[LIVE DE L'IMMO] Pourquoi investir dans l’immobilier en 2021 ? Participez à notre live le mardi 29 juin à 18h30 !
Je m'inscris
Nexity immobilier
Mon historique
Conseils en achat immobilier

L'évolution des prix de l'immobilier sur 10 ans

maison miniature sur un graphique

Vous cherchez à acheter votre résidence principale, à réaliser un investissement locatif ou simplement vous renseigner sur l’évolution des prix de vente des biens immobiliers en France depuis 10 ans ? Nexity a dressé ce panorama pour vous !

Un projet d'achat immobilier ?

Calculez votre budget immobilier grâce à notre simulateur gratuit et sans engagement !

L’évolution moyenne des prix de l’immobilier en France depuis 10 ans

En 10 ans, les prix moyens de l’immobilier ont largement progressé en France métropolitaine. Selon l’INSEE, l’indice des prix des logements a connu une hausse de près de 22% entre 2010 et 2020, pour l’ensemble du territoire métropolitain, tout type d’habitat confondus (maison et appartements, neufs et anciens).

Alors que l’indice des prix des logements (neufs et anciens) était de 96,7 au 1er trimestre 2010, il culminait à 117,9 au 3e trimestre 2020.

Il faut toutefois noter que cette augmentation n’a pas été linéaire. Après une forte hausse de près de 11,3% entre 2010 et 2011, le marché immobilier a connu une phase de récession. À sa valeur plancher au premier trimestre 2015, l’immobilier français a peu à peu repris des couleurs, et n’a plus cessé de progresser depuis.

Cette hausse nationale cache de fortes disparités territoriales. Le prix de l’immobilier n’a, en effet, pas suivi la même courbe de progression partout. Si certaines villes ont vu le prix de leur immobilier grimper en flèche, d’autres ont observé des progressions plus timorées.

Alors qui de Bordeaux, de Strasbourg, de Marseille ou de Lille a connu la plus forte hausse ? Découvrez-le dans la suite de cet article ! 

 

Immobilier : ces 5 villes où les prix ont flambé

Même si Paris n’a pas connu la variation de prix la plus importante de la décennie, les prix au m² dans la Ville Lumière ont également bondi : plus de 56% d’augmentation entre 2010 et 2020 ! Une croissance qui a amené le prix au m² médian à franchir la barre symbolique des 10.000€ en 2020.

Retrouvez ci-dessous le tableau récapitulatif des plus fortes hausses des prix de l’immobilier ancien en France sur 10 ans.

Ville 2010 (en € par m² médian des appartements anciens) 2015 (en € par m² médian des appartements anciens) 2020 (en € par m² médian des appartements anciens) Variation des prix de l’immobilier au m² à 10 ans en %
 Strasbourg  

2100

2340 2940 40,00
Nantes

2381

2470 3450 44,90
Rennes

2069

2290 3070 48,38
Paris

6680

7880 10 460 56,59
Lyon

2752

3220 4600 67,03
Bordeaux

2489

3100 4330 73,97

 

Source : Note de conjoncture immobilière nationale - Immobilier.Notaire 

 

Les grandes villes où les prix font grise mine

Si les grandes agglomérations de l’Ouest et la capitale des Gaules caracolent en tête de classement, les données extraites des Notes de conjoncture immobilière nationale, publiées par les Notaires de France, montrent que le marché immobilier d’autres grandes villes françaises est à la peine depuis 10 ans.

C’est notamment le cas à Saint-Etienne et à Toulon, villes qui accusent même une baisse de leurs prix de l’immobilier. Ces derniers ont reculé de près de 25% en 10 ans à Saint-Etienne et de près de 6% à Toulon, stagnant depuis 5 ans à leur niveau de 2015.

Les villes de Metz, Orléans, Grenoble et Dijon, dont les prix au m² dans l’ancien ont accusé le coup en 2015, ont réussi à stopper l'hémorragie : les prix constatés en 2020 sont équivalents à ceux connus en 2010.

Limoges et Caen font un peu mieux : même si leurs prix ont plongé entre 2010 et 2015 (respectivement -10,8% et -10,3%), ils ont depuis remonté la pente. Ces deux villes affichent des prix au m² dans l’ancien en progression de 2,3% à 2,5% depuis 5 ans.

 

Ville 2010 2015 2020

Variation des prix de l'immobilier

au m² à 10 ans en %

Saint-Etienne

1263 950 950 -24,78

Toulon

2219 2060 2090 -5,813

Metz

1929 1740 1900 -1,50

Orléans

2046 1920 2050 0,20

Grenoble

2292 2160 2300 0,349

Dijon

2097 1860 2110 0,620

Limoges

1222 1090 1250 2,291

Caen

2029 1820 2080 2,514

Source : Note de conjoncture immobilière nationale - Immobilier.Notaire 

Quelle évolution des prix de l’immobilier sur 10 ans dans les autres métropoles françaises ?

