Publié le 11-10-2017

Vous venez de rĂ©nover votre maison et il ne vous reste plus que la peinture Ă  faire ? Vous souhaitez rafraĂ®chir une pièce de votre appartement ? Passage en revue des diffĂ©rentes Ă©tapes d’un chantier peinture rondement menĂ©.
avantages du neuf

Préparation de la pièce à peindre

Avant de vous lancer dans la peinture d’une pièce, l’idéal est de la vider de ses meubles. Lorsque cela n’est pas possible, réunissez-les au centre de la pièce et recouvrez-les. Protégez également le sol à l’aide d’une bâche et cachez les plinthes, prises, fenêtres avec du ruban de masquage. Le cas échéant, retirez le papier peint, lessivez les murs, recouchez les trous, lissez puis poncez. La pièce est prête pour l’étape de la peinture.

Choix de la peinture

Aujourd’hui la peinture acrylique a supplanté la peinture glycéro (glycérophtalique) qui émettait trop de Composés Organiques Volatils (COV).

Selon la pièce et le rendu souhaité, vous pouvez choisir entre un fini, mat, satiné ou brillant.
La peinture mate ne réfléchit pas la lumière, elle ne brille pas et a un fort pouvoir couvrant. N’étant pas lessivable elle est généralement réservée aux plafonds (difficiles à peindre parfaitement) ou aux chambres parentales. La peinture satinée est la plus vendue car elle peut s’adapter à toutes les pièces de la maison. Elle renvoit légèrement la lumière et est lessivable. Enfin, la peinture brillante est parfaite pour les salles de bains car c’est la plus résistante à l’eau. Elle peut également être utilisée pour souligner les détails d’un salon par exemple les moulures ou les portes. Si vous souhaitez peindre une pièce complète en brillant, veillez à bien préparer impeccablement les murs et à passer plusieurs couches. La peinture brillante est intransigeante et révèle le moindre défaut.

Attention : lorsque vous calculez la quantité de peinture, pensez à prendre en compte son pouvoir couvrant (indiqué sur les pots).

Bon Ă  savoir

Les commerces spécialisés proposent un large choix de peintures intérieures : peinture spéciale salle de bain pour résister à l’humidité et aux moisissures ou encore peinture spéciale radiateur…

Outre la peinture, et le matériel de protections (bâches, adhésifs de marquage, gants, combinaison), il vous faudra les accessoires suivants : un bac à peinture, une grille d’essorage, une brosse à rechampir (pour les angles), un rouleau, un manche télescopique et éventuellement un mélangeur à peinture.

La pose de la peinture

Vous voilà maintenant opérationnel pour redorer l’image de votre logement :

  • bien mĂ©langer la peinture et la verser dans le bac ;
  • utiliser la brosse Ă  rechampir pour tous les angles (le long du plafond, des prises, des plinthes, des fenĂŞtres) ;
  • une fois les angles dĂ©gagĂ©s, retirer le scotch de masquage tant que la peinture est encore lĂ©gèrement humide ;
  • tremper le rouleau et rĂ©partir la peinture en le roulant sur la grille d’essorage ;
  • partir du haut du mur et appliquer la peinture par zone de un m², d’abord Ă  la verticale, puis Ă  l’horizontal puis une dernière fois Ă  la verticale ;
  • passer Ă  la zone suivante en chevauchant lĂ©gèrement la première pour Ă©viter les dĂ©marcations.

Si une seconde couche est nécessaire, recommencez les opérations à l’identique 12 heures après.

Pensez à bien nettoyer votre matériel lorsque vous interrompez votre chantier.