Mon historique
Conseils en achat immobilier

Les conditions pour bénéficier d’un prêt à taux zéro dans l’ancien

emménagement heureux en couple

Accessible aux primo-accédants, le prêt à taux zéro ou PTZ permet d’investir dans le neuf, mais aussi dans l’immobilier ancien, sous certaines conditions.

Simulation gratuite : calculez votre prêt à taux zéro
Découvrez le montant et la durée de votre PTZ en fonction de votre situation personnelle.
Voir tous nos simulateurs

Comment obtenir un prêt à taux zéro dans l’ancien ?

Le prêt à taux zéro ou PTZ est un prêt de l’État qui permet aux primo-accédants d’investir dans l’immobilier. Sa particularité ? Ses souscripteurs ne sont pas redevables des intérêts du prêt. Pouvant financer jusqu’à 40 % du coût global de l’opération, il doit être complété par un autre financement. L’obtention du PTZ doit répondre à certaines exigences, notamment de revenus, de zone géographique et de travaux de rénovation.

Si certains privilégient l’achat neuf, d’autres font le choix de l’ancien. En 2020, vous pouvez être éligible au prêt à taux zéro dans l’ancien en zones B2 et C et financer jusqu’à 40 % du coût global de l'opération.

Il existe toutefois une condition indispensable pour pouvoir bénéficier de ce prêt de l’État pour acheter un logement ancien : y réaliser de conséquents travaux d’amélioration dans les 3 ans qui suivent la signature de l’offre de prêt. Ces derniers peuvent concerner l’agrandissement, la modernisation, l’assainissement ou encore la rénovation énergétique du logement. L’essentiel est d’y consacrer au moins 25 % du coût total de l’investissement.

Afin d’obtenir votre prêt, il vous suffit de remplir une attestation sur l’honneur, à laquelle seront ajoutés l’ensemble des devis de travaux préalablement effectués.

>> À lire également : Loi de finances 2020.

Quelles autres conditions remplir pour souscrire un PTZ dans l’ancien ?

Les autres conditions d’accès au prêt à taux zéro dans l’ancien sont les mêmes que pour le neuf :

  • être primo-accédant ;
  • disposer de revenus inférieurs aux plafonds légaux : ceux-ci varient en fonction de la commune où vous résidez et de la composition de votre ménage ;
  • projeter d’acheter un bien qui sera exclusivement réservé à votre résidence principale.

Quant aux modalités de remboursement, elles aussi sont identiques, quelle que soit la nature du bien acheté. En fonction de vos revenus, vous pourrez procéder au remboursement sur une durée de 5, 10 ou 25 ans. Le grand plus du PTZ ? Une période de différé qui permet d’être dispensé de remboursement les 5 ou 15 premières années du prêt.

Pour savoir si vous êtes éligible à l’obtention d’un PTZ pour votre futur achat, utilisez sans plus attendre notre simulateur PTZ en ligne.

Bon à savoir

Le coût de vos travaux de rénovation dépasse les 25 % de votre investissement ? Vous pouvez alors cumuler le PTZ et l’éco-PTZ pour travaux, et profiter de 10 000 € de crédit complémentaire, toujours à taux zéro.

NOS ARTICLES LIÉS