[Seulement jusqu'au 31/10] Pack Sérénité Invest offert* ! Découvrez vite le pack pour investir dans le neuf le plus complet du marché
J'en profite
Nexity immobilier
Mon historique

27-11-2012

Selon un sondage CSA réalisé par le bailleur social indépendant Polylogis, l'accès au logement est la priorité numéro 1 chez les 18-29 ans. Ce chiffre s'explique par les difficultés rencontrées par les jeunes : trop de garanties demandées, prix du loyer élevé...

L'étude en détails

L'accès au logement est la première préoccupation des
18-29 ans, c'est ce qu'il en ressort du sondage CSA réalisé par le bailleur social indépendant Polylogis. Huit jeunes sur dix estiment qu'il est très difficile de trouver un logement pour un jeune. Les statistiques sont encore plus élevées chez les jeunes vivant encore chez les parents (87%).

35 % des jeunes voient le logement comme leur priorit√© n¬į1 avant celle de "se nourrir" (30%), de "travailler" (25%) et loin devant "se soigner" (6%) ou "s'amuser" (5%).

Les jeunes estiment que la situation est bien plus difficile aujourd'hui comparée à celle vécue par leurs parents.

De grandes difficultés pour accéder au logement

La plus grosse des difficultés pour un jeune est de financer son logement :

  • 71% des 18-29 ans citent en premier l'apport des garanties n√©cessaires aux propri√©taires ou aux agences
  • 54% √©voquent le paiement du loyer ou du remboursement d'emprunt et le r√®glement des frais d'entr√©e.

D'autres chiffres particulièrement inquiétants confirment la tendance. Ainsi, en moyenne les jeunes disposent de 562 euros et sont 43% à disposer d'au moins une aide financière (34%) et/ou soutien de la famille (23%).

Une fois install√©s, il s'av√®re que 11% des jeunes se sont d√©j√† trouv√©s dans l'incapacit√© de payer au moins une fois leur loyer ou leur mensualit√© de cr√©dit. 32% affirment qu'ils ont des difficult√©s √† payer leur loyer. Cette difficult√© est encore plus pr√©sente dans les zones "sous-tension immobili√®re" comme en Ile-de-France, Provence-Alpes-C√īte d'Azur : elle repr√©sente 44% des jeunes interrog√©s.

Rédigé par
Julie LEBIHAIN