Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Le financement de l’investissement locatif

explication entre conseiller financier et un couple

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif et vous recherchez le financement approprié ? Différents types de prêts immobiliers peuvent vous aider à concrétiser votre achat. N’hésitez pas, non plus, à vous tourner vers les dispositifs de défiscalisation pour optimiser votre investissement.

Les solutions de crédit pour financer un investissement locatif

Emprunter pour investir dans l’immobilier locatif est la solution la plus simple pour disposer du capital nécessaire, tout en bénéficiant de l’effet levier du crédit. Les revenus locatifs serviront les premières années à rembourser les mensualités du prêt immobilier, puis complèteront ensuite vos revenus mensuels. Autre avantage : les intérêts d’emprunt sont fiscalement déductibles des revenus locatifs imposables.

Généralement, un apport d’au moins 10 % est demandé par les organismes financiers afin d’octroyer un crédit immobilier mais un prêt sans apport est possible en ajustant les mensualités à rembourser sur les futurs loyers encaissés.

Selon votre profil et vos besoins, votre banquier vous proposera :

  • un prêt in fine avec le paiement d’intérêts mensuels et le remboursement du capital à l’échéance ;
  • un prêt amortissable, où les mensualités comprennent des intérêts et une partie du capital à rembourser jusqu’à l’échéance.
Bon à savoir

Pour financer votre investissement locatif, Nexity vous propose des solutions crédits négociées avec ses partenaires bancaires, personnalisées et adaptées à votre type d'investissement. Ce service est sans engagement : vous êtes libre d'adopter le plan de financement de votre choix.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Optimiser le financement d’un investissement locatif grâce à la défiscalisation

L’État encourage l’investissement locatif avec des dispositifs qui facilitent l’acquisition d’un appartement ou d’une maison à louer, en réduisant leur coût de revient. Ils permettent d’optimiser le financement de l’opération sous deux formes :

  • des réductions d’impôts annuelles, calculées sur le prix d’acquisition du bien et en fonction de la durée de sa mise en location, par exemple grâce au dispositif loi Pinel pour un logement vide ou la loi Censi-Bouvard pour une location meublée ;
  • un gommage partiel voire total de la fiscalité sur les revenus locatifs, grâce à l’amortissement annuel du prix d’achat d’un bien loué meublé, sous le régime fiscal réel du loueur en meublé non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP).

>> À lire également : Comment avoir un bon rendement locatif ?

NOS ARTICLES LIÉS