Nexity immobilier
Mon historique
Conseils en achat immobilier

Primo-accédant : les aides pour un premier logement

emménagement heureux

Vous prévoyez d’acheter votre résidence principale et vous vous demandez de quelles aides vous allez pouvoir bénéficier ? Nexity vous en a fait la liste, suivez le guide !

Rappel : le statut de primo-accédant 

Il est bon de rappeler les deux conditions à respecter pour être considéré comme primo-accédant :
  • Votre achat doit concerner la résidence principale : puisque c’est le logement principal qui permet la primo-accession, tous les investissements locatifs et les résidences secondaires sont exclus. 
  • Vous ne devez pas avoir été propriétaire d’une résidence principale au cours des deux dernières années : cela doit être vrai pour les deux personnes si vous êtes un couple. 
Bon à savoir

Si vous avez réalisé des investissements locatifs ou des achats de résidences secondaires, vous pouvez donc tout de même prétendre au statut de primo-accédant.

À lire également
Premier achat immobilier

Primo-accédant : est-ce le bon moment pour vous ?

Pour cela, posez-vous les questions suivantes : 
Disposez-vous de revenus stables ? Disposez-vous d’un apport (même faible) ? Combien êtes-vous prêt à investir pour ce bien ? Est-ce avantageux d’investir dès maintenant ou est-il préférable d’attendre un peu pour disposer d’un apport plus important ? Faire le point sur votre situation financière actuelle est capital pour faire un investissement juste et éclairé. Vous êtes au point ? Voyons à quoi vous aurez droit !

Primo-accédant : quelles aides financières ? 

Pour favoriser le financement de votre résidence principale, le gouvernement et les banques ont mis à votre disposition plusieurs solutions bancaires et fiscales avantageuses. 
Voyez de quoi vous allez pouvoir bénéficier pour cette étape importante de la vie de votre patrimoine immobilier. 

Le prêt à taux zéro ou “PTZ” 

Ce dispositif permet à l’emprunteur d’être exonéré de tout intérêt bancaire. Ces prêts sont octroyés par des établissements bancaires en accord avec l’État. Les conditions d’octroi sont parfois plus strictes que pour un prêt classique car votre solvabilité doit être garantie. Durée d’emprunt : 12 à 25 ans. 

Le prêt conventionné 

Ce dispositif permet de financer l’achat ou la construction de votre résidence principale. Dans ce cas, il n’y a pas de conditions de ressources. Durée d’emprunt : 5 à 30 ans (voire 35 ans dans certains cas).

Le prêt d’accession sociale ou “PAS” 

Comme le prêt conventionné, il permet de financer l’achat ou la construction de votre logement principal. Attention, ce prêt est réservé à des foyers avec des revenus qui ne vont pas au-delà d’un certain plafond. Aucun apport n’est demandé pour le PAS, son grand avantage est donc de financer votre coût global. Durée d’emprunt : 5 à 30 ans (voire 35 ans dans certains cas).

Le prêt “action logement” 

Les salariés des entreprises de plus de 20 personnes sont concernés. Ces entreprises doivent investir dans la construction immobilière et par ce biais, elles peuvent financer jusqu’à 30% de votre coût global. Ce prêt peut même remplacer l’apport personnel dans certaines banques. Durée d’emprunt : 5 à 20 ans. 

Le prêt des collectivités territoriales

Les régions, départements et communes réservent souvent des dispositifs pour leurs habitants, sous forme de subventions ou de prêts. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour en savoir plus.

Le Plan Épargne Logement ou “PEL”

C’est un dispositif bancaire d’épargne destiné directement à l’achat de la résidence principale. 

Réduction de la TVA à 5,5% 

Si vous êtes dans une zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) ou QPV (Quartier Prioritaire de la Ville), vous pouvez profiter d’une réduction de TVA sur votre investissement en immobilier neuf, en sus de tous ces dispositifs. Fixé généralement à 20%, ce taux pourra être abaissé à 5,5%.

>> Lisez également : les aides pour le premier achat immobilier

Simulation gratuite : calculez votre prêt à taux zéro
Découvrez le montant et la durée de votre PTZ en fonction de votre situation personnelle.
Voir tous nos simulateurs

En résumé

Quelles sont les conditions pour être primo-accédant ?

Il y a 2 conditions : 
  • Votre achat doit forcément concerner votre résidence principale. 
  • Vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale dans les 24 derniers mois. 

Quels avantages à être primo-accédant ?

Des conditions bancaires avantageuses : 
  • Le prêt à taux zéro ou “PTZ”
  • Le prêt conventionné
  • Le prêt d’accession sociale ou “PAS”
  • Le prêt “action logement”
  • Le Plan Épargne Logement ou “PEL”
Avantages fiscaux :
  • Le prêt des collectivités territoriales
  • Réduction de TVA en zone ANRU
NOS ARTICLES LIÉS