Les Mensuali’ty : Jusqu’à 1 500€/mois OFFERTS* pendant 18 mois dès votre achat neuf ! J'en profite
Conseils en achat immobilier

Immobilier 2023 : quel avenir pour le marché de l'immobilier ?

Extérieur de la résidence neuve Nexity Plaisance à Orléans
Il est d’ores et déjà possible de dresser le bilan du marché immobilier pour cette année et d'esquisser les grandes tendances de 2023. Les prix de l’immobilier au m2 baisseront-ils dans les 12 mois à venir ? Le niveau des transactions sera-t-il impacté par la hausse des taux d’intérêt ? Où sera-t-il intéressant d’investir ? Nexity fait le point sur les prévisions de l’immobilier en 2023.
Un projet d'achat immobilier ?

Calculez votre budget immobilier grâce à notre simulateur gratuit et sans engagement !

Quel avenir pour l'immobilier en 2023 ?

Avant de dessiner les grandes lignes du marché de l’immobilier en 2023, prenons quelques instants pour faire l’état des lieux du secteur en 2022.

2022 : un marché immobilier globalement dynamique

Malgré le contexte inflationniste, la dynamique de marché de l’immobilier français est restée globalement bonne en 2022. On prévoit un volume de transactions pratiquement similaire à celui de l’an passé. 1,1 millions de ventes pourraient avoir lieu d’ici la fin 2022, un niveau frôlant le record historique des transactions de 2021.
Du côté des prix, le marché immobilier français présente là encore des signes de croissance : depuis un an, les prix ont grimpé de 5,7% au niveau national en moyenne. Le marché immobilier de 2022 est porté par les mêmes segments que celui de l’année dernière : les achats de maisons ont encore davantage la cote que ceux d’appartements (respectivement +6,5% et +4,7 %). De même, comme en 2021, les centres urbains n’attirent plus autant que les zones rurales. Paris a par exemple vu ses prix se contracter de 1,2% tandis que les prix des zones rurales ont augmenté de 8% en douze mois.

Immobilier 2023 : des prévision un peu plus nuancées

Les progressions du marchĂ© immobilier français devraient toutefois ĂŞtre plus mesurĂ©es en 2023 par rapport Ă  2021 et 2022, aussi bien en termes de prix qu’en termes de volumes de transactions. Les ventes pourraient ainsi atteindre 950 000 ventes contre 1,1 millions cette annĂ©e. Plusieurs facteurs sont en cause, notamment le choc inflationniste, qui accroĂ®t l’attentisme des Français vis-Ă -vis de l’immobilier. 

Pourquoi l'investissement immobilier est le placement à privilégier sur 2023 ?

Est-ce que les prix de l'immobilier vont baisser en 2023 ?

Dans un climat d’inflation et donc de hausse des taux d’intérêt, la croissance du marché immobilier devrait se maintenir, mais à un rythme plus lent. Ainsi, les prix devraient continuer à augmenter en France en 2023. On estime à 3 % la croissance des prix en 2023 sur l'ensemble du territoire français. Toutefois, cette augmentation générale des prix cachent de grandes disparités

Des prix à la baisse à Paris, un tassement marqué à Lille, Nantes et Bordeaux

Comme en 2022, la croissance des prix risque de marquer le pas à Lille, Nantes, Bordeaux ou encore Toulouse. Ils pourraient même baisser de 2% à Lyon, de 1% aussi bien à Bordeaux qu’à Toulouse dans l’année à venir.
Les prix au m2 pourraient Ă©galement continuer Ă  baisser Ă  Paris : en 2022, la capitale a vu les prix de son immobilier dĂ©cliner de 1,2%. Ce sont près de 3% de diminution par rapport Ă  2020. En 2023, ce dĂ©clin des prix parisiens pourrait atteindre 3%, pour flirter avec la barre symbolique des 10 000 euros/m2 en moyenne en septembre 2023, tandis que la situation de forte sur-offre devrait perdurer. 
 

 

Une tendance haussière dans les 50 plus grandes villes de France

Entre 2021 et 2022, les prix ont augmentĂ© de 5,4 % dans les 50 plus grandes villes de France. Les villes moyennes continuent donc de tirer leur Ă©pingle du jeu : elles devraient, en 2023, connaĂ®tre des hausses d’environ 3%. 

Une croissance toujours plus soutenue en zone rurale

L’immobilier des zones rurales est portĂ© par un double phĂ©nomène : 
  • La dĂ©saffection des villes par les salariĂ©s depuis la crise du COVID et la gĂ©nĂ©ralisation du tĂ©lĂ©travail ;
  • La plus grande accessibilitĂ© financière des biens immobiliers : alors que l’inflation tend les conditions de crĂ©dits, les prix plus raisonnables de ces zones moins tendues augmentent les chances des candidats Ă  la propriĂ©tĂ© d’obtenir leur prĂŞts.
En 2023, les prix de l’immobilier à la campagne devraient continuer sur la même voie qu’en 2022, à savoir une hausse de 5% ces 12 derniers mois.

OĂą investir en France en 2023 ?

En 2023, le marché immobilier français devrait donc suivre la même trajectoire d’évolution que ces deux dernières années. Le marché immobilier aurait tendance à devenir de plus en plus tonique à mesure que l’on s’éloigne des agglomérations urbaines les plus grandes et les plus denses.
Par consĂ©quent, si vous souhaitez investir, privilĂ©giez davantage les achats rĂ©sidentiels dans les villes moyennes : leur potentiel d’accroissement de valeur est plus sĂ»r que celui des biens immobiliers situĂ©s dans les grandes villes. 
L’achat d’une maison en zone rurale peut également constituer un bon investissement : il semblerait que l’immobilier à la campagne reste sur une dynamique plus franche de l’ordre de 5% d’augmentation.

