Mon historique
Conseils en achat immobilier

Épargne immobilière : les meilleures solutions pour financer l’achat d’un bien immobilier

Pour favoriser l’obtention de votre prêt immobilier, financer vos frais de notaire, ou augmenter votre capacité d’investissement, épargner fait partie des étapes incontournables d’un achat immobilier.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Pourquoi épargner en vue d’un achat immobilier ?

Le premier réflexe quand on achète une maison ou un appartement est de se tourner vers un établissement de crédit pour demander un prêt immobilier. Mais pour obtenir un accord de prêt, l’épargne déjà disponible est un argument de poids ! Les banques ont en effet coutume de demander aux futurs emprunteurs un apport personnel, correspondant en général à 10 % du montant total de l’investissement et permettant de couvrir les frais de notaire. Ce ratio moyen peut varier de 5 % pour un investissement dans le neuf à 20 % pour un achat dans l’ancien.

De plus, lors d’un achat immobilier, vous devez verser une somme dès la signature du compromis de vente ou de la promesse de vente, pour « bloquer » votre achat. Le montant de cet acompte est fixé en général à 10 % du prix de vente du bien. Si cette somme est négociable à la baisse, vous devrez toutefois vous en acquitter en totalité si vous changez d’avis au-delà du délai de réflexion de 10 jours, sauf condition suspensive. Mieux vaut donc avoir une épargne immobilière disponible !

Comment épargner pour acheter : les livrets bancaires

Le premier réflexe pour mettre de l’argent de côté est de recourir à un compte épargne. Les produits d’épargne classiques comme le Livret A ou le Livret de développement durable (LDD) vous proposent un taux rémunérateur de 0,75 % net jusqu’en 2020, alors que le Livret d’épargne populaire (LEP), accessible sous condition de revenus, vous rapporte 1,25 %. Toutefois, ces solutions classiques sont plafonnées et ne vous ouvrent pas d’avantage particulier pour un investissement immobilier.

D’autres produits d’épargne sont dédiés aux projets immobiliers. Le Plan épargne logement (PEL) propose un taux de rémunération de 1 % brut par an, et vous permet d’obtenir un taux d’intérêt à 2,2 % pour un emprunt maximum de 92 000 € remboursable sur 15 ans. Une prime d’État de 1000 à 1525 € vous est offerte à certaines conditions.

Le Compte épargne logement (CEL) offre pour sa part une rémunération plus faible de 0,5 % mais est cumulable avec le PEL dans la limite du plafond d’emprunt de 92 000 €. Il permet de contracter un prêt immobilier de 23 000 € au taux de 2 %, complété d’une prime d’Etat de 1144 € maximum.

  • bureau avec ordinateur et calculatrice

Épargner dans la durée : l’assurance-vie et l’investissement immobilier

L’assurance-vie est une solution d’épargne immobilière utilisée pour des projets d’investissement de plus long terme, puisque vos fonds sont bloqués pendant 8 ans minimum pour pouvoir bénéficier d’une fiscalité optimisée. Elle vous offre en général des taux d’intérêt supérieurs aux livrets classiques, hors taxation.

Vous manquez d’épargne pour réaliser le projet immobilier de vos rêves ? Pensez investissement ! Qu’il s’agisse d’investir dans l’ancien avec travaux, d’acheter dans un quartier en plein renouveau pour revendre avec une plus-value, ou dans le neuf pour un investissement locatif, un bon placement immobilier peut considérablement augmenter votre épargne disponible. Les professionnels de l’immobilier peuvent vous orienter vers les meilleures opportunités d’investissement immobilier.

>> Comment réussir votre investissement immobilier ? On vous dit tout !

NOS ARTICLES LIÉS