Comment remblayer un terrain?

Certains terrains nécessitent d’être aménagés pour recevoir une construction, par exemple au moyen d’un remblai. Mais cette opération suppose parfois une autorisation.

Étape préalable à la construction d’une maison, la création d’une terrasse ou tout simplement pour modifier la pente d’un jardin, le remblaiement de terrain est encadré par la loi et les règles locales d’urbanisme. Avant de vous lancer dans les travaux, assurez-vous donc de détenir les autorisations nécessaires.

Vérifier la possibilité de remblayer un terrain

Le remblaiement de terrain doit respecter les règles d’utilisation des sols et de protection de l’environnement. Consultez le Plan local d’urbanisme (PLU) ou, à défaut, le document d’urbanisme référent de la commune. Il peut prévoir, dans certaines zones, des interdictions en cas de risque d’inondation, d’affaissement ou d’éboulement de terrain, ou soumettre le remblaiement à certaines conditions pour préserver les paysages et les ressources naturelles.

Demander l’autorisation de remblayer un terrain

Pour remblayer un terrain, le Code de l’urbanisme impose :

  • une dĂ©claration prĂ©alable si le remblai dĂ©passe deux mètres et porte sur une superficie d’au moins 100 m2 (article R421-23) ;
  • un permis d’amĂ©nager pour un remblai supĂ©rieur Ă  deux mètres de haut et d’une superficie de plus de deux hectares (article R. 421-19), ou si le terrain est situĂ© dans un secteur sauvegardĂ©, un site classĂ© ou une rĂ©serve naturelle (article R421-20).

En revanche, les travaux de remblaiement sont dispensés d’une demande d’autorisation :

  • s’ils portent sur une hauteur infĂ©rieure Ă  deux mètres et une superficie de moins de 100 m2 ;
  • ou s’ils sont nĂ©cessaires Ă  l’exĂ©cution d’un permis de construire qui le prĂ©voit.

Voir les terrains Ă  acheter Voir les terrains Ă  acheter

Contactez-nous
Demande d'infosDemande d'infos
Contactez-nous
Demande d'infosDemande d'infos