Nexity immobilier
Mon historique
Conseils en achat immobilier

Comment renégocier son prêt immobilier

famille s'amuse dans leur maison

La baisse des taux d'emprunt incite souvent à renégocier son prêt immobilier avec sa banque. Si l'opération peut se révéler intéressante financièrement, mieux vaut bien s'y préparer. Nexity vous donne les clés pour renégocier parfaitement votre prêt.

Renégocier un prêt immobilier : qu'est-ce que ça veut dire ?

On parle de renégocier son prêt immobilier lorsqu'un particulier décide de revoir les conditions du prêt contracté initialement avec sa banque. Vous pouvez solliciter cette opération à n'importe quel moment, autant de fois que vous le souhaitez.

Renégocier pour économiser sur son prêt

Un prêt immobilier est associé à un taux d'intérêt, fixe ou variable, dont le niveau moyen, tous établissements financiers confondus, peut évoluer à la baisse au fil des années en fonction du contexte économique. Par exemple, selon l'Observatoire du Crédit Logement, un particulier qui sollicitait un prêt immobilier en décembre 2012 bénéficiait d'un taux moyen de 3,21%. Huit ans plus tard, pour le même prêt en décembre 2020, ce taux était descendu de plus de 2 points à 1,17%.

Pour l'emprunteur, renégocier un prêt possède un double intérêt. La baisse du taux d'intérêt permet d'envisager une réduction du capital dû au terme du prêt immobilier. Elle permet également de réduire les mensualités de remboursement afin d'atténuer la charge du prêt sur le budget du ménage.

Renégocier son prêt VS racheter son prêt

Renégocier un prêt ne doit pas être confondu avec le rachat de crédit immobilier qui consiste, lorsque la banque d'origine refuse de renégocier votre prêt, à vous tourner vers un autre établissement afin d'obtenir un prêt correspondant plus à votre profil. La nouvelle banque rachète alors votre prêt immobilier initial et vous propose un prêt avec de nouvelles conditions.

Une opération payante

Lorsque vous décidez de renégocier votre prêt immobilier, c'est en général dans le but de faire des économies. Il faut toutefois bien prendre en compte que renégocier un prêt n'a rien de gratuit. Dans ce cadre, la banque vous facture des frais d'avenant dont le montant varie selon l'établissement concerné. Si ces frais peuvent eux-aussi faire l'objet d'une négociation, mieux vaut se renseigner tout de suite, car ils peuvent parfois être élevés.

Bon à savoir

S'il permet de bénéficier d'un meilleur taux d'intérêt, le rachat de prêt immobilier n'est pas toujours avantageux. Il est en effet souvent accompagné de pénalités coûteuses. En plus des frais de dossier (ou d'avenant), le rachat de prêt suppose des frais de garantie et déclenche systématiquement l'Indemnité de Remboursement Anticipé (IRA) qui s'élève à 3% du capital restant dû, mais ne peut dépasser de 6 mois d'intérêts. Il convient donc de bien évaluer ce montant pour s'assurer du rendement d'un rachat de prêt.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Quand renégocier un prêt immobilier ?

Pour renégocier son prêt immobilier de manière intéressante, il faut remplir certaines conditions importantes. En effet, une baisse des taux d'intérêt du prêt de quelques dixièmes de point ne suffit pas pour s'assurer de la réussite de l'opération. Trois facteurs doivent être pris en compte

Un écart de 0,7 à 1% minimum 

Renégocier un prêt immobilier engage des frais.Si le taux initial de votre prêt n'est pas supérieur de 1% au taux proposé par les établissements financiers au moment de renégocier, l'opération vous coûtera plus cher que ce qu'elle rapporte. Cet écart peut descendre à 0,7% si le prêt concerné présente un montant très élevé ou s'étend sur une longue durée.

70 000 euros de capital restant

Pour les mêmes raisons que celles édictées plus haut, si vous décidez de renégocier votre prêt immobilier, vous devez impérativement avoir encore au minimum 70 000 Euros de capital à rembourser.

Le 1er tiers de remboursement   

Les mensualités de remboursement d'un prêt sont constituées à la fois d'une part de capital amorti et d'une part d'intérêt. Cette dernière est très élevée au début du prêt. Passé le premier tiers, la part d'intérêt à rembourser dans vos mensualités est généralement trop basse pour permettre de renégocier votre prêt immobilier convenablement.

