Mon historique
Conseils en achat immobilier

Les services d'aide à la personne : et si vous sautiez le pas ?

assistante apporte le repas en maison de retraite

Un petit coup de main au quotidien, ça vous dirait ? De plus en plus utilisés en France, les services d'aide à la personne (nettoyage, bricolage, jardinage, informatique...) apportent une assistance précieuse à tous les particuliers. Nos conseils pour sauter le pas.

LES SERVICES D'AIDE À LA PERSONNE, LES FRANÇAIS ADORENT !

D’après l'Institut français d'opinion publique (Ifop), les Français ont été 2,7 millions à bénéficier de services d'aide à la personne en 2014. Les domaines les plus demandés restent l'entretien de la maison, la garde d’enfants et l'assistance aux personnes âgées. Si vous êtes tenté par cette aide au quotidien, suivez ces quelques principes de bon sens pour l'intégrer en douceur à votre vie de tous les jours.

QUELLES SONT LES ACTIVITÉS DE SERVICES D'AIDE À LA PERSONNE ?

Les prestations proposées par les acteurs du service d'aide à la personne sont diverses et variées : du baby-sitting aux petits travaux de bricolage et de jardinage en passant par le soutien scolaire, c'est autant d'aides à domicile comme à l'extérieur qui faciliteront votre vie.
Découvrez les 26 activités de services à la personne.

EMPLOYER QUELQU'UN EN DIRECT OU PRENDRE UN PRESTATAIRE ?

Plusieurs critères entrent en ligne de compte au moment du choix. Au-delà des critères évidents (premier contact, adéquation parfaite entre votre besoin spécifique et la prestation proposée), d'autres facteurs pourront jouer. Le prestataire doit vous fournir des informations précises sur la prestation envisagée.

Un point important, son réseau : votre interlocuteur doit disposer de collaborateurs ou de partenaires de qualité en nombre suffisant pour répondre rapidement à votre demande.

De ce point de vue, recourir à une grande enseigne est un gage de qualité : expérience du secteur, sélection/recrutement de prestataires de qualité en amont, large périmètre d'intervention, complémentarité des offres de service d'aide à la personne.

Si l'entreprise que vous sollicitez n'est que mandataire et délègue le travail à un prestataire, vérifiez bien qu'elle en garantit la qualité. Enfin, si votre besoin est récurrent et/ou que les prestations à réaliser sont multiples, renseignez-vous sur l'existence de forfaits "services illimités".

Lors du choix d'un prestataire, demandez que celui-ci habite près de votre domicile : cela apportera de la souplesse à la prestation... et les frais de déplacement seront limités ou nuls.

COMMENT PAYER UN SERVICE D'AIDE À LA PERSONNE ?

Le paiement s'effectue par le biais du Chèque emploi-service universel ou CESU que vous pouvez vous procurer de deux façons.
  • votre banque peut les commander pour vous sur simple demande ; 
  • certains organismes (collectivités, organismes de protection sociale, votre entreprise peut-être) jouent le jeu des services d'aide à la personne et pré-financent les Cesu.

Renseignez-vous auprès d'eux pour en obtenir.

QUELS AVANTAGES POUR MOI SUR LES PLANS SOCIAL ET FISCAL ?

Si vous embauchez quelqu'un pour un service à votre domicile, vous avez droit à un avantage fiscal : un crédit ou une réduction d'impôt.

Que vous employiez quelqu'un en direct ou par le biais d'un prestataire, vous aurez droit à 50% de réduction (pour tout le monde) ou de crédit d'impôt sur le revenu (pour les ménages modestes ou les chercheurs d'emploi) et à 50% de crédit d'impôt sur le revenu au titre de la garde d'enfants de moins de 6 ans à l'extérieur de votre domicile.

Si vous employez une personne en direct, vous avez droit à un allègement des charges sociales (pas de charges si le volume des heures travaillées ne dépasse pas le Smic de 1 280 euros, paiement des charges sur la différence au-delà du Smic), voire à une exonération totale ou partielle pour les personnes âgées ou dépendantes de plus de 60 ans.

Si vous choisissez une entreprise intermédiaire, vous ne paierez que 7% de TVA sur les prestations choisies.

Pour en calculer le montant, additionnez le montant des salaires nets versés et les cotisations sociales et patronales (ou le montant facturé par l'association prestataire) : vous pouvez ensuite déduire 50 % de cette somme de votre déclaration de revenus.

Attention, il existe un plafond : ces dépenses pour des services à la personne sont limitées à 12 000 euros par an, soit un crédit ou une réduction d'impôt de 6 000 euros. Ce plafond est majoré de 1 500 euros pour chaque enfant à charge et pour chaque membre du foyer fiscal âgé de 65 ans et plus.

SERVICES D'AIDE À LA PERSONNE : ET SI CELA SE PASSE MAL, QUE DOIS-JE FAIRE ?

Vous devez réagir comme tout employeur : avertir le premier concerné, le prestataire, de votre mécontentement et en donner les raisons. Le mieux est de doubler cet entretien d'une lettre d'avertissement, avec copie à l'organisme qui vous a envoyé ce prestataire le cas échéant.
Si le problème persiste, mettez fin à la prestation : si vous êtes en lien direct avec le prestataire, écrivez une seconde lettre convoquant le prestataire à un entretien préalable. Si la prestation s'effectue via un mandataire, faites-lui également une copie de ce courrier. Tous ces courriers doivent être envoyés en recommandé avec accusé de réception (A/R).

EXEMPLES DE TARIFS APPLIQUÉS DANS LES SERVICES D'AIDE À LA PERSONNE

Le prix des prestations varie en fonction de plusieurs facteurs : votre lieu de résidence, la nature de la prestation, le nombre d'heures et la fréquence (1, 2, 3 heures/semaine pour un ou plusieurs mois, un semestre, une année...) et les prestataires. Les montants indiqués ci-dessous s'entendent avant la réduction de 50 %.
À titre d'exemple, voici les prix pratiqués si vous habitez à Paris (durée un mois) :
  • 1h de nettoyage/repassage : entre 17 et 20 euros ;
  • 1h de soutien scolaire : entre 25 et 34 euros ; 
  • 1h de jardinage (1h une fois/an) : entre 21 et 28 euros.
À titre d'exemple, voici les prix pratiqués si vous habitez à Nantes (durée un mois) :
  • 1h de nettoyage/repassage : entre 17 et 18 euros ; 
  • 1h de soutien scolaire (collège) : entre 23 et 29 euros ; 
  • 1h de jardinage (1h une fois/an) : entre 22 et 29 euros.
NOS ARTICLES LIÉS