Mon historique
Conseils en achat immobilier

Simulation de taxe foncière : comment calculer votre imposition ?

calculatrice loupe et bloc note sur bureau

Faites une simulation de taxe foncière 2020 pour estimer le montant de votre prochaine imposition.

Le calcul applicable à la simulation de taxe foncière 2020

Si vous êtes propriétaire ou usufruitier d’une propriété bâtie ou non bâtie, vous devrez alors payer la taxe foncière en octobre 2019, à moins de bénéficier d’une exonération. Pour déterminer le montant de la vôtre, découvrez ses règles de calcul et réalisez une simulation taxe foncière 2020.

La taxe foncière est due dès lors que vous êtes propriétaire d’un bien immobilier au 1er janvier, même si vous le revendez en cours d’année, ou qu’il est occupé par un locataire. Vous vous êtes demandé comment placer votre argent et vous avez investi dans l'immobilier locatif ? Vous êtes bien concerné.

Pour établir une simulation de la taxe foncière 2020 que vous devez verser à l’administration fiscale, il faut vous baser sur la valeur locative cadastrale de votre logement et sur le taux voté par les collectivités territoriales.

La valeur locative cadastrale correspond aux revenus que vous pourriez tirer de votre bien s’il était loué. Un abattement de 50 % lui est appliqué, pour prendre en compte les frais liés à la gestion et à l’amortissement de votre propriété.

Le calcul de votre taxe foncière 2020 s’obtient ensuite en appliquant le taux d’imposition voté par les collectivités territoriales à la valeur locative cadastrale.

Attention

Certains travaux peuvent impacter le montant de cette dernière et donc modifier la base de calcul de votre taxe foncière (agrandissement, extension, création d’une piscine…). Vous devez d’ailleurs en avertir l’administration fiscale dans les 90 jours suivant leur achèvement. Mais ils ne seront pris en compte dans votre valeur locative cadastrale seulement l’année suivante.

Les dégrèvements et exonérations de taxe foncière 2020

Une simulation de taxe foncière peut aussi vous permettre d’identifier les éventuelles réductions et exonérations auxquelles vous pouvez prétendre. Par exemple :

  • une exonération temporaire de taxe foncière de 2 ans est prévue pour toute nouvelle construction, ou ajout de construction ;
  • si vous avez entre 65 et 75 ans et que votre revenu fiscal ne dépasse pas certains plafonds, le fisc vous accordera automatiquement un dégrèvement de 100 euros ;
  • vous pouvez également faire une demande d’exonération si vous possédez un logement vide destiné à la location et inoccupé pour raisons fortuites depuis au moins 3 mois ;
  • en outre, une exonération totale de taxe foncière est prévue pour les propriétaires âgés ou handicapés et qui disposent de ressources modestes. Dès lors que vous remplissez les conditions de ressources et d’âge, vous n’aurez aucune démarche à réaliser pour obtenir l’exonération.
NOS ARTICLES LIÉS