Jusqu’à 1 500€ OFFERTS* par mois pendant 18 mois dès l'achat de votre logement neuf. J'en profite
Conseils en investissement immobilier

Comment se constituer une retraite complémentaire personnelle ?

Couple heureux après la vente de leur bien immobilier

Allongement de la durée de vie, augmentation du chômage, diminution du nombre de cotisants : le système de retraite français est mis à mal depuis plusieurs années. Plus que jamais, il faut anticiper son départ en retraite durant sa carrière professionnelle ! Alors, quels sont les placements et investissements à privilégier pour se constituer une retraite complémentaire personnelle ? Découvrez notre guide complet.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier
RĂ©pondez Ă  quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Quel est le montant moyen d'une retraite complémentaire ?

Une retraite complĂ©mentaire est une retraite par rĂ©partition qui s’ajoute Ă  la retraite de base de la SĂ©curitĂ© sociale. Elle peut ĂŞtre perçue par les personnes ayant exercĂ© une activitĂ© professionnelle ou Ă©tant affiliĂ©es Ă  une ou plusieurs caisses de retraite. 

Depuis l’unification du système et le régime Agirc-Arrco (Agirc pour les cadres ou assimilés, et Arrco pour les non-cadres), tous les salariés du secteur privé gagnent des points de retraite complémentaire grâce à des cotisations versées par les employeurs et les salariés eux-mêmes.

Avec l’éventuelle majoration pour enfants, le montant moyen de la pension des retraitĂ©s rĂ©sidant en France est de 1 504 € bruts par mois, ce qui revient Ă  1 380 € nets des prĂ©lèvements sociaux. 

Quelle différence entre retraite personnelle et retraite complémentaire ?

Avant de nous pencher sur la question de la retraite complémentaire personnelle, prenons le temps de bien différencier retraite de base et retraite complémentaire. En France, les actifs cotisent à la fois pour la retraite de base de la Sécurité sociale et la retraite complémentaire de l’Agirc-Arcco.

Tous les mois, vous versez des cotisations obligatoires qui viennent alimenter ces deux dispositifs. La retraite complémentaire repose sur un système à points. La valeur du point dépend de sa nature et de sa date d’acquisition. La retraite de base fonctionne quant à elle avec une validation de trimestres.

Vous touchez votre retraite complémentaire à 100 % si vous obtenez votre pension à taux plein, soit un taux maximal de 50 %. En cas de départ à taux minoré, votre retraite complémentaire sera également déduite selon des coefficients d’abattement.

Bon Ă  savoir

Sur votre espace personnel du site de l’Assurance retraite, il est possible de suivre votre dossier facilement grâce Ă  des simulateurs pour connaĂ®tre le nombre de trimestres ou de points dĂ©jĂ  acquis par exemple. 

Caisse de complémentaire retraite : le calcul de la retraite complémentaire des salariés et TNS

Calculer sa retraite de base

Pour savoir comment se constituer une retraite complĂ©mentaire, il faut Ă©galement dĂ©terminer le montant dont vous aurez besoin pour maintenir votre niveau de vie et votre pouvoir d’achat. Pour cela, il faut calculer votre retraite de base en premier lieu. 

La formule est la suivante : Revenu annuel moyen × Taux × (Nombre de trimestres d’assurance validés / Durée de référence).

On retient le salaire annuel moyen sur les 10 à 25 meilleures années (la durée dépend de l’année de naissance), le taux de liquidation (50 % maximum pour le taux plein) et enfin le nombre de trimestres cotisé. On applique ensuite les décotes ou surcotes correspondantes à la situation de chacun.

Calculer sa retraite complémentaire

Pour se faire une retraite complĂ©mentaire en estimant son montant, le calcul est simple : il vous suffit de multipler le nombre de points que vous avez acquis par leur valeur de service. Cette dernière est revalorisĂ©e chaque annĂ©e au moins d’octobre. En 2023, un point vaut 1,2714 €. 

Bon Ă  savoir

Vous avez acquis des points avant la fusion Agirc-Arrco ? Ne vous inquiĂ©tez pas, ils seront transformĂ©s : la valeur du point Arcco vaut 1 point Agirc-Arrco, tandis que 1 point Agirc x 0,347791548 vaut 1 point Agirc-Arrco. 

