Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Calcul de la rentabilité locative

rédaction d'une lettre
Vous souhaitez investir dans l’immobilier pour vous assurer un complément de ressources en le mettant en location ? Pour évaluer au mieux les revenus effectifs générés par votre patrimoine locatif, il vous faut calculer la rentabilité locative de votre investissement. Différentes méthodes existent pour l’estimer correctement.

Rentabilité locative : l’importance de l’emplacement

Pour calculer au mieux la rentabilité locative du bien immobilier que vous souhaitez acquérir, la première étape est simple : il s’agit de définir le montant du loyer annuel que votre opération pourra générer. En le divisant par le montant de votre investissement, et multipliant ce chiffre par 100, vous obtenez alors le taux de rentabilité brute de votre investissement locatif.

Encore faut-il déterminer précisément quel montant de loyer vous pouvez espérer louer votre bien, à la fois pour être suffisamment concurrentiel et pour éviter le risque de vacance locative. Pour calculer au mieux le bon prix du loyer, il est indispensable de bien connaître le marché local, et la rentabilité locative moyenne par ville, voire, par quartier. Un agent immobilier pourra vous aider et vous aiguiller dans cette analyse.

>> Aller plus loin : Bien choisir votre bien immobilier

Pas encore propriétaire ?
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Calculer la rentabilité locative nette

Une fois réalisée cette première estimation, il vous reste à préciser plus finement votre rentabilité locative prévisionnelle. Pour cela, il suffit de retrancher au montant total de loyers espéré les dépenses afférentes à l’acquisition mais aussi à la gestion du bien.

Les charges à prendre en compte sont les suivantes :

  • la taxe foncière ;
  • les charges de copropriété ;
  • une éventuelle assurance loyers impayés ;
  • les honoraires de syndic ;
  • le manque à gagner lié aux périodes de vacance locative ;
  • les frais financiers liés à un emprunt si vous avez recours au prêt etc.

Une bonne rentabilité locative oscille entre 2 et 7 %. Plus elle est élevée, plus vos revenus seront importants. Vous pouvez également la booster en bénéficiant de certains dispositifs de défiscalisation, ou en acquérant un bien situé dans une zone où la TVA est à 5,5 %, à proximité de quartiers en rénovation urbaine.

NOS ARTICLES LIÉS