nexity.fr Maisons neuves

Les essences de bois : pour toutes les utilisations et à tous les tarifs

Matière première par définition de la maison, le choix de l’essence va influer considérablement sur le prix de revient du gros œuvre : entre un résineux et un bois exotique, les prix au mètre cube varient du simple au quintuple. On citera notamment :
Le pin : robuste, le plus fréquemment utilisé dans les constructions en bois, fort des longues expériences nordiques, via le pin arctique notamment. C’est aussi l’un des moins coûteux et sa traçabilité est assurée. Il a aussi l’avantage d’être disponible localement en France (notamment le pin Douglas, présent sur des centaines de milliers d’hectares), même si le bois des forêts nord-européennes domine le marché.
L'épicéa, résineux d’altitude, est également un bois très utilisé dans la construction (charpente et menuiserie intérieure), grâce à son bon rapport poids/résistance. Il résiste toutefois assez mal à l'humidité et nécessite un traitement préalable.
Le cèdre : utilisé pour les bardages, les lambris ou finitions, car il résiste notamment bien aux intempéries, ainsi qu’aux incendies. En France, le cèdre de l’Atlas, importé au XIXe siècle, s’étend sur 20 000 hectares, mais avec le réchauffement climatique, sa présence est appelée à se décupler, tout comme son importance dans la filière bois et dans la construction.
 
 
Le chêne est utilisé principalement pour les ossatures, mais on trouve aussi des panneaux de construction réalisés à partir de chêne de qualité secondaire. Dans tous les cas, il est plus onéreux que les résineux (au moins deux fois plus cher), mais aussi disponible localement.
Les bois exotiques (teck, acacia, amarante…) : résistants à l’humidité et la chaleur, ainsi qu’aux insectes et champignons, ils sont plutôt utilisés à l’extérieur (bardage, terrasse) ou la décoration. Ils sont très onéreux et leur impact écologique est fort du fait de leur transport. De plus, la traçabilité de ces bois est souvent sujette à caution, le trafic illégal du bois prenant une ampleur dramatique dans de nombreux pays. En France, la Guyane est le principal producteur de bois exotique (80 000 m3) avec une large diversité d’espèces utilisées pour toutes sortes de constructions.
Les panneaux préfabriqués : les moins coûteux sont créés à partir de copeaux ou de sciures de résineux mélangés à de la résine ou constitués de lamelles de résineux divers (pin, épicéa) assemblées en plusieurs couches par encollage afin d’atteindre une épaisseur de plusieurs dizaines de centimètres : préférez alors les panneaux sans solvant et autre formaldéhyde pour éviter toute pollution, notamment intérieure !
Dans tous les cas, il faut prévoir le coût de la protection du bois contre l’humidité, les ultraviolets ou encore les insectes xylophages, en utilisant huiles, lasures et/ou peintures à cet effet. Celle-ci devra être renouvelée régulièrement en fonction des conditions climatiques locales et de l’exposition des façades de votre maison.

Préfabriquée, en kit ou en passant par un constructeur : un vaste choix de maisons en bois pour tous les budgets

La maison en bois montée par des constructeurs spécialisés

En dehors de toutes considérations liées à la nature du terrain (impliquant ou non des travaux de terrassement importants) et des finitions propres à n’importe quel type de maisons (électricité, plomberie, notamment), le temps et les moyens matériels et humains mis en œuvre pour ériger la structure d’une maison « hors d'eau et hors d'air » est extrêmement réduit, surtout si la maison est montée par des professionnels. Ceci est d’autant plus vrai pour les maison dites à ossature bois (MOB) ou les maisons en panneaux massifs.
 
Dans le premier cas, il s’agit de monter un « squelette » constitué de montants et de traverses auxquels on superpose des panneaux de bois à l’intérieur et à l’extérieur (avec une ou plusieurs couches isolantes entre les deux) afin de constituer les murs du bâtiment.
Dans le deuxième cas, ce sont des panneaux préfabriqués de grande taille, parfois de plusieurs dizaines de mètres carrés, qui sont assemblés entre eux pour former directement les murs, les planchers et rampants.
 
Ainsi, quelques ouvriers et des engins de levage basiques permettent de terminer une construction en quelques jours seulement ! De même, la légèreté et la morphologie du matériel utilisé permettent de minimiser à la fois le volume à transporter et son coût.
Si vous choisissez en revanche une maison en bois massif empilé (BME), constitué essentiellement de rondins ou de madriers, les besoins en bois seront beaucoup plus importants, tout comme le temps de montage, et la facture beaucoup plus lourde. En revanche, la personnalisation sera bien plus souple.
Notez que vous pouvez très bien mixer les méthodes de construction sur un même bâtiment ! Concernant les tarifs, comptez en général autour de 2 000 € le m², ce qui reste assez concurrentiel dans certaines régions, surtout au regard des impératifs de basse consommation.

Contactez-nous Contactez-nous

Les autres formules de construction
La légèreté et les facilités d’utilisation du bois permettent de concevoir plusieurs formules de construction qui limitent l’intervention d’une main d’œuvre externe.
  • Formule clé en main : le bâtiment, préfabriqué, est livré clé en main en quelques semaines, électricité, plomberie et sanitaires inclus, monté sur place. Ce sont en général des petites construction (20-25 m²), mais de véritables petits pavillons sont aussi disponibles et offrent des superficies de plus de 50 m². Ces petites maisons sont notamment idéales pour offrir une extension indépendante destinée à vos invités, voire offrir une location saisonnière et/ou étudiante. Il faut cependant prévoir dans ce cadre tous les raccordements (eau, électricité) à votre maison principale. Les ordres de prix sont autour de 1000 euros le m².
  • Formule en kit : tous les éléments à monter sont livrés « en brut » dans un délai de quelques mois à peine. Si vous êtes bricoleur et que le temps ne vous manque pas, c’est assurément la formule la plus économique ! Des maisons en bois « basse consommation » ne reviennent alors qu’à quelques centaines d’euros le mètre carré ! Les « tiny houses » d’une vingtaine de mètres carrés, de plus en plus à la mode, ne coûtent ainsi que quelques milliers d’euros ! A l’opposé, de vastes demeures de plusieurs centaines de mètres carrés, parfois luxueuses, sont également disponibles sur le marché à des prix beaucoup plus élevés. Il faut cependant ajouter le coût du traitement obligatoire du bois à l’intérieur comme à l’extérieur et de nombreuses options de confort, mais parfois nécessaires (tels des volets).
En résumé, le coût d’une maison en bois, à superficie égale, peut donc varier d’un facteur de un à 10, voire plus, en fonction de la nature de votre projet, des essences utilisées, de la structure et de la méthode de construction ! Une partie de votre investissement vous sera toutefois rapidement retourné, notamment sous la forme de confort et d’économies d’énergie.

Vous souhaitez des informations sur les maisons neuves Nexity ?

N'HÉSITEZ PAS À NOUS LAISSER VOS COORDONNÉES, UN EXPERT NEXITY VOUS RECONTACTERA !

Je souhaite recevoir les offres personnalisées du groupe Nexity*
Je souhaite recevoir les offres personnalisées des partenaires du groupe Nexity*