Publié le 16-06-2016

L’ancien 1 % Logement est en mutation progressive depuis 2009 déjà ! Une longue période de transformation, nécessaire pour réformer cette institution devenue trop complexe, et symboliquement débaptisée. Action Logement, son nouveau nom, est à l’image de ses objectifs actuels : être plus présent auprès des salariés souhaitant accéder à la propriété, et doubler la construction de logements sociaux. Un programme qui sera facilité par le récent projet de loi adopté par le Parlement en mai dernier, autorisant le gouvernement à rationaliser le dispositif.

Le meilleur accès au logement des salariés en ligne de mire

Parmi les principaux objectifs du Ministère du Logement : améliorer la lisibilité des offres d’Action Logement à destination des salariés, qui jusqu’ici recourent de façon inégale aux aides proposées, faute de connaissance suffisante du dispositif. En effet, seuls les salariés des grandes entreprises, disposant de solides services de Ressources humaines, seraient suffisamment informés sur les possibilités de financement offertes.

À travers la création de 13 comités régionaux, le gouvernement compte mieux informer les employés des TPE/PME, eux aussi éligibles aux aides d’Action Logement. Ils peuvent en effet bénéficier :

- de prêts pouvant financer jusqu'a 30% des projets d’acquisition immobilière, dans le neuf ou l’ancien, majorés pour les primo-accédants à la propriété ou les salariés en mobilité ;

- de prêts destinés à financer des travaux d’amélioration du logement, d’agrandissement ou d’amélioration de l’efficacité énergétique ;

- d'aides à la location (caution Visale, garantie et avance Loca-Pass)…

Une politique immobilière dynamisée, qui devrait permettre de doubler la construction annuelle de logements

Autre cible majeure de la réforme : la construction de logements sociaux et de logements intermédiaires, qu’Action Logement vise à soutenir encore davantage.

70 000 logements par an, contre 35 000 actuellement : le challenge est important, mais d’ores et déjà relevé. Bonifiée en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, une enveloppe de 2 milliards d’euros sera dès cet été dédiée au soutien de l’effort financier des bailleurs sociaux, tant pour leurs opérations de réhabilitation que pour celles de construction.



Veuillez saisir une localité (code postal, ville, département ou région)