Nouvelle offre jusqu’au 31/10 : le seul apport dont vous aurez besoin ou presque, ce sont vos meubles.
J’en profite
Nexity immobilier
Mon historique
Conseils aux seniors

Comment obtenir un prêt immobilier après 60 ans ?

Oui, emprunter après 60 ans pour un prêt immobilier est possible. Nexity vous explique tout ce qu’il faut savoir pour obtenir votre crédit retraité !

Peut-on faire un prêt immobilier après 60 ans ?

Bien sûr ! Le statut de senior/retraité ne vous empêche en aucun cas de souscrire à un prêt immobilier après 60 