Publié le 31-12-2014

Fruit d’un long travail de réflexion, les 24 propositions présentées par la maire de Paris s’articulent principalement autour de la mobilisation du parc de logements privés. Elles abordent également la modification du plan local d’urbanisme, à travers, notamment la surélévation d’immeubles. La RATP s’engage à libérer du foncier pour la ville.

Des propositions parfois audacieuses

Le 18 décembre, Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a présenté 24 propositions visant à stimuler la création de logements. Elles sont le fruit de 4 mois de réflexion collaborative des 200 professionnels de l’immobilier réunis au sein des « Ateliers logement ». Une initiative lancée suite à la Conférence priorité logement de juin 2014.

Certaines propositions s’avèrent assez iconoclastes pour le monde de l’immobilier. Les propositions passeront, soit par la voie législative, soit via la révision du plan local d’urbanisme.

Priorité au secteur privé

Résoudre la crise du logement à Paris passe par une action à grande échelle selon la municipalité, qui mise essentiellement sur le développement du parc locatif privé. « Pour agir sur la crise du logement, il faut agir sur l’ensemble de la chaîne », a expliqué Anne Hidalgo.

Déjà au programme lors des promesses de campagne, une agence publique privée (Multiloc) devrait être créée dès 2015. Cette agence vise à « capter l’offre locative privée » et faciliter « la mise sur le marché de logements vacants », estimés à 100 000 à Paris.

Autre proposition annoncée par la municipalité : l’adoption d’une « charte promoteurs anti-spéculative », engageant les promoteurs à limiter les prix de l’immobilier.

Le logement social, pourtant une des priorités du mandat d’Anne Hidalgo, est pratiquement absent des propositions. Seule mesure : le développement de l’usufruit locatif social, pour promouvoir la transformation de bureaux en logements. Cette proposition consiste à créer des logements sociaux temporaires en alliant la vente de logement à des propriétaires privés et l’usufruit à des bailleurs sociaux.

Rénovation du plan local d’urbanisme

Allant dans le sens de la modification en cours du PLU, l’allégement des règles et contraintes pour les parkings figure également parmi les propositions. Cette mesure devrait voir le jour fin 2015.

Annonce urbanistique plus polémique : la modification des règles de gabarit afin de rehausser le potentiel de surélévation des immeubles. Cette mesure autoriserait la reconstruction d’un immeuble de même volume que le précédent, mais en dépassant les hauteurs de plafond.

Accord avec la RATP

La mairie de Paris et la RATP ont officialisé leur accord dans le cadre du « Pacte logement pour tous ». La régie de transport s’engage à céder du foncier à la ville pour la construction de près de 2 000 logements à horizon 2024.

Les sites concernés sont généralement situés près des boulevards des maréchaux, dans les 12e, 13e, 14e, 15e, 19e et 20e arrondissements de Paris. Après le don de près de 80 hectares de terrain ces dernières années, il s’agit de la dernière opération possible pour la RATP.