Bon à savoir

Lorsque vous envisagez de renégocier votre prêt immobilier, vous devez être certain de conserver votre bien au moins deux ans. Car, si vous renégociez avec succès, vous entamerez un nouveau prêt, avec des intérêts au plus haut. Un laps de temps de deux ans (au minimum) permettra d'optimiser ce prêt

Le saviez-vous ?

Nexity vous accompagne pas à pas dans votre projet. Contactez notre service Solutions Crédit, un conseiller en financement immobilier dédié prendra en charge votre dossier dès le début de votre démarche, et vous guidera pour vous aider à comprendre comment obtenir un prêt immobilier.

Comment renégocier son prêt immobilier avec sa banque ?

En théorie, rien n'oblige une banque à accepter de renégocier votre prêt immobilier. Au contraire, c'est même une opération qui signifie une baisse des intérêts du prêt, donc de sa marge et de ses revenus. Pourtant, si renégocier un prêt reste difficile, c'est loin d'être impossible surtout lorsque le client met tous les atouts de son côté.

Soigner son profil emprunteur

Une banque sera toujours plus encline à renégocier votre prêt immobilier lorsque vous disposez d'un profil attractif. Plus vous restez fidèle à votre établissement d'origine, plus vous avez de chances de renégocier votre prêt avec succès. En effet, un conseiller financier préférera toujours faire quelques concessions sur un prêt pour garder un client de longue date plutôt que de le voir partir chez un concurrent.
D'autres éléments de votre profil vont également être pris en compte si vous renégociez votre prêt. La gestion du budget, l'absence d'incident dans les remboursements de vos mensualités et votre situation professionnelle constituent des atouts afin d'obtenir de meilleures conditions financières pour votre prêt.
Pour bien renégocier, votre dossier comprend donc obligatoirement :
Sous forme de liste

  • Des documents justifiant votre identité
  • Le dernier avis d'imposition
  • Les 3 derniers bulletins de salaire
  • Les relevés bancaires
  • Un échéancier du prêt en cours
  • Des justificatifs de placement, d'épargne ou de patrimoine

Établir des simulations

Un autre élément pourra vous être utile pour renégocier votre prêt immobilier : les simulations de prêt réalisées auprès de différents établissements financiers. En présentant ces éléments concrets à votre banque, vous disposez de données qui vous permettent d'argumenter en faveur de l'obtention de meilleures conditions de prêt. Si elle ne s'aligne pas forcément sur les conditions proposées par ses concurrents, la banque peut mieux évaluer sa proposition de prêt, surtout lorsque l'écart est grand. Néanmoins, mieux vaut s'assurer que ces simulations et/ou offres de prêt soient réalisables afin de demeurer convaincant.

Bon à savoir

Obtenir un taux d'intérêt plus avantageux n'est pas l'unique objet d'une renégociation de prêt immobilier. Le demandeur doit également penser à son assurance emprunteur. En effet, cette garantie obligatoire peut-être revue chaque année à date anniversaire et permet de réaliser des économies substantielles. La renégocier en même temps que son prêt peut donc s'avérer payant.

En résumé

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Renégocier un prêt immobilier suppose la révision du taux d'intérêt à la baisse. Cela permet, au choix, de réduire le montant de vos mensualités de remboursement ou la durée du prêt. Cela permet également de réaliser des économies sur le capital dû.

Quel moment choisir ?

Pour être sûr de bien renégocier votre prêt immobilier et de réaliser une opération intéressante financièrement, il faut que l'écart entre le taux initial du prêt et le taux actuel soit suffisamment élevé (entre 0,7% et 1% minimum), que le capital du prêt restant à rembourser soit supérieur à 70 000 Euros et que vous soyez encore dans le premier tiers de l'échéancier de votre prêt. Il faut aussi être sûr de conserver votre bien au moins deux ans et que votre situation financière soit stable.

Comment faire ?

Vous pouvez solliciter votre banque par courrier puis préparer les pièces justificatives de votre dossier de renégociation de prêt. Il faut aussi solliciter des établissements concurrents afin d'obtenir des simulations de prêt ou des offres compétitives.

Combien ça coûte ?

Renégocier son prêt immobilier n'est pas une opération gratuite. Les banques facturent toujours des frais d'avenant, établis au forfait ou au pourcentage du capital dû. Une fois la proposition de prêt éditée, le client a 10 jours pour se rétracter.

NOS ARTICLES LIÉS