Conseils pour louer son logement

La garantie des loyers impayés

Publié le

maisons monopoly sur billets de banque

Il existe parfois des risques lors d'une mise en location. Pour protéger le bailleur, il existait jusqu' au 1er janvier 2018 la Garantie des Risques Locatifs (GRL), dispositif contre les loyers impayés, dégradations... La GRL a pris fin au 1er janvier 2018. Elle est désormais remplacée par la Garantie Visale.

QU'EST-CE QUE LA GRL ?

La Garantie des Risques Locatifs (GRL) permettait aux propriétaires bailleurs d'obtenir une assurance loyers impayés pour les locataires qui ne disposaient pas de garanties suffisantes.

Elle couvrait jusqu'à 70 000 euros pendant toute la durée du bail (de la signature à la résiliation).

La GRL apportait aussi une garantie en cas de contentieux en apportant une couverture financière en cas de procédures de recouvrement des dettes à l'encontre de votre locataire.

Enfin, la GRL vous dédommagait en cas de dégradation commises par le locataire à vous aide à régler les travaux pour un montant d'indemnisation fixé à 7 700 euros TTC.

LES CONDITIONS DE LA GRL

Le logement : devait être loué à titre de résidence principale sur le territoire français, devait appartenir au parc privé et le loyer devait être inférieur à 2 000 euros par mois, charges comprises.

Le locataire : devait occuper le logement depuis au moins 6 mois et ne pas avoir connu d'impayés, le taux d'effort du locataire (rapport entre le montant total du loyer et le montant total des ressources du locataire) devait être inférieur à 50%.

LE COÛT DE LA GRL

Pour souscrire à la GRL, vous pouviez vous adresser aux assureurs partenaires de l'Association Pour L'Accès Aux Garanties Locatives (APAGL) ou passer par des courtiers en assurance.

Son coût était fixé librement par les compagnies d 'assurances. En général, le montant de la prime variait entre 2 et 3% du montant annuel des loyers.

NOS ARTICLES LIÉS