Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Achat immobilier : quelle déduction d’impôts ?

bureau avec ordinateur et calculatrice

L’achat d’un appartement ou d’une maison peut parfois vous permettre de payer moins d’impôts, en particulier si vous effectuez un investissement locatif qui réserve de nombreuses opportunités de déduction fiscale.

Les déductions fiscales sur les revenus locatifs imposables

L’achat d’un bien immobilier mis à la location permet de déduire un certain nombre de charges de vos revenus locatifs, qu’il s’agisse de revenus fonciers (revenus de la location vide) ou de bénéfices industriels et commerciaux (revenus de la location meublée) : notamment des charges directement liées à l’achat immobilier, telles que les intérêts d’emprunt, les cotisations d’assurance emprunteur, ou encore les frais de dossiers bancaires. Leur montant effectif est déductible dans le cadre du régime réel d’imposition des revenus locatifs. Le régime micro-foncier prévoit pour sa part un abattement forfaitaire.

Autre possibilité de déduction d’impôts : certains travaux de réparation, d’amélioration et d’entretien réalisés après votre acquisition. Mais si les travaux sont importants, et créent un déficit foncier, le logement doit rester loué au moins 3 ans après.

Dispositif Pinel : calculez votre économie d'impôts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !

Les déductions d’impôts des dispositifs d’aide à l’achat locatif

L’investissement locatif est encouragé par différents dispositifs fiscaux autorisant des réductions d’impôts significatives. Parmi les principales mesures offrant une déduction sur l’impôt à payer en fonction du prix d’achat du bien immobilier figurent :

  • La loi Pinel : 12 % du prix d’achat du bien est déduit de l’impôt sur le revenu pour 6 ans de mise en location, 18 % pour 9 ans, et 21 % pour 12 ans, dans la limite de 300 000 € d’investissement (sur certaines zones et sous conditions) ;
  • La loi Censi-Bouvard : la déduction d’impôt s’élève à 11 % du prix de l’achat immobilier, plafonné à 300 000 €, pour un logement loué meublé dans une résidence avec services pour étudiants, seniors ou personnes dépendantes (Ehpad) ;
  • La loi Cosse : une déduction forfaitaire de 15 % à 70 % est prévue pour les logements loués sous convention ANAH, sous conditions de revenus du locataire et de plafonds de loyers.

>> Pour aller plus loin : Pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

NOS ARTICLES LIÉS