en fonction des projets :

  • L’acquisition d’une résidence principale, dans l’ancien ou le neuf : les primo-accédants peuvent à ce titre bénéficier, sous conditions, de nombreuses aides telles que le prêt à taux zéro, le prêt à l’accession sociale ou le prêt épargne logement ;
  • L’achat d’une résidence secondaire, qui permet de diversifier ses placements et dont les éventuels travaux de rénovation énergétique profitent eux aussi d’une TVA à taux réduit ;
  • L’investissement immobilier avec la loi Pinel, pour s’assurer des revenus locatifs et optimiser leur traitement fiscal, grâce à une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 % du prix d’achat, tout en gardant la possibilité de louer son bien à un enfant ou à un parent ;
  • L’investissement dans un bien loué meublé, neuf comme ancien, qui garantit un complément de revenus à la fiscalité allégée, sous statut LMNP ou LMP ;
  • L’investissement dit loi Malraux, dans le cadre de quartiers historiques ou d’immeubles anciens à rénover, qui autorise des réductions d’impôt allant jusqu’à 30 000 € par an. Pour un bien classé, les travaux de restauration sont déductibles des revenus et vous êtes exonéré de droits de succession grâce à la loi Monuments Historiques.
Bon à savoir

Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions pour choisir le projet qui vous correspond : souhaitez-vous compléter vos revenus ou réduire vos impôts ? Quel est votre objectif à terme : transmettre un patrimoine ou revendre pour réaliser une plus-value ? Souhaitez-vous vous occuper vous-même de la gestion locative ou préférez-vous la déléguer ?

Concernant le bien à acquérir, soyez particulièrement vigilant quant à l’évolution prochaine de son environnement, l’évolution des prix du marché et les travaux à prévoir. N’hésitez pas à recourir aux conseils d’un expert Nexity pour être guidé, et éviter ainsi les mauvaises surprises.

Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales de la loi Pinel 2018. L’attention de l’acquéreur est attirée sur les risques afférents à un investissement locatif (ex. : non-respect des conditions d’octroi de l’incitation fiscale, y compris des conditions de mise en location, absence de locataire, loyers impayés, évolution défavorable du marché locatif) susceptibles d’entraîner la perte du bénéfice des incitations fiscales et/ou la remise en cause de l’équilibre financier de l’investissement.

NOS ARTICLES LIÉS