Publié le 14/11/2016

Conformément aux annonces présidentielles et ministérielles du printemps dernier, la loi de finances pour 2017 s’inscrit dans le prolongement du soutien à la politique de l’immobilier. Les mesures phares qui ont largement participé à l’embellie actuelle du secteur seront maintenues dans leur majorité. De quoi continuer à soutenir l’investissement locatif et l’accès à la propriété, même dans l’éventualité d’une hausse des taux d’intérêt.

PTZ et dispositif Pinel : on ne change pas une Ă©quipe qui gagne

Récemment toiletté et étendu à davantage de catégories d’emprunteurs, le prêt à taux zéro version 2016 n’a pas encore fait l’objet d’un bilan annuel officiel. Mais ses résultats au 1er trimestre 2016 ont déjà commencé à prouver sa forte attractivité, avec environ 17 500 prêts délivrés, soit quasiment le double par rapport à la même période de l’année précédente… Un nombre qui s’élève d’ailleurs à 30 000 au second trimestre 2016(1). L’extension du dispositif à l’accession dans l’ancien y a notamment contribué, et représente 26 % des émissions de PTZ.

Même pré-bilan pour le dispositif Pinel, qui offre aux investisseurs locatifs une réduction d’impôts jusqu’à 300 000 € par an, sous certaines conditions. En 2015 déjà, près de 50 000 logements neufs ont été acquis par des investisseurs comptant bénéficier de cette mesure(2). La progression continue de l’immobilier neuf, qui a enregistré une hausse de 22 % entre le 1er trimestre 2015 et le 1er trimestre 2016, continue d’être confortée par les avantages Pinel. Pas question donc de les remettre en cause, à l’instar du PTZ maintenu au moins jusqu’au 31 décembre 2017.

Censi-Bouvard : des évolutions concernant les résidences de tourisme

Les Loueurs en Meublé Non Professionnel (LMNP) ne sont pas en reste. Supposé s’éteindre fin 2016, le dispositif Censi-Bouvard est prolongé d’une année supplémentaire. L’investissement en résidences services constituera donc toujours une véritable opportunité fiscale : réduction d’impôts de 11 % du montant de l’investissement répartie sur 9 ans (dans la limite de 300 000 €), et récupération possible de la TVA.

Seul bémol : le maintien de ces avantages ne concernera que l’investissement en résidence seniors, handicapés ou étudiants. Les loueurs en résidences touristiques seront désormais concernés par une autre mesure fiscale, si leurs logements font l’objet de travaux de réhabilitation visant l’isolation, le ravalement ou l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Calculer dès maintenant votre pouvoir d'achat immobilier

CALCULEZ VOTRE POUVOIR D'ACHAT IMMOBILIER

RĂ©pondez Ă  nos questions et selon votre profil, nous calculons votre pouvoir d'achat immobilier

(1)Chiffres SGFGAS pour le second trimestre 2016
(2)Chiffres FPI pour l’année 2015