Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Location meublée : définition et avantages

emménagement heureux

Dans une location meublée, le logement comprend les meubles et l’électroménager nécessaires à la vie quotidienne du locataire. Si louer un logement meublé simplifie l’emménagement, la démarche présente d’autres avantages, pour les locataires comme pour les propriétaires.

Statut LMNP : calculez vos avantages fiscaux
Estimez gratuitement vos revenus, amortissement, rentabilité, montant de la TVA récupérable…

La location en meublé, idéale pour un investissement

La fiscalité avantageuse de la location meublée peut particulièrement intéresser tous ceux qui souhaitent se lancer dans l’investissement locatif.

Acheter puis louer une location en meublé dans des zones touristiques ou attractives permet ainsi de s’assurer des revenus réguliers, notamment pour ce qui est :

  • des locations en ville, où la demande est forte ;
  • des locations à la montagne, pour une occupation plus saisonnière ;
  • des locations à la mer, toujours recherchées par les vacanciers ou les saisonniers.

Les avantages de la location meublée pour le locataire

Par définition, une location meublée est équipée et meublée de façon à pouvoir être habitée immédiatement. Le locataire n’a que ses effets personnels à ramener le jour de son emménagement. Outre des économies sur les frais de déménagement et d’ameublement, la location en meublé présente d’autres avantages pour le locataire : la formule est pratique pour les étudiants qui recherchent une location courte durée, le préavis à respecter n’est que d’1 mois (contre 3 dans la plupart des locations nues, hors zones « tendues »). Ces spécificités ont bien entendu des incidences sur le contrat de location, dans lequel elles doivent figurer explicitement.

Les avantages de la location meublée pour le propriétaire

La location meublée présente également des avantages pour le propriétaire. Outre l’encadrement juridique moins contraignant, l’imposition d’une location meublée n’est pas la même que pour une location vide : les recettes perçues sont à déclarer comme des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et non comme des revenus fonciers. Ce régime donne lieu à des abattements et des exonérations généralement plus avantageux, si les revenus locatifs ne dépassent pas un certain plafond. Une fiscalité qui a de quoi séduire les acheteurs intéressés par le principe de la location meublée.

NOS ARTICLES LIÉS