Conseils en investissement immobilier

Investir dans l'immobilier neuf en SCPI

Publié le

plante grimpante sur un immeuble

Vous êtes convaincu que l'immobilier est une valeur sûre et vous êtes déjà incollable sur les dispositifs Pinel et Censi-Bouvard ? Mais savez-vous que la SCPI permet également d’investir dans l’immobilier neuf locatif, parfois en profitant d’avantages fiscaux et juridiques ? Présentation de cet investissement.

ACHETER UN BIEN NEUF EN PROFITANT D’AVANTAGES FISCAUX

Vous désirez vous constituer un patrimoine ou préparer votre retraite ? De nombreux dispositifs ont été mis en place pour favoriser l’investissement locatif dans le neuf. Avec la loi Pinel, par exemple, il est possible de bénéficier d’un abattement fiscal de 12, 18 ou 21 % du prix du bien pour une location durant 6, 9 ou 12 ans, en zone tendue.

Dans le cadre d’un investissement dans une résidence services (tourisme, résidences étudiantes…), le dispositif Censi-Bouvard permet d’obtenir une défiscalisation jusqu’à 11 %, et de récupérer la TVA sur le montant de l’opération.

Loi Censi-Bouvard : calculez vos avantages fiscaux
Estimez gratuitement votre réduction d'impôts, le montant de la TVA récupérable, les loyers générés…

INVESTIR DANS L'IMMOBILIER GRÂCE À UNE SCPI

Le dispositif Pinel est accessible également en se tournant vers une SCPI (société civile de placement immobilier). Celle-ci achète et gère des biens immobiliers : logements (neufs dans le cas des SCPI Pinel), commerces ou bureaux. En lui achetant des parts, l’investisseur reçoit en contrepartie, au prorata du montant investi, un pourcentage des loyers perçus par la SCPI.

Accessible même avec un faible potentiel d’investissement, ce placement permet de se défaire des contraintes de gestion et des risques liés à la location d’un bien, tout en percevant un revenu régulier. La rentabilité moyenne des SCPI a atteint 4,63 %* en 2016.

L’investissement via une SCPI peut aussi être réalisé :

  • À crédit : les intérêts de l’emprunt sont soustraits des revenus versés par la SCPI ; 
  • En nue-propriété : le versement des dividendes est alors différé de 5 à 10 ans, mais, en échange, une décote est accordée lors de la souscription.
Bon à savoir

Pendant la période où il ne perçoit pas de revenus, l’épargnant ne paie donc pas non plus d’impôt.

*Source : ASPIM-IEIF

NOS ARTICLES LIÉS
Envie d'investir ? Découvrez nos résidences neuves !