nexity.fr Seine Saint Denis

Jeux Olympiques 2024,

La Seine-Saint-Denis à l'honneur !

Les Jeux Olympiques dans le 93

Les JO 2024 en Seine-Saint-Denis, c'est :

Des transports développés

Le développement des 4 lignes de métro et des 2 gares prévues par le Grand Paris Express est accéléré face à l’arrivée des JO en 2024.

La création d'aménagements

Construction d’un nouveau quartier tel un éco-quartier avec plus de 2 500 logements créés, des infrastructures publique comme des groupe scolaire et un aménagement routier avec la mise en place de murs anti bruits.

Du sport pour tous

Athlétisme, water-polo, natation … De nombreuses infrastructures sont créés afin de développer un parc des sports et des loisirs, tourné notamment vers des disciplines de découverte.

Après l’annonce des Jeux 2024 organisés en France, les élus locaux du département, tel que Stéphane Troussel, misent sur l’événement pour accélérer le développement de tout le territoire. C’est dans le département de Seine-Saint-Denis que seront construites la plupart des infrastructures propices à accueillir les athlètes du monde entier comme Usain Bolt, Wayne van Niekerk, ou encore Thiago Braz Da Silva.

UN TERRITOIRE EN PLEINE MÉTAMORPHOSE

Dans le quartier Pleyel-Bords-de-Seine, le Village Olympique est déjà en pleine élaboration à Saint-Denis. D’une capacité de 17 000 lits, le village a pour vocation de devenir, après les Jeux, un quartier de 2 500 logements et 900 résidences de service. La ville s’équipera également de 2 piscines olympiques, de même qu’à Aubervilliers et Bondy. Un atout non négligeable pour les habitants et surtout les groupes scolaires de ces villes comme le collège Rosa Luxembourg.

Enfin, c’est plus de 70 000 logements qui seront construits dans le cadre du Grand Paris, la dynamique pourrait être plus forte avec les JO, car 100 000 logements sont prévus.​​​​​​​​​​​​​​ Niveau transport, le Grand Paris Express avait déjà mis le pied à l’étrier. Le projet sera accéléré pour être prêt à temps, en développant pas moins de 4 lignes de métro et 2 gares d’une grande capacité.

Le département Seine-Saint-Denis s’offre un nouveau visage en pensant déjà à « l’après JO ». Preuve de la confiance dans l’évolution du territoire, les promoteurs n’ont pas attendu la confirmation du CIO pour investir, notamment dans la construction d’un éco-quartier.

Zoom sur les villes touchées par les JO

A Dugny : construction de 1500 logements

Sur l'Île-Saint-Denis : mise en place du village Olympique

A Saint-Denis : création d'une piscine Olympique

Au Bourget : installation du centre des médias

Construction de 1500 logements à Dugny

A Dugny est prévu la construction du futur village média, tout près du parc des expos. Ce dernier accueillera tous les journalistes de l'ensemble des pays participants. Il s'étendra sur une dizaine d'hectares et comportera pas moins de 5000 chambres, qui seront ensuite transformées en 1500 logements: un futur éco-quartier, pour la ville de Dugny.

Village olympique sur l'île Saint-Denis

C'est l'île Saint-Denis qui a été choisi pour loger les 17 000 athlètes qui participeront aux JO 2024. 

Bien évidemment, ces logements seront ensuite aménagés en habitation, et répondront à une forte demande de logement en Seine-Saint-Denis. C'est pas moins de 2200 logements et 900 chambres étudiantes qui seront alors crées.

La piscine olympique de Saint-Denis

Pour la piscine olympique, c'est la ville de Saint-Denis qui a été choisie. Elle se situera juste en face du stade de France. Les 2 infrastructures seront reliées  par une passerelle, qui passera au dessus de l'autoroute A1.

La piscine  comportera un bassin de compétition, et deux bassins d'entraînements. Sera également installé une fosse à plongeons ainsi que le bassin accueillant la compétition de Waterpolo.