Comment cotiser soi-mĂŞme pour sa retraite ? Se constituer une Ă©pargne retraite

Acheter sa résidence principale

La première manière de se constituer une retraite complĂ©mentaire personnelle, c’est d’acheter sa rĂ©sidence principale. MĂŞme si vous ne bĂ©nĂ©ficiez pas techniquement de revenus complĂ©mentaires avec cette solution, c’est une façon d’économiser le prix d’un loyer Ă  terme ! L'immobilier reste toujours une valeur sĂ»re pour investir son argent. 

Dans la mesure où la retraite est souvent synonyme d’une baisse de revenus, anticipez votre achat pour limiter au maximum vos charges de remboursement au moment de la retraite : vous aurez fini de payer le crédit immobilier et vous n’aurez que les charges courantes à supporter au quotidien.

Vous pouvez disposer de votre logement comme bon vous semble, et même vendre votre propriété au bout d’un certain temps pour acheter plus petit ou plus grand selon vos besoins. De quoi faire une jolie plus-value à la revente et gonfler votre pension de retraite avec un capital supplémentaire à disposition !

Percevoir des revenus locatifs en complément de retraite

Pour tous ceux qui recherchent comment se constituer une retraite complémentaire, nous avons LA solution : l’investissement locatif. Vous achetez une maison ou un appartement grâce à l’effet de levier du prêt immobilier, ce qui demande peu d’investissement de votre part : vous avez simplement à couvrir les 10 % d’apport personnel. Ensuite, vous mettez le bien acquis en location et vous percevez chaque mois des loyers, c’est-à-dire des revenus locatifs.

Idéalement, le montant de vos loyers couvre totalement ou en majeure partie vos mensualités de crédit. Vous vous constituez ainsi un patrimoine à moindre coût ! Et si vous achetez à 35 ans sur 25 ans, vous avez fini de rembourser votre emprunt juste avant la retraite. Résultat : vous percevez une rente mensuelle grâce aux loyers de vos locataires.

Si possible, achetez maximum 15 à 20 ans avant l'âge de la retraite. Ainsi, une fois que vous êtes sorti de la vie active, vos revenus locatifs permettent de doper une pension de retraite insuffisante. Mais plus vous investissez tôt, mieux c’est.

Bon Ă  savoir

Avant d’acheter, soyez bien attentif au potentiel locatif et à la qualité des logements. Pour éviter la vacance locative, votre bien doit se situer dans une zone dynamique et en expansion. N’hésitez pas à vous faire accompagner par des experts de l’immobilier comme Nexity pour sécuriser votre retraite complémentaire personnelle.

Épargner sur un plan retraite de type PER

Le Plan d’épargne retraite (PER) est aussi une très bonne option financière pour prĂ©parer sa retraite. Cette solution d’épargne consiste Ă  verser une somme mensuelle sur un compte bloquĂ© jusqu’à vos vieux jours. Sauf en cas de dĂ©blocage anticipĂ© exceptionnel (dont l’acquisition d’une rĂ©sidence principale fait partie), votre capital est donc bloquĂ©. 

Votre PER peut ĂŞtre alimentĂ© de versements volontaires ou obligatoires, ou mĂŞme abondĂ© par votre employeur. Vous conservez le mĂŞme plan durant toute votre carrière. Votre capital est placĂ© sur des actifs plus ou moins risquĂ©s selon le profil que vous choisissez pour dynamiser votre capital et crĂ©er des intĂ©rĂŞts. Ces perspectives de rendement permettent d’épargner simplement, sans pour autant laisser dormir votre Ă©pargne sur un compte ! Plus l’âge de la retraite approche et plus votre capital sera sĂ©curisĂ©. 

Une fois arrivĂ© Ă  la retraite, vous percevez le capital sous forme de rente viagère mensuelle, ou sous forme de capital Ă  100 %. Il est Ă©galement possible de mĂ©langer les deux. 

Ă€ savoir que le plan d’épargne retraite offre des avantages fiscaux puisque tous les versements effectuĂ©s sont dĂ©ductibles des revenus imposables, avec des plafonds Ă©quivalents Ă  : 

  • 10 % du Plafond annuel de la SĂ©curitĂ© sociale (PASS) de l’annĂ©e N-1 ;

  • 10 % des revenus professionnels de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, limite de 8 fois le PASS de l’annĂ©e N-1.

