La colocation est de plus en plus répandue, non seulement chez les étudiants, mais également chez les personnes plus âgées. Cette solution présente de nombreux avantages, à la fois financiers et humains.
à retenir

Le bail : ce contrat va lier les colocataires entre eux pour une durée de 3 ans s'il s'agit d'un logement non meublé ou 1 an pour un logement meublé.

Clause de solidarité : cette clause prévoit une solidarité des dettes concernant le logement entre les colocataires dans le cas d'une défaillance financière de l'un d'entre eux.

Colocation : un bail qui vous lie aux autres locataires

Dans le cadre d’une colocation, le bail que vous signez ne vous lie pas uniquement au propriétaire, mais également à vos colocataires ! Tous sont généralement signataires du bail. Ce contrat les lie les uns aux autres, pour une durée déterminée par ce dernier. Cette durée est habituellement fixée à 3 ans pour un bien non meublé et à 1 an pour un bien meublé.

LA VIE EN COLOCATION


Quelles sont les règles de la colocation? Quels liens entre les différents colocataires? Découvrez en vidéo les points importants pour réussir sa colocation.

Le dépôt de garantie en colocation

Que ce soit en colocation ou en location simple, le principe du dépôt de garantie reste le même. Le montant du dépôt de garantie varie en fonction du type de bien. Pour les logements non meublés, il est généralement compris entre 1 et 2 mois de loyer. En revanche, pour un logement meublé, le montant est à la libre appréciation du propriétaire.

Colocation et clause de solidarité

Le bail de colocation inclut presque systématiquement une clause de solidarité. Elle prévoit notamment qu’en cas de défaut de paiement de l’un des colocataires, les autres occupants (et les garants) sont tenus de régler les dettes. Si cette clause n’est pas obligatoire, les bailleurs l'intègrent presque systématiquement dans le bail. Toutefois, pour les colocataires, cette clause est une contrainte. En effet, si l'un des colocataires souhaite quitter le logement, il continue de rester solidaire des dettes même une fois parti.

Colocation : que faire en cas de départ de l’un des locataires ?

Tout colocataire peut décider de quitter le logement. Il doit avant cela en avertir le propriétaire, au moyen d’une lettre recommandée avec accusé de réception, trois mois au moins avant son départ. Les colocataires pourront alors soit prendre en charge sa part de loyer, soit trouver un nouveau colocataire. Dans ce cas, un avenant au contrat de bail sera établi entre le propriétaire, les colocataires, le nouveau colocataire et si possible l'ancien colocataire.

La colocation obéit donc à des règles spécifiques. Veillez à bien prendre connaissance des différentes clauses prévues dans le contrat avant de le signer !