Mon historique
Conseils en achat immobilier

Simulation d’éco-PTZ : les montants et cumuls possibles

peinture et papier peint

Vos travaux de rénovation peuvent eux aussi être financés à taux zéro ! Calculez le montant de vos économies avec une simulation.

Éco-PTZ : les conditions de la simulation

L’éco-Prêt à Taux Zéro est un dispositif du plan gouvernemental de rénovation énergétique. Il permet de financer des travaux à moindre coût dans un logement occupé à titre de résidence principale. Et il est cumulable avec d’autres types d’aide comme le PTZ, dédié à l’achat d’un premier logement.

Les travaux pris en charge dans le cadre d’un éco-prêt à taux zéro doivent être effectués par des professionnels RGE et avoir pour objectif :

  • Une amélioration énergétique ;
  • Une baisse des émissions de gaz à effet de serre (travaux d’isolation, équipements de chauffage etc.) ;
  • Un raccordement à l’assainissement non collectif (tout-à-l’égout).

L’éco-PTZ peut s’élever jusqu’à 30 000 € en fonction des travaux réalisés, et être remboursé sur 15 ans au maximum. Aucune condition de ressources n’est exigée, ni aucuns frais de dossier. Côté intérêts, c’est l’État qui les prend à sa charge : votre emprunt ne vous coûte donc rien. Vous pouvez en bénéficier si vous réalisez les travaux dans votre résidence principale, que vous en soyez propriétaire ou locataire… mais aussi en tant que bailleur si le logement est occupé à titre d’habitation principale.

Bon à savoir

À partir du 1er juillet 2019, tous les logements construits depuis au moins 2 ans seront éligibles à l’éco-PTZ (et non plus seulement ceux construits avant 1990). 

Simulation d’éco-PTZ avec PTZ : des aides cumulables

Saviez-vous que l’éco-PTZ était cumulable avec le Prêt à Taux Zéro ? Ce dernier peut financer jusqu’à 40 % de votre investissement si vous achetez votre premier logement pour y habiter. En cas d’achat d’un bien ancien, vous pouvez bénéficier du PTZ s’il est situé en zone B2 ou C et qu’il nécessite :

  • une réhabilitation complète ;
  • une transformation en logement ;
  • des travaux représentant au moins 25 % de votre investissement.

Si le coût de vos travaux est très important et excède ces 25 %, rien ne vous empêche alors de compléter votre financement par un éco-PTZ, et de réduire ainsi le coût de votre emprunt.

NOS ARTICLES LIÉS