Capitaliser sur l’assurance-vie en placement retraite

Enfin, pour vous constituer une retraite complĂ©mentaire personnelle, vous pouvez ouvrir un contrat d’assurance-vie. Cette enveloppe d’épargne, qui fait partie des placements prĂ©fĂ©rĂ©s des Français, permet de se constituer des revenus complĂ©mentaires en Ă©pargnant pendant votre vie active. 

Sur le mĂŞme principe que le PER, vous alimentez votre assurance-vie grâce Ă  des versements ponctuels ou rĂ©guliers. Nous vous conseillons d’opter pour un contrat d’assurance multisupport qui rĂ©partit votre capital entre : 

  • les fonds euro, 100 % sĂ©curisĂ© et garanti avec de faibles rendements (1 Ă  2 % par an en moyenne) ;

  • les unitĂ©s de comptes, des actifs au potentiel de rendement beaucoup plus Ă©levĂ©, avec toutefois une perte de capital possible.

Pour optimiser votre potentiel de rendement avec ces placements, vous pouvez jouer sur le niveau de risque et le dynamisme de votre rĂ©partition en capital. Vous ne voulez prendre aucun risque ? Placez toute votre Ă©pargne sur les fonds euros. Vous avez envie de capitaliser votre Ă©pargne ? Positionnez une partie de votre argent sur les unitĂ©s de compte. 

L’assurance-vie arrive à maturité fiscale après 8 ans, ce qui signifie que vous bénéficiez d’un abattement vous permettant de retirer de l’argent tous les ans en totale exonération fiscale. Cet abattement est de 4 600 € par an sur la part d’intérêts retirés. Après 8 ans, mettez en place des rachats partiels programmés sans payer d’impôts dessus !

Cotisation retraite : racheter des trimestres de cotisations, c’est possible ?

En plus de tous ces conseils pour avoir un complément pour la retraite, vous pouvez également procéder à un rachat de trimestres pour augmenter le montant de votre pension. À savoir qu’il n’est pas possible de racheter plus de 12 trimestres et que les périodes rachetables concernent les années d'études supérieures et les années civiles incomplètes. Il est tout à fait possible que la caisse de retraite rejette la demande du salarié.

Le prix d'un trimestre racheté dépend de l'âge et de l'option choisie (taux de la retraite ou taux et durée d'assurance). Il s’agit d’une dépense déductible de vos revenus imposables. Au moment de la demande, vous devez avoir entre 20 et 66 ans.

Comment se constituer une retraite complĂ©mentaire : ce qu’il faut retenir 

Tout le monde a intérêt à se constituer une retraite complémentaire personnelle. C’est une façon de préparer sereinement vos vieux jours, de maintenir votre niveau de vie à la retraite et de financer vos projets. Immobilier, PER, assurance-vie : de nombreuses solutions d’épargne et d’investissement s’offrent à vous pour protéger votre pouvoir d’achat. Contactez nos experts Nexity si vous désirez être conseillé pour mettre en place LA stratégie d’investissement adaptée à votre situation personnelle et à vos besoins !

Comment se faire une retraite personnelle ?

Voici les principales solutions pour se constituer une retraite complĂ©mentaire personnelle : 

  • Acheter sa rĂ©sidence principale
  • Faire de l’investissement locatif
  • Ouvrir un Plan d’épargne retraite (PER)
  • Ouvrir un contrat d’assurance-vie

Comment cotiser volontairement pour la retraite ?

Pour rĂ©aliser des cotisations volontaires, vous devez : 

  • ne plus ĂŞtre affiliĂ© Ă  un rĂ©gime obligatoire de retraite ;
  • avoir Ă©tĂ© affiliĂ© pendant 6 mois Ă  la caisse nationale assurance vieillesse (CNAV) et/ou pendant 5 ans pour les salariĂ©s expatriĂ©s.

OĂą cotiser pour une retraite complĂ©mentaire ? 

Tous les salariés du secteur privé cotisent auprès du régime général de la Sécurité sociale, tandis que c’est le régime Arrco-Agirc qui reçoit les cotisations de retraite complémentaire.

NOS ARTICLES LIÉS