Immobilier 2023, quelles tendances pour les taux immobiliers

On constate depuis un an une remontĂ©e des taux de crĂ©dit immobilier, actuellement de l’ordre de 2% en moyenne pour un prĂŞt Ă  20 ans (hors coĂ»t assurance prĂŞt immobilier et coĂ»t des sĂ»retĂ©s). C’est un point de plus qu’en 2021 Ă  la mĂŞme pĂ©riode. Cette croissance pourrait perdurer, pour avoisiner les 2,75% pour ce type de crĂ©dits immobiliers d’ici dĂ©but 2023. 
Plusieurs éléments peuvent expliquer cette tendance
  • La persistance de la situation inflationniste ;
  • La hausse des taux directeur de la Banque Centrale EuropĂ©enne qui conduit les banques Ă  procĂ©der Ă  une hausse de leurs barèmes ;
  • La hausse des taux obligataires sur 10 ans de l’État français qui sert de jalon aux banques pour dĂ©terminer les taux fixes des crĂ©dits immobiliers.
Toutefois, il est intéressant de noter que cette hausse intervient après une longue période baissière des taux d’intérêt des crédits immobiliers. De fait, la pression sur le taux d’effort des ménages, c’est-à-dire le poids d’une mensualité de crédit dans le revenus mensuels des emprunteurs, resterait en moyenne relativement mesurée. Même avec la hausse des taux d’intérêt, la solvabilité moyenne des ménages devrait être préservée
Bon Ă  savoir

Le taux d’usure est à l’heure actuelle le facteur le plus bloquant dans l’obtention des crédits immobiliers. Sa progression anachronique par rapport à celle des taux d’intérêts pratiqués par les organismes de crédit grève en effet l’accès aux crédits chez les candidats à l’accession.

Immobilier 2023 : la rénovation énergétique au coeur des enjeux

En 2023, la rĂ©glementation concernant la location des passoires thermiques va se durcir. Ainsi, dès janvier 2023, les habitations consommant plus de 450 kWh.m2 par an en Ă©nergie finale ne pourront plus ĂŞtre mises Ă  la location. En 2025, les logements notĂ©s G au DPE seront eux aussi interdits Ă  la location. Les logements classĂ©s F seront frappĂ©s de cette interdiction en 2028. Au total, 5 millions de logements classĂ©s F et G au DPE devront subir une rĂ©novation Ă©nergĂ©tique sous peine d’être exclus du marchĂ© de la location immobilière. 
Si les propriĂ©taires de ces biens peuvent compter sur des aides des pouvoirs publics, telles que MaPrimeRĂ©nov', l’Eco-PTZ ou encore le prĂŞt avance rĂ©novation, certains prĂ©fĂ©reront vendre plutĂ´t que rĂ©nover leur passoire thermiques. Le marchĂ© de l’immobilier 2023 pourrait donc constater un afflux sur le marchĂ© de biens immobiliers Ă  rĂ©nover, affichant des dĂ©cotes de prix pour rester attractifs. 

Reconduction du prêt à taux zéro en 2022

La prolongation du prĂŞt Ă  taux zĂ©ro, jusqu’à dĂ©cembre 2023 au moins, devrait soutenir une tendance Ă  la hausse pour le marchĂ© de l’immobilier dans le neuf. OctroyĂ© sous conditions de ressources, ce prĂŞt excluant le remboursement d’intĂ©rĂŞt, est une aide considĂ©rable pour les mĂ©nages souhaitant acquĂ©rir un bien neuf dans des zones tendues.

Les dernières opportunités à saisir avec le dispositif Pinel ?

Dès le 1er avril 2023, les rĂ©ductions d’impĂ´t concĂ©dĂ©es aux propriĂ©taires de maisons ou d’appartements neufs acquis via le dispositif Pinel seront bien moins attractives. Pour rappel, le dispositif Pinel prendra fin en dĂ©cembre 2024. Le nouveau dispositif Pinel Plus pour 2023 ne sera, quant Ă  lui, applicable qu’à un nombre limitĂ© de projets de construction, en raison de critères de sĂ©lection plus restrictifs.

Dispositif Pinel : calculez votre Ă©conomie d'impĂ´ts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !

MarchĂ© de l'immobilier 2023 : ce qu'il faut retenir 

Un marché immobilier 2023 en croissance

Si le marché immobilier 2023 devrait rester en croissance (+3%), cette dernière pourrait ralentir par rapport aux deux années passées. Dans le détail, les prix des grandes villes de France devraient peu progresser (+1%), tandis que ceux des villes moyennes et ceux des zones rurales devraient connaître une croissance plus soutenue (respectivement +3% et +5%).

Des taux d’intérêt des crédits immobilier en hausse mais...

La situation inflationniste et la politique monétaire des banques centrales européennes tendent les taux d’intérêt des crédits immobiliers en France. Toutefois, cette hausse ne devrait pas avoir un effet trop plombant sur les demandes de crédit : la pression sur le taux d’effort moyen des français resterait en effet mesurée.

Un marché face au défi de la rénovation énergétique

Le marché immobilier 2023 pourrait être également marqué par la mise en vente soutenue de passoires énergétiques, ces dernières devant être rénovées avant 2028 pour continuer à être mises à la location.

OĂą investir dans l'immobilier en France ?

Plusieurs grandes villes restent intéressantes pour un projet, nous pouvons notamment citer :

Nous vous recommandons toutefois de privilégier les villes de tailles moyennes pour votre achat résidentiel.
 
NOS ARTICLES LIÉS