Mon historique
Conseils en achat immobilier

Le prêt immobilier in fine : ce qu'il faut retenir

investisseur avec calculatrice et graphiques

Vous êtes un propriétaire bailleur aguerri ou un néophyte de l’investissement locatif, et vous êtes actuellement à la recherche d’un crédit avantageux ? Optez donc pour le prêt immobilier in fine ! Pourquoi choisir cette solution ? Quels sont les avantages d’un tel emprunt ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le prêt in fine pour l’immobilier.

Définition du prêt in fine

Le prêt immobilier in Fine concerne principalement les investisseurs locatifs. Contrairement aux crédits classiques, les mensualités versées pour le prêt ne sont pas constituées par le capital et les intérêts.
En d’autres termes, vous remboursez tout au long du prêt les intérêts et les frais d’assurance. Puis, arrivé à l’échéance de ce prêt, vous devrez rembourser intégralement le capital perçu en une seule fois.

Ce prêt est avant tout un avantage fiscal. Il est conseillé de recourir au prêt in Fine lorsque vous êtes fortement imposé ou si vous percevez des revenus fonciers en tant qu’investisseur locatif. Vous pourrez déduire de vos revenus locatifs les intérêts de votre prêt immobilier et ainsi diminuer leur imposition tout en profitant de placements performants.

Connaissez-vous le statut LMNP ?
Estimez gratuitement vos revenus, amortissement, rentabilité, montant de la TVA récupérable…

Quelles sont ses conditions ?

Comme pour tous types de prêt, les banques réclament des garanties de la part de l’emprunteur. Dans le cas du prêt immobilier in fine, ce dernier doit disposer d’un apport minimum correspondant à 30 % de la somme emprunté. Quant à la durée du prêt in fine, celle-ci n’excède pas 25 ans.

Pour profiter de la déduction d’impôt spécifique au crédit in fine, l’emprunteur se constitue une épargne en versant en une fois ou par mensualités une somme d’argent sur un placement financier. Généralement, il s’agit d’un contrat d’assurance-vie nanti en faveur du créancier (l’emprunteur pourra remettre son contrat d’assurance-vie à son créancier pour garantir sa dette).

À savoir que si vous possédez déjà une assurance-vie, vous ne serez pas contraint de souscrire une nouvelle fois à ce contrat dans le cadre du prêt immobilier in fine.

Bon à savoir

Le nantissement est une garantie en nature (biens mobiliers) proposé par le débiteur généralement en cas de dette.

Les avantages et les inconvénients du prêt immobilier in fine

Attention, le prêt immobilier in fine n’est pas une solution à la portée de tous. Le choix entre un prêt in fine et un prêt amortissable (le plus courant) se fait avant tout en fonction de vos revenus.

Avantages

  • intérêts non dégressifs et élevés permettant une déduction d'impôt très importante ;
  • taux de rendement du placement supérieur au taux d'emprunt ;
  • diversification des investissements (financiers et immobiliers).

Inconvénients

  • mensualités de remboursement élevées (elles sont calculées sur le montant du capital immobilier) ;
  • intéresse principalement les investisseurs locatifs ;
  • en cas de remboursement anticipé, partielle ou totale, une pénalité devra être due par l’emprunteur.

Si vous penchez vers l’achat d’un bien immobilier neuf pour le louer, vous pourrez également bénéficier de l’avantage fiscal de la loi Pinel 2018. Ce dispositif, récemment renouvelé pour 4 années supplémentaires, propose aux investisseurs locatifs dans le neuf de profiter d’une réduction d’impôt allant de 12 à 21 %.

Dispositif Pinel : calculez votre économie d'impôts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !
NOS ARTICLES LIÉS