Mon historique
Conseils en achat immobilier

Frais d’agence immobilière : pour quoi faire ?

explication entre un conseiller et un couple avec enfant
Vous cherchez la maison de vos rêves, mais n’avez ni le temps, ni les compétences pour trouver la bonne affaire ? Recourir à un agent immobilier n’est certes pas gratuit, mais vous apporte de nombreuses garanties.

Recourir à un intermédiaire de la transaction immobilière

Éplucher quotidiennement les journaux, s’inscrire aux alertes des sites d’annonces, parcourir les rues à l’affut d’un panneau « à vendre » bricolé par un propriétaire sur un rebord de fenêtre, appeler pour obtenir des informations et une visite… La recherche d’une maison ou d’un appartement à acheter peut s’avérer longue et fastidieuse ! Sans parler du décryptage des diagnostics, et de la négociation du prix et des conditions d’achat une fois votre bien trouvé…

Parce qu’il n’est pas toujours évident de se comprendre entre non-professionnels, les intermédiaires de la transaction immobilière viennent volontiers au secours des acheteurs. Agent immobilier, chasseur immobilier ou réseau de mandataires indépendants… Si les statuts diffèrent, leur mission est identique : vous accompagner dans votre recherche, faciliter les visites, aller à la pêche aux informations manquantes, et préparer, bien souvent, la signature du compromis de vente, sans avoir à passer par la case notaire avant la vente définitive.

Le calcul et l’affichage des frais d’agence immobilière

En contrepartie de ces services, les intermédiaires de la transaction immobilière facturent des honoraires, le plus souvent sous la forme d’un pourcentage du prix de vente. Situés en général entre 3 % et 10 % du prix de vente, les frais d’agence immobilière font donc partie des frais d’achat immobilier à ne pas négliger dans le calcul de votre investissement total.

En pratique, le montant des honoraires de l’agence immobilière n’est pas encadré par la loi, et est fixé avec le vendeur. Le taux appliqué varie selon deux critères principaux :

  • le prix de vente du bien (plus il est élevé, plus le pourcentage diminue) ;
  • le degré d’exclusivité du contrat. Si le vendeur choisit d’avoir recours à une seule agence immobilière, le taux sera préférentiel par rapport à un mandat simple qui lui permet de vendre son bien par d’autres agences ou par lui-même.

Dans tous les cas, les frais d’agence doivent être indiqués en TTC et communiqués de manière transparente à l’acheteur, tant en vitrine que sur internet. Le prix dit « net vendeur » vous indique le prix d’achat hors frais d’agence, c'est-à-dire la somme à laquelle vous achetez effectivement le bien immobilier. Les frais d’agence ne sont versés que lorsque la vente définitive est signée chez le notaire.

Des frais d’agence immobilière éligibles au calcul du prêt et de la plus-value

Contrairement aux frais de notaire, les frais d’agence immobilière font partie des frais éligibles dans le calcul du montant total d’une opération immobilière pour l’obtention d’un prêt à taux zéro (PTZ). Leur financement peuvent donc être anticipés dès votre demande de prêt.

De plus, les frais d’agence sont pris en compte dans le calcul de l’impôt sur la plus-value immobilière. Si vous avez acheté un bien immobilier pour le revendre, sans qu’il s’agisse de votre résidence principale, vous devez en effet vous acquitter d’une taxe sur la plus-value réalisée (différence entre le montant de la vente et le montant de l’acquisition). Les frais d’agence font partie du calcul du montant de l’acquisition, et viennent donc en déduction du calcul de votre plus-value imposable.

NOS ARTICLES LIÉS