Mon historique
Conseils en achat immobilier

Les plantes dépolluantes d'intérieur

Publié le

plante grimpante sur un immeuble

Découvrez toutes les plantes dépolluantes pour un intérieur plus sain.

À savoir sur les plantes dépolluantes

Maladies respiratoires, allergies… La pollution de la ville est déjà trop agressive pour vous ? Alors pourquoi vouloir faire durer cette expérience à l’intérieur de votre logement ? Contrairement aux idées reçues, l’air intérieur de notre maison ou de notre appartement est 10 fois plus pollué que l’air extérieur ! Une solution écologique pour y remédier : les plantes dépolluantes.

Plusieurs études ont démontré que certaines plantes d’intérieur avaient des vertus « dépolluantes ». Elles ont la faculté de purifier l’air de notre habitat grâce à leur métabolisme. Elles vont nettoyer l’air de ses composants volatiles et toxiques tels que le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, l’ammoniac, le benzène ou encore le toluène. Ces substances proviennent de nos produits d’entretien que nous utilisons quotidiennement, des solvants de nos peintures, des cigarettes, du mobilier, des cuisinières à gaz.

Ces composants sont très nocifs pour la santé et sont à l’origine de nombreuses irritations, allergies parfois même de cancers. Changez d’air en créant un environnement plus sain autour de vous ! Suivez nos conseils et adoptez la plante qui vous convient !

>> À lire également : La plante aquatique pour un jardin paradisiaque.

Les 5 types de plantes dépolluantes d’intérieur

Vous souhaitez humidifier l’air ambiant de votre logement, éliminer les odeurs de tabac ou alors capturer les substances nocives dégagées par certains produits que vous utilisez au quotidien ? Découvrez, pour chaque besoin, les différentes plantes dépolluantes que vous pourrez vous procurer dans les commerces spécialisés.

Pour purifier de manière optimale l’air de toutes les pièces de votre habitation, placez la plante de votre choix tous les 10 mètres carrés.

Pour humidifier l’air

En hiver, vos radiateurs tournent à plein régime, ce qui peut assécher très rapidement l’air de votre logement. Les conséquences d’une atmosphère sèche sont nombreuses : allergies, assèchement de la peau, gênes pour les personnes souffrant d’asthme… Les humidificateurs d’air sont disponibles sur le marché mais à des prix souvent inabordables. Optez donc pour une méthode naturelle et plus esthétique ! Parmi les plantes émettant beaucoup de vapeur d’eau, vous trouverez le dieffenbachia, le gerbera, le pothos et la fougère.

Pour lutter contre les odeurs de peinture

Vous envisagez prochainement de rénover votre maison ? Quelle que soit la qualité de peinture que vous allez acheter, cette odeur industrielle est généralement difficile à supporter. Des solutions « maison » existent pour masquer les odeurs de peinture, mais faites plus simple : posez une plante dépolluante d’intérieur dont le rôle principal sera de lutter contre le trichloréthylène, composant des peintures et des solvants.

Orientez-vous sur le chrysanthème ou les philodendrons.

Pour masquer les odeurs du tabac

Un membre de votre famille fume encore dans la pièce à vivre ? Les fumées s’émanant de la cigarette accrochent souvent les tissus et les meubles, laissant une senteur désagréable pour les non-fumeurs et compliquée à éliminer. Alors que votre réflexe sera d’appliquer simplement du parfum par-dessus pour masquer l’odeur, voici une solution naturelle mais radicale : les plantes dépolluantes captant le benzène de la fumée de cigarette.

Parmi elles, nous avons le lierre, la sansevieria, le dracaena, le philodendron, l’azalée et le chlorophytum.

Pour capturer le formaldéhyde

Cette substance se retrouve dans nos produits quotidiens tels que les laques, colles, vernis à ongles, peinture ou encore des tissus (rideau, draps, vêtements). Décrié pour ses effets irritants et son risque cancérogène, le formaldéhyde est définitivement une substance à éviter.

Heureusement, il existe quelques plantes dépolluantes d’intérieur ayant pour propriété de capturer le formaldéhyde. Optez pour un ficus, un kentia (palmier), un aglaonema, un dracaena fragans, un phoenix roebelenii ou encore un pothos.

Pour lutter contre l’ammoniac

Très nocifs pour les voies respiratoires, il est présent dans une bonne partie de nos produits ménagers. Le palmier à cannes ou l’azalée permettent de capturer les particules d’ammoniac.

Cependant, les plantes dépolluantes ne font pas tout ! Pensez à aérer régulièrement votre habitat et à vérifier votre système de ventilation. Évitez aussi d’abuser des produits d’entretiens néfastes à votre environnement quotidien.

NOS ARTICLES LIÉS