Vendre son terrain à un promoteur

Un promoteur s’intéresse à votre terrain à vendre ? C’est peut-être l’occasion de faire une bonne affaire, voire de profiter d’une fiscalité privilégiée sur la plus-value immobilière de votre opération.

Comment vendre un terrain à un promoteur au meilleur prix ?

Vendre à un promoteur offre la possibilité de négocier un prix parfois plus avantageux qu’avec un particulier. Le promoteur apprécie en effet la valeur d’un terrain en fonction de son potentiel constructible et non pas seulement de sa valeur actuelle : ce potentiel dépend notamment des droits à construire définis dans le Plan local d’urbanisme (PLU), mais aussi plus le promoteur pourra dégager une surface habitable élevée, plus vous pouvez obtenir un bon prix au m2.

Afin d’optimiser la négociation d’une vente à un prometteur, étudiez bien les règles d’urbanisme locales et faites-vous accompagner par un professionnel de la transaction immobilière.

Des abattements spécifiques sur la plus-value pour les terrains situés en zones tendues

Comme pour toute autre vente immobilière, la plus-value générée par la cession d’un terrain est soumise à une fiscalité progressive : l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux, principalement.

Mais depuis le 1er janvier 2018, la vente de terrains aux promoteurs bénéficie d’abattements privilégiés lorsqu’ils sont situés en zones tendues A et A bis : de 70 à 85 % de la plus-value nette imposable en fonction de l’engagement du prometteur à y construire, dans les 4 ans, des logements collectifs de droit de commun, intermédiaires ou sociaux.

Pour en bénéficier, vous devez avoir signé votre promesse de vente avant le 31 décembre 2020, et réalisé la vente définitive avant le 31 décembre 2022.