Mon historique
Conseils en investissement immobilier

Estimation de retraite : comment bien la préparer ?

couple senior signe un contrat

Trimestre, décote, salaire moyen… Voici les bases de calcul et les solutions pour compléter vos revenus de retraité.

Simulation gratuite : simulez votre retraite
Estimez votre retraite mais aussi le complément dont vous pourriez bénéficier avec un investissement locatif !

Estimation de retraite : comment ça marche ?

Attention ! Rien n’est facile en matière de retraite, et son estimation dépend de multiples facteurs. Voici toutefois quelques pistes pour évaluer au mieux vos futurs revenus, et imaginer dès à présent comment les compléter judicieusement.

L’âge minimal pour prendre sa retraite est de 62 ans en France, mais à condition d’avoir cotisé durant un nombre nécessaire de trimestres pour pouvoir percevoir une pension de retraite à taux plein : de 160 à 172 trimestres en fonction de votre année de naissance.

La retraite de base est calculée en fonction de votre salaire annuel moyen, c’est-à-dire de vos 25 meilleures années de salaires (dernière année mise à part), dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale de chaque année : au-delà de ce plafond, vos revenus ne sont pas pris en compte.

Si vous avez cotisé un nombre de trimestres suffisant, votre pension de retraite sera équivalente à 50 % de ce salaire moyen (ou 75 % concernant les fonctionnaires). S’il vous manque des trimestres, trois possibilités sont ouvertes :

  • prendre votre retraite à 62 ans et percevoir une pension qui subira une proratisation ou une décote, en fonction de vos trimestres manquants ;
  • travailler jusqu’à 67 ans afin de pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, quelle que soit votre durée de cotisation ;
  • racheter vos trimestres manquants, dans certaines conditions.
Bon à savoir

À votre retraite de base s’ajoute votre retraite complémentaire. Mais sachez que si vous décidez de prendre votre retraite à 62 ans, et cela même avec un nombre de trimestres suffisant, vous serez soumis à un malus pendant 3 ans : - 10 % sur votre pension complémentaire.

Réaliser une estimation pour mieux compléter sa retraite

Quel que soit le régime auquel vous cotisez, la retraite signifie bien souvent une baisse conséquente des revenus. D’où l’intérêt de prévoir des solutions complémentaires afin de se constituer au moment de la vie active un patrimoine rémunérateur, afin de bénéficier de ressources suffisantes une fois l’âge de la retraite arrivé : épargne retraite, assurance vie ou encore investissement locatif.

Cette troisième solution offre de nombreux avantages : notamment la flexibilité dans la mesure où vous gardez la possibilité de vendre votre patrimoine en cas de besoin, où de le conservez afin de générer des revenus locatifs. Autre atout : l’investissement locatif permet de profiter d’importants avantages fiscaux, et ce dès votre investissement.

NOS ARTICLES LIÉS