Si les prix au m² dans l’ancien ont fait un imposant bond en avant dans les métropoles de Bordeaux, Lyon, Nantes, Rennes et Strasbourg, d’autres ont connu des progressions beaucoup plus sages. Alors, qu’en est-il de la progression de Marseille, de Toulouse et des autres grandes villes françaises ? 

Stabilité des prix au m² à Rouen, Marseille et Tours

Comprises en 5 et 10%, les évolutions des prix de l’immobilier dans l’ancien à Rouen, Marseille et Tours font acte de stabilité.
Quand la Ville de Tours affichait un prix de 2370€ du m² en 2020, contre 2248€ du m² 10 ans auparavant, la cité Phocéenne vendait quant à elle ses appartements 2570€ du m² en 2020, contre 2388€ du m² au début de la décennie.

La capitale du Val de Loire témoignait d’une hausse de ses prix au m² un peu plus conséquente, à un peu plus de 10%.

Ville 2010 2015 2020

Variation des prix de l'immobilier

au  au m² à 10 ans

 Rouen

2248 2110 2370 5,43
Marseille 2388 2240 2570 7,62
Tours 2123 2160 2350 10,69

Source : Note de conjoncture immobilière nationale - Immobilier.Notaire 

Hausse mesurée des prix au m² à Montpellier, Clermont-Ferrand et Nice

Un peu en deçà de la progression moyenne nationale, l’évolution des prix de l’immobilier des métropoles de Montpellier, Clermont-Ferrand et Nice a tout de même connu une croissance sans coup d’arrêt depuis 10 ans. 
Alors que les prix au m² de nombreuses métropoles françaises avaient plongé entre 2010 et 2015, Montpellier affichait des prix en hausse de 6,87% sur la même période, quand les prix augmentaient de 5,15% à Clermont-Ferrand et de 5,5% à Nice.
 
Ville 2010 2015 2020

Variation des prix de l'immobilier

au  au m² à 10 ans

 Montpellier

2386 2550 2720 14,00
Marseille 1455 1530 1690 16,15
Nice 3327 3510 3910 17,52

Source : Note de conjoncture immobilière nationale - Immobilier.Notaire 

Evolution des prix immobilier sur 10 ans supérieure à la moyenne nationale à Lille et Toulouse

Avec des prix au m² atteignant respectivement 3250€ du m² et 2980€ du m² en 2020, contre 2659€ du m² et 2274€ du m², Lille et Toulouse connaissent des progressions de prix légèrement supérieures à la moyenne nationale.  
 
Ville 2010 2015 2020

Variation des prix de l'immobilier

au  au m² à 10 ans

Lille

2659 2800 3250 22,23
Marseille 2274 2440 2980 31,05
 

L’évolution des prix à la location

Vous êtes à l’écoute de l’évolution des prix à la location ? Sachez que dans les métropoles françaises, la progression des loyers a été considérablement plus faible que celle des prix au m² à l’achat
A titre d’exemple, à Bordeaux, quand les prix de l’immobilier au m² ont bondi de plus de 70%, la hausse de la médiane des loyers mensuels au m² n’a progressé que de 3,6%. 
 
  2019 2014

Taux de progression de la

médiane du loyer mensuel au m² 

Paris 24,1 23 4,78
Marseille 12,3 11,7 5,13
Lyon 11,8 11,1 6,31
Toulouse 10,5 10,4 0,96
Nice 13,9 13,7 1,46
Nantes 10,9 10,7 1,87
Montpellier 12,7 11,9 6,72
Strasbourg 10 9,7 3,09
Bordeaux 11,5 11,1 3,60
Lille 11,2 11,1 0,90

Source : observatoire des loyers 

En résumé

Quelle évolution des prix de l’immobilier sur 10 ans en France ?

Les prix de l’immobilier au m² dans l’ancien ont globalement augmenté en France entre 2010 et 2020 : ils ont gagné 22% au niveau national. Toutefois, tous les territoires n’ont pas connu les mêmes progressions : quand les prix ont explosé à Bordeaux (+70%), ceux de Saint-Etienne se sont effondrés (-25%). De même, la progression n’a pas été linéaire. Alors que la première partie de la décennie a été marquée par une atonie du marché, la période 2015/2020 a été caractérisée par un très vif rebond des prix au m2 dans bon nombre de territoires.

Quelle évolution des prix à la location sur 10 ans en France ?

La hausse des prix locatifs a été beaucoup plus mesurée, même dans les territoires les plus dynamiques. Montpellier témoigne de la plus forte hausse parmi les grandes villes françaises (+6,72%), talonnée par Lyon (6,31%) et Marseille (5,13%).

NOS ARTICLES LIÉS