Le prêt à taux zéro est un prêt sans taux d'intérêt accordé aux personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale. Depuis la loi de finances 2018, quelques règles ont changé. Décryptage du prêt à taux zéro 2018.
Points clés du PTZ 2018

Le prêt à taux zéro : il est réservé aux primo-accédants avec conditions de ressources.

Son calcul : le prêt varie en fonction du type de logement choisi (neuf ou ancien notamment), de sa région, de vos ressources et de la composition de votre ménage.

Notre simulateur PTZ : il permet de calculer votre montant et la durée de votre prêt en fonction de votre situation personnelle.

PTZ : UN PRÊT AUX MULTIPLES AVANTAGES

Le prêt à taux zéro fonctionne comme une avance gratuite de l’Etat sans intérêts et sans frais de dossiers. Il permet de financer jusqu’à 40% du montant total d'achat du bien sans intérêt. C’est donc un bon moyen de réduire ses mensualités en augmentant sa capacité d’emprunt.

Le PTZ dispose d’un autre avantage non négligeable : celui d’être reconnu par les banques comme un apport personnel. Il doit être demandé auprès d’établissements bancaires conventionnés par l’Etat. L’emprunteur sera libre de choisir un autre organisme bancaire pour son prêt principal s’il le désire.

Qui peut demander un PTZ 2018 ?

Pour demander un prêt à taux zéro, l’acquéreur doit remplir certains critères :
> il doit être primo-accédant, c’est-à-dire qu’il ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale les deux années précédant la demande de prêt (sauf dans certains cas particuliers : titulaires d’une carte d’invalidité, victimes d’une catastrophe, etc.) ;
> ses ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond, qui varie selon la zone géographique et le nombre de personnes destinées à occuper le logement ;
> le bien acheté doit devenir sa résidence principale.

À noter : le prêt à taux zéro ne peut pas financer à lui seul l’achat du bien, il doit être accompagné d’un autre prêt (le prêt principal).

Zoom sur les conditions du PTZ

> Plafonds de ressources, conditions sur le logement, zones immobilières, découvrez le détail des conditions du PTZ

Calculez le montant de votre PTZ

Montant maximum du PTZ selon la zone d'implantation du bien et le nombre d'occupant du bien

Nombre d'occupants
du futur logement
Zone AZone B1Zone B2 Zone C
160 000 €54 000 €44 000 €40 000 €
284 000 €75 600 €61 600 €56 000 €
3102 000 €92 000 €74 800 €68 000 €
4120 000 €108 000 €88 000 €80 000 €
5 et plus138 000 €124 400 €101 200 €92 000 €

Pour être plus concret et se rapprocher au plus près de votre situation personnelle, nous vous proposons de découvrir notre simulateur PTZ. Il est gratuit et vous donne une réponse immédiate.
Découvrez-le dès maintenant !

Le PTZ peut couvrir jusqu'à 40 % du coût de l'opération total.
Pour déterminer le PTZ auquel vous avez le droit, on applique un pourcentage au coût de l’opération (toutes taxes comprises) dans la limite d’un plafond.

Le coût total de l’opération comprend :
> le coût de la construction ou de l’achat ;
> les honoraires de négociation ;
> les frais d’acte notarié et les droits d’enregistrement ne sont pas comptés dans le coût total.

Droit au PTZ, pour un logement neuf ou ancien, tel que validé par la loi de finances 2018
(sous réserve de modifications dans les futures lois de finances)

Type de logement2018-20192020-2021
Neuf en zone A, A bis ou B140 %40 %
Neuf en zone B2 ou C*20 % -
Ancien en zone A, A bis ou B1 - -
Ancien en zone B2 ou C 40 % si travaux**40 % si travaux**
HLM***10 %10 %

* + les communes couvertes par un CRDS
** Sous réserve que l'acquéreur s'engage à réaliser des travaux pour 25 % du coût total l'opération.
*** Dans le cas d'un logement ancien du parc social cédé à ses occupants


Je simule le montant de mon prêt à taux zéro, gratuitement et sans engagement !

Simulation
PTZ


Quelle est la durée de remboursement d’un prêt à taux zéro ?

Le PTZ de 2018 permet aux ménages de rembourser leur emprunt au bout de 5, 10 ou 15 ans, suivant des tranches de revenus distinctes. Les foyers les plus modestes pourront également allonger leur prêt sur 20 ans minimum afin de réduire le montant de leur mensualité.

La durée de remboursement dépend :
> des revenus
> de la composition de votre foyer
> de la zone géographique de votre achat

À noter : plus vos revenus sont importants, plus la durée du prêt se réduit et inversement.

La durée varie de 20 à 25 ans selon les cas, et comprend 2 périodes :
> la période de différé, pendant laquelle vous ne remboursez pas le PTZ .Cette période dépend de vos revenus, et s'étend entre 5 et 15 ans,
> la période de remboursement du prêt, varie entre 10 et 15 ans

LES DéMARCHES A EFFECTUER ET LES PIèCES JUSTIFICATIVES

Le prêt à taux zéro reste un crédit. C’est pourquoi, l’emprunteur devra donc apporter des preuves s’il souhaite obtenir une réponse favorable. Pour cela, il doit prouver :

> l’identité et le nombre de personnes qui occuperont le logement (pièce d’identité, contrat de mariage, livret de famille …)
> les ressources du foyer (avis d’imposition)
> les documents financiers (liés à un emprunt)
> la déclaration sur l’honneur, à joindre lors de la demande

Le PTZ en images avec nos vidéos

> Découvrez également en vidéos l'histoire de ces familles qui ont vu leur rêve de propriété devenir réalité grâce au PTZ !

Vous avez besoin d'information supplémentaire ? contactez-nous : Etre rappelé Demande d'information