nexity.fr Terrains

Conseils vente de terrain

Prix au mètre carré d’un terrain viabilisé

Vous projetez de vendre un terrain viabilisé ou de viabiliser votre terrain avant sa cession ? Sachez que la viabilisation vous permet de réaliser une plus-value intéressante sur la vente de votre bien. Mais qu’est-ce que la viabilisation ? Quel est prix d’un terrain viabilisé ? Comment viabiliser un terrain ? Le groupe immobilier Nexity vous apporte toutes les réponses à vos questions.

Vous souhaitez vendre votre terrain ou votre parcelle de terrain ?

Terrain viabilisé : qu’est-ce que c’est ?

Selon la loi française, un terrain viabilisé est un terrain raccordé à tous les réseaux indispensables :

  • Réseau routier
  • Réseau d’eau potable
  • Réseau d’électricité
  • Réseau de téléphone
  • Réseau d’assainissement
  • Réseau de gaz, etc.

La viabilisation est une opération nécessaire si vous souhaitez lancer un projet de construction sur votre terrain. En effet, en l’absence de raccordement aux différents services, notamment le réseau d’électricité et le réseau d’eau potable, votre maison ou votre immeuble ne peut être considéré comme habitable.

Bon à savoir :
La loi n’oblige aucunement les propriétaires de terrain à procéder à une viabilisation. Néanmoins, cette opération peut être une excellente solution pour vendre votre terrain à un prix plus élevé.

Le prix d’un terrain viabilisé

D’après des estimations, le prix d’un terrain viabilisé est de 49 % plus élevé qu’un terrain non viabilisé. La viabilisation vous permet d’augmenter significativement le prix au mètre carré de votre bien foncier, de bénéficier d’une plus-value intéressante, mais aussi de trouver rapidement des potentiels acheteurs.

En effet, un terrain viabilisé est rentable aussi bien pour le vendeur que pour l’acquéreur. En achetant ce type de bien, ce dernier évite les surcoûts entraînés par les travaux de raccordement, ainsi que les pertes de temps engendrées par les démarches nécessaires à la viabilisation.

Pour calculer le prix d’un terrain viabilisé, vous devez prendre un certain nombre de critères en compte :

  • La localisation du terrain
  • Le cadre de vie
  • L’orientation
  • La nature du sol

Après avoir collecté toutes les informations concernant les caractéristiques de votre bien, vous pouvez rechercher des terrains similaires et vous baser sur leur prix de cession pour effectuer une estimation.

Bon à savoir :
Le prix d’un terrain viabilisé varie fortement d’une commune à une autre. Vers le second trimestre de l’année 2018, le prix moyen d’un terrain viabilisé était estimé à 130 €/m². Toutefois, les tarifs pouvaient descendre jusqu’à 26 €/m² dans certaines communes et aller jusqu’à plus de 1 000 €/m² dans des départements comme les Hauts de Seine.

>> Calculer le prix au m² d'un terrain

La localisation du terrain

La localisation influe grandement sur le prix d’un terrain viabilisé. Si votre bien est situé à proximité d’une grande agglomération comme Paris, son prix peut être particulièrement élevé.

En revanche, s’il est localisé dans une zone éloignée des grandes villes, son coût est généralement faible.

Le cadre de vie

Tout comme la localisation, le cadre de vie offert par un terrain viabilisé joue un rôle important dans l’estimation de son prix au m².

Un bien situé à proximité d’un aéroport ou d’une zone industrielle est bien moins coûteux qu’un terrain placé dans une zone pavillonnaire.
 

L’orientation du terrain

Si votre terrain est orienté plein Nord, sachez que son prix est plus bas que celui d’un bien orienté plein Sud, dans la mesure où il est moins exposé au soleil.

Un bien orienté au Sud bénéficie d’un excellent éclairage naturel durant la journée et permet donc de réaliser d’importantes économies d’énergie.

La nature du sol

Les terrains situés sur un sol dit « à risque » sont généralement vendus à des prix relativement bas. En effet, les futurs acquéreurs doivent généralement réaliser d’importants travaux sur ce type de terrain, avant de lancer un quelconque projet de construction.

De manière générale, les terrains exposés à des risques d’éboulement, de tassement, d’inondation ou de glissement sont proposés à prix très abordables.

Comment viabiliser un terrain ?

Pour viabiliser un terrain, vous devez tout d’abord obtenir le certificat d’urbanisme pré-opérationnel et faire une demande de permis de construire.

Une fois ces documents en votre possession, vous devez effectuer des démarches spécifiques pour le raccordement à chaque réseau essentiel, à savoir le réseau d’eau, d’électricité, de gaz et d’assainissement.

Le raccordement au réseau d’eau potable

Pour le raccordement au réseau d’eau potable, vous devez contacter votre mairie et faire une demande en remplissant un formulaire.

Après avoir réalisé cette première étape, vous devez contacter la société des eaux en charge de la zone où votre terrain est situé pour effectuer une seconde demande. Ensuite, un technicien va évaluer les travaux à réaliser et établir un devis.

Suite à l’approbation du devis et au paiement, la société des eaux va planifier les travaux et procéder au raccordement.

Bon à savoir :
Les travaux de raccordement ne peuvent être réalisés sans des autorisations d’ouverture de tranchée émanant de votre mairie.

Le raccordement au réseau d’électricité

Pour effectuer le raccordement au réseau d’électricité, vous devez faire une demande auprès d’ERDF.
Cette demande s’effectue en remplissant un formulaire et en joignant divers documents, à savoir :

  • Une copie de votre permis de construire
  • Un extrait du plan cadastral
  • Un plan de masse

Dans le formulaire, vous devez fournir des informations concernant :

  • La localisation de votre terrain
  • La puissance de raccordement
  • La prise en charge des travaux

La durée des travaux de raccordement varie de 4 à 6 semaines. Ils peuvent commencer après la validation du devis établi par le fournisseur et le paiement.

Bon à savoir :
La distance entre votre terrain et le réseau d’électricité peut influer sur le coût du raccordement. Si cette distance est inférieure à 30 m, prévoyez entre 1 000 et 1 100 € pour raccorder votre terrain au réseau. Au-delà de 30 m, il faut ajouter environ 200 €.

Le raccordement au réseau de gaz

Les démarches à suivre pour le raccordement au réseau de gaz sont plus ou moins similaires à celles à réaliser pour raccorder votre terrain au réseau d’électricité.

Dans un premier temps, il faut remplir un formulaire de demande auprès du fournisseur de gaz de votre commune. Ensuite, celui-ci va vous adresser un devis.

Après la validation du devis et le règlement du coût des travaux, le fournisseur va procéder au raccordement de votre terrain.

Bon à savoir :
À l’instar du raccordement au réseau d’électricité, la distance qui sépare votre terrain du réseau de gaz est prise en compte dans l’estimation du coût des travaux.
Si le réseau est situé à moins de 30 m de votre terrain, vous devez compter entre 335 € et un peu plus de 1 000 € pour le raccordement. En revanche, si la distance dépasse 30 m, vous devez ajouter environ 100 € par mètre creusé

Le raccordement au réseau d’assainissement

Pour raccorder votre terrain au réseau d’assainissement, vous devez suivre la même procédure que pour le raccordement au réseau d’eau potable.

Vous devez tout d’abord faire une demande auprès de votre mairie. En fonction de la commune, vous pouvez être amené à payer des taxes liées à l’assainissement et/ou au raccordement.

Dans le cas où le réseau d’assainissement collectif est trop éloigné de votre terrain, vous devez installer une fosse septique.

Bon à savoir :
Les travaux réalisés sur la voie publique sont à la charge de votre mairie, tandis que ceux réalisés sur votre terrain sont à votre charge.

Coût de la viabilisation d’un terrain

La viabilisation d’un terrain constitue un investissement non négligeable, mais qui peut être particulièrement rentable.

Dans le cas où les réseaux sont situés à proximité de votre bien, comptez entre 3 000 et 5 000 € pour la réalisation des travaux de viabilisation.

D’autre part, s’ils sont plus ou moins éloignés de votre terrain, le coût des divers raccordements peut aller jusqu’à 10 000 €, voire 15 000 €.

Bon à savoir :
Si vous ne souhaitez pas viabiliser votre terrain, bien qu’il soit situé à proximité des différents réseaux, vous pouvez inscrire « viabilités en bordure » dans vos annonces, afin d’augmenter légèrement son prix.
Le prix d’un terrain comprenant « viabilités en bordure » est nettement inférieur au prix d’un terrain viabilisé. Néanmoins, il est généralement plus élevé que celui d’un terrain non viabilisé, ne comportant pas cette mention

Vendre un terrain viabilisé à un promoteur immobilier : une excellente solution pour bénéficier d’une plus-value plus conséquente

Si le prix d’un terrain viabilisé est déjà plus élevé que celui d’un terrain non viabilisé, sachez que vous pouvez réaliser une plus-value encore plus importante en vendant votre bien à un promoteur immobilier.

En proposant votre terrain viabilisé à un promoteur, vous pouvez :

  • Bénéficier d’un prix de vente de 30 % plus élevé que celui proposé par un particulier
  • Réaliser des économies substantielles sur les frais d’agence
  • Bénéficier d’un abattement fiscal allant de 70 % à 85 %, dans le cas où votre bien est localisé dans une zone tendue
  • Réinvestir la somme perçue grâce à la vente de votre terrain dans le projet immobilier du promoteur

Prix au m² d'un terrain viabilisé : en résumé

Qu’est-ce que la viabilisation d’un terrain ?

La viabilisation consiste à raccorder un terrain aux différents réseaux :

  • Eau potable
  • Électricité
  • Gaz, etc.

Quel est le prix d’un terrain viabilisé ?

Chaque terrain est unique et il est extrêmement ardu de déterminer son prix au m² avec précision.

Néanmoins, sachez qu’un terrain viabilisé est 49 % plus cher qu’un terrain non viabilisé. Pour calculer le prix d’un terrain viabilisé, vous devez prendre certains éléments en considération :

  • Localisation
  • Cadre de vie
  • Orientation
  • Nature du sol

Comment viabiliser un terrain ?

La viabilisation d’un terrain nécessite la réalisation de démarches spécifiques. Pour le raccordement aux réseaux d’eau potable et d’assainissement, vous devez en premier lieu faire une demande auprès de votre mairie.

Par ailleurs, pour le raccordement aux réseaux de gaz et d’électricité, vous devez vous adresser directement aux fournisseurs.

Pour viabiliser votre terrain, vous devez posséder deux documents, à savoir :

  • Le certificat d’urbanisme pré-opérationnel
  • Le permis de construire

Intéressé(e) à l'idée de vendre votre terrain ? Contactez-nous !

Nos conseillers sont à votre disposition via ce formulaire ou par téléphone au 0 800 240 004

Je souhaite recevoir les offres personnalisées du groupe Nexity*
Je souhaite recevoir les offres personnalisées des partenaires du groupe Nexity*