Nexity immobilier
Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Finance responsable : de quoi parle-t-on ?

Face aux nouveaux enjeux climatiques et sociétaux auxquels notre monde fait face, les investisseurs sont de plus en plus désireux de redonner du sens à leur placement. La finance responsable leur en offre l'opportunité et recouvre différents types de fonds dont Nexity vous détaille les spécificités.

Qu'est-ce que la finance responsable ?

La finance responsable est un type de placement dont l'objectif est d'allier la performance économique à un impact social et environnemental fortement positif. L'objectif est ici de soutenir les acteurs (entreprises, associations, etc.) d'un monde plus responsable et durable, à travers l'investissement. Ce champ recouvre différents types d'action, mais, globalement, les fonds relatifs à la finance responsable s'attachent à respecter les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans la façon de sélectionner les projets qu'ils soutiennent.

La finance responsable regroupe trois grands types de placements : l'investissement socialement responsable ou ISR, la finance solidaire et la finance participative ou « crowdfunding ».

Investissement Socialement Responsable (ISR)

Dans le champ de la finance responsable, l'Investissement Socialement Responsable vise à concilier la performance économique avec l'impact social et environnemental. Il consiste à investir dans des entreprises qui s'engagent dans une démarche éthique et responsable, œuvrent dans un secteur de l'économie verte, ou qui favorisent, par leurs actions, le développement durable. Un produit d'épargne ISR privilégiera donc les entreprises qui respectent les critères ESG. À travers elles, vous investissez dans une économie plus responsable.

Pour sélectionner les entreprises qui s'inscrivent dans cette démarche responsable, on distingue différentes approches :

Best in class En finance responsable, l'approche « Best in class » consiste à ne sélectionner que les entreprises les mieux notées sur les critères ESG dans leur secteur d'activité. Le fonds investit donc dans tous les domaines, y compris ceux considérés comme à risque (énergie fossile, distribution, etc.).
Best in universe Sur le même modèle que la « Best in class », l'approche « Best in universe » consiste à sélectionner les entreprises les mieux notées selon les critères ESG, sans prendre en compte le secteur d'activité. Ici, les entreprises qui opèrent dans les secteurs vertueux sont naturellement mieux représentées.
Fonds d'exclusion Comme son nom l'indique, cette approche est fondée sur une sélection qui exclut d'office les secteurs les plus nocifs sur le plan social ou écologique. Pas de nucléaire, ni d'armement ou d'entreprise œuvrant dans les produits phytosanitaires par exemple.
Fonds thématiques À l'inverse, l'approche thématique concerne des fonds d'investissements qui se concentrent sur des entreprises qui opèrent dans des secteurs liés au développement durable ou à l'impact responsable : énergie renouvelable, santé, insertion etc.

 

Finance solidaire

La finance solidaire fait partie des fonds thématiques, une branche de la finance responsable. Elle englobe tous les investissements qui s'orientent vers des activités situées généralement dans ce que l'on appelle l'économie sociale et solidaire. Dans ce secteur, l'impact social prime sur les critères de rentabilité économique et les projets financés ont une très grande utilité sociale : construction de logements sociaux, agriculture responsable, lutte contre la précarité, entrepreneuriat dans les pays en voie de développement.

Généralement, on distingue deux approches :

Investissement solidaire Le placement solidaire désigne un produit financier responsable dans lequel une partie de l'épargne va dans des projets d'utilité sociale, du micro-crédit à l'insertion en passant par le logement social.
Épargne de partage Le produit de partage permet à un épargnant de faire don de tout ou partie des revenus générés par son placement à une œuvre d'intérêt général (humanitaire, développement durable, culturel, etc.).

 

Finance participative ou « crowdfunding »

Né avec le développement de l'économie participative sur Internet, le « crowdfunding » entre également dans le domaine de la finance responsable dans la mesure où il permet à n'importe quel investisseur de soutenir directement un projet qui affiche une utilité sociale ou environnementale.

Concrètement, il existe trois manières de placer son argent dans un projet de finance participative :

Le don Le don, comme son nom l'indique, consiste à céder une somme d'argent afin de financer un projet responsable sans attendre aucune contrepartie financière en retour.
Le prêt Le prêt fonctionne comme un emprunt bancaire, à ceci près que c'est l'épargnant qui prête une somme d'argent à un porteur de projet responsable, en attendant d'être remboursé, avec ou sans intérêts.
L'investissement Dans ce contexte, l'épargnant investit une somme sur un projet auquel il souhaite participer en l'échange d'un rendement à long terme. Cet investissement peut se faire sous la forme de royalties, d'obligations ou de parts du capital.

Ce type de placement se réalise sur des plateformes Internet spécialisées, comme We Do Good, Wiseed ou Énergie Partagée.

Bon à savoir

Pour ne pas se perdre dans la jungle de la finance responsable, les autorités régulatrices ont mis en place des labels qui permettent aux épargnants d'identifier les investissements éthiques. Lors d'un placement, n'hésitez donc pas à vérifier la présence des certifications ISR ou Finansol (pour la finance solidaire).

Finance responsable et immobilier, comment ça marche ?

Depuis 2020, le label Investissement Socialement Responsable (ISR) est désormais accessible à des fonds immobiliers. Concrètement, cela signifie que des fonds immobiliers, qu'ils soient destinés aux professionnels aguerris ou au grand public, peuvent désormais accéder à une certification et entrer dans le champ de la finance responsable.

Cette labellisation possède un double enjeu : elle stimule la finance responsable, mais incite également le secteur immobilier à engager des démarches pour favoriser la construction de bâtiments plus performants au niveau énergétique et environnemental. Pour obtenir ce label, les fonds doivent néanmoins remplir certains critères stricts :

  • Faire partie d'un des trois supports éligibles : Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), Organisme de Placement Collectif en Immobilier (OPCI) ou Fonds d’Investissement Alternatif (FIA) immobilier.
  • Investir dans des immeubles neufs et performants, ou dans l'amélioration ESG des bâtiments déjà acquis.
  • Répondre aux 6 exigences du cahier des charges ISR Immobilier :
    • définition des objectifs ;
    • mise en place d'une méthodologie d’analyse ;
    • construction et gestion de portefeuille ;
    • utilisation d'outils pour engager locataires prestataires et gestionnaires dans la démarche ;
    • information des investisseurs ;
    • élaboration d'un dispositif de suivi des impacts.

Comment investir dans la finance responsable ?

Mettre du responsable dans votre épargne

Le moyen le plus efficace de s'engager dans la finance responsable est de souscrire à un produit d'épargne qui comprend un fonds labellisé. Cela n'a, a priori, rien de très compliqué puisque de nombreux produits classiques et très prisés intègrent des investissements liés à la finance responsable. C'est le cas, par exemple, de l'assurance-vie, du Plan d'Épargne en Actions (PEA) ou du Plan d'Épargne en Entreprise (PEE et PERCO).

Vous pouvez également vous rendre sur les sites des différents labels (ISR, Greenfin, etc.) afin d'identifier le fonds responsable qui vous intéresse et que vous pourrez intégrer dans votre épargne, si vous en possédez déjà une.

L'immobilier responsable et la finance participative ou solidaire

Il suffit de se rendre sur une plateforme de crowdfunding pour constater qu'il n'y a rien de plus simple que de placer son argent dans un projet immobilier responsable. De nombreuses résidences affichant de hautes performances écologiques et environnementales y sont présentées pour des souscriptions.

L'autre moyen est de placer son argent dans un fonds de finance solidaire qui affiche son soutien à des projets de construction de logements sociaux, voire d'investir directement dans un projet de ce type (investissement locatif dans un programme neuf). Pour cela, vous pouvez vous renseigner auprès d'un promoteur qui affiche un engagement responsable et durable.

En résumé

Que recouvre le terme de finance responsable ?

La finance responsable a pour objectif de redonner du sens à l'investissement financier et à l'épargne. Elle concerne trois familles de placements : l'Investissement Socialement Responsable (ISR), la finance participative (crowdfunding) et la finance solidaire.

Comment être sûr que j'investis dans la finance responsable ?

Afin de permettre à tous les épargnants de se repérer plus facilement dans la jungle des placements, les autorités ont mis en place des certifications dotées de cahiers des charges stricts, afin de cibler clairement les investissements qui participent au champ de la finance responsable. Les labels ISR et Finansol en font partie.

Puis-je investir dans l'immobilier et faire un placement responsable ?

Pour réaliser un placement de finance responsable, vous pouvez diversifier votre épargne en intégrant dans vos produits (PEA, Assurance-vie, etc.) des fonds labellisés, ou souscrire à un produit comme le PEE qui intègre un fonds solidaire spécialisé dans la construction de logements sociaux par exemple. Vous pouvez également vous rendre sur une plateforme de crowdfunding et investir dans un projet immobilier durable et responsable.

NOS ARTICLES LIÉS