Publié le 17-10-2014

Depuis les années 40, les taux d’intérêt des crédits immobiliers n’avaient jamais été aussi bas : selon l’observatoire Crédit Logement/CSA, ils se négocient à 2,59 % en moyenne en septembre. Cette baisse continue des taux stimule les ventes de logements, tandis que les professionnels du secteur ne prévoient pas de remontée à court terme.

Les taux d’intérêt à 2,59 % en septembre

Selon l’observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers sont tombés à 2,59 % en septembre 2014, contre 2,68 % en août. Du jamais vu depuis 70 ans. Le coût du crédit pour un emprunt du même montant a diminué de 25 % en un an. Depuis 2008, quand les taux atteignaient 5,3 %, le coût du crédit a été divisé par 2.

La baisse continue des taux d’intérêt s’explique par les politiques commerciales des banques. Celles-ci se sont fixé des objectifs de production de crédits immobiliers pour 2014 au même niveau que ceux de 2013. Or, cette année-là, la production de crédits immobiliers (renégociations et rachats) avait été massive. La production de crédits du 1er semestre 2014 a, pour sa part, été faible, avant de repartir à la hausse durant l’été.

CALCULEZ VOTRE POUVOIR D'ACHAT IMMOBILIER

Répondez à nos questions et selon votre profil, nous calculons votre pouvoir d'achat immobilier

Une baisse des taux qui stimule le marché immobilier

Combinée au fléchissement des prix immobiliers, la nouvelle baisse des taux d’intérêt stimule la demande d’achat. Selon le rapport de l’observatoire Crédit Logement/CSA : "à elle seule, cette baisse aura fait plus pour soutenir la conjoncture et redynamiser les marchés privés que tous les dispositifs publics actuels d’incitation et d’aide".

Cette situation est assez singulière dans l’histoire du marché immobilier. En général, les taux d’intérêt des crédits immobiliers baissent alors que les prix d’achat au m2 augmentent. Pour les acquéreurs, la conjoncture est actuellement idéale pour acheter. Les dispositifs gouvernementaux pour relancer le logement, comme le prêt à taux zéro renforcé et la réduction d’impôt pour l’investissement locatif, facilitent également l’accession à la propriété.

Les perspectives d’évolution

Les professionnels du secteur ne prévoient pas de hausse des taux d’intérêt à court terme. La croissance très faible du PIB en Europe ne peut permettre leur remontée dans les mois à venir. Par ailleurs, la Banque centrale européenne continue de maintenir son taux de refinancement à un niveau très bas (0,05 %).

Cependant, une probabilité de remontée de taux d’intérêt à partir de l’été 2015 existe. La Banque fédérale américaine (FED) va durcir sa politique monétaire et remonter ses taux. Le cas échéant, la Banque centrale européenne devra certainement s’y aligner.

Pour rechercher votre prêt immobilier ou le renégocier,
découvrez Solutions Crédit !

Solutions Crédit