Nouvelle offre jusqu’au 31/10 : le seul apport dont vous aurez besoin ou presque, ce sont vos meubles.
J’en profite
Nexity immobilier
Mon historique
Conseils en achat immobilier

Qu'est-ce qu'un primo-accédant ?

vue extérieure d'une résidence moderne

Le statut de primo-accédant est souvent considéré comme le fait de devenir propriétaire d’un bien immobilier pour la première fois. Le terme est en fait plus précis que cela et il connaît des règles spécifiques. Quelles sont les conditions pour y avoir droit, quels sont les avantages et de quelles aides pouvez-vous bénéficier ? Nexity vous explique tout dans son guide du primo-accédant. 

Quelles conditions pour être primo-accédant ? 

Vous vous demandez si vous pouvez bénéficier du statut de primo-accédant ?
Pour cela, vous devez respecter deux conditions : 
· Votre achat doit concerner la résidence principale : puisque c’est le logement principal qui permet la primo-accession, tous les investissements locatifs et les résidences secondaires sont exclus. 
· Vous ne devez pas avoir été propriétaire d’une résidence principale au cours des deux dernières années : cela doit être vrai pour les deux personnes si vous êtes un couple. 
 
>> Lisez également : acheter son premier logement 
Bon à savoir

Si vous avez déjà réalisé des investissements locatifs ou des achats de résidences secondaires, vous pouvez donc tout de même prétendre au statut de primo-accédant.

À lire également
Premier achat immobilier

Devenir primo-accédant avec sérénité

Devenir primo-accédant n’est pas une décision spontanée, vous devez anticiper votre projet en vous posant les bonnes questions. 
Voici les principaux points que vous devez avoir étudiés avant de commencer les démarches : 
  • Que prévoyez-vous à long terme ? Devenir propriétaire de sa résidence principale implique d’y rester un certain. Si vous prévoyez d’avoir un enfant en plus ou si vous envisagez la possibilité de télétravailler, le logement devra être prévu en conséquence. 
  • Disposez-vous des moyens financiers pour acheter votre bien immobilier ? Votre budget devra correspondre à ce dont vous avez besoin. Sinon, il est préférable d’attendre encore un peu.
  • Dernier conseil : passez par une agence. Les risques d’arnaque doivent absolument être évités dans le cas de l’achat de votre logement principal, vous ne pouvez vous permettre de rater cet investissement. En prenant contact avec un promoteur ou une agence immobilière, vous avez la garantie que votre projet sera cadré. Ces professionnels de l’immobilier sauront vous guider, pas à pas, et ils vous donneront leurs meilleurs avis d’experts. 

Les avantages d’être primo-accédant 

Après avoir vérifié que vous pourrez profiter du statut de primo-accédant, vous vous demandez à quoi vous aurez droit ?
 
Ce statut bénéficie de conditions bancaires et solutions fiscales avantageuses. Le gouvernement a volontairement favorisé ces mesures pour rendre plus accessible le financement de votre résidence principale. 
 
Voici la liste de ces principaux avantages : 
  • Le prêt à taux zéro ou “PTZ” : comme son nom l’indique, ce dispositif permet à l’emprunteur d’être exonéré de tout intérêt bancaire. Ces prêts sont octroyés par des établissements bancaires en accord avec l’État. Les conditions d’octroi sont parfois plus strictes que pour un prêt classique car votre solvabilité doit être garantie. Durée d’emprunt : 12 à 25 ans. 
  • Le prêt conventionné : ce dispositif permet de financer l’achat ou la construction de votre résidence principale. Dans ce cas, il n’y a pas de conditions de ressources. Durée d’emprunt : 5 à 30 ans (voire 35 ans dans certains cas).
  • Le prêt d’accession sociale ou “PAS” : comme le prêt conventionné, il permet de financer l’achat ou la construction de votre logement principal. Attention, ce prêt est réservé à des foyers avec des revenus qui ne vont pas au-delà d’un certain plafond. Aucun apport n’est demandé pour le PAS, son grand avantage est donc de financer en totalité le montant de votre achat. Durée d’emprunt : 5 à 30 ans (voire 35 ans dans certains cas).
  • Le prêt “action logement” : Cela concerne les salariés des entreprises de plus de 20 personnes. Leurs entreprises doivent investir dans la construction immobilière et par ce biais, elles peuvent financer jusqu’à 30% de votre coût global. Ce prêt peut même remplacer l’apport personnel dans certaines banques. Durée d’emprunt : 5 à 20 ans. 
  • Le prêt des collectivités territoriales : les régions, départements et communes réservent souvent des dispositifs dédiés à leurs habitants, sous forme de subventions ou de prêts. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour en savoir plus.
  • Le Plan Épargne Logement ou “PEL” : C’est un dispositif bancaire d’épargne destiné directement à l’achat de la résidence principale. 
Bon à savoir
Si vous êtes dans une zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), vous pouvez profiter d’une réduction de TVA sur votre investissement, en sus de tous ces dispositifs. Fixé généralement à 20%, ce taux pourra être abaissé à 5,5%.
Simulation gratuite : calculez votre prêt à taux zéro
Découvrez le montant et la durée de votre PTZ en fonction de votre situation personnelle.
Voir tous nos simulateurs

En résumé

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ? 

Le statut de primo-accédant correspond à l’achat de sa résidence principale pour la première fois.

Quelles sont les conditions pour être primo-accédant ?

Il y a 2 conditions : 
· Votre achat doit forcément concerner votre résidence principale. 
· Vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale dans les 24 derniers mois. 

Quelles questions se poser avant de devenir primo-accédant ?

  • Qu’est-ce que je prévois à long terme ? Un enfant, du télétravail, etc…
  • Est-ce que mes moyens financiers me le permettent ?
  • M’assurer de passer par un professionnel de l’immobilier. 

Quels avantages à être primo-accédant ?

Des conditions bancaires avantageuses : 
  • Le prêt à taux zéro ou “PTZ”
  • Le prêt conventionné
  • Le prêt d’accession sociale ou “PAS”
  • Le prêt “action logement”
  • Le Plan Épargne Logement ou “PEL”
Avantages fiscaux :
  • Le prêt des collectivités territoriales
  • Réduction de TVA en zone ANRU
NOS ARTICLES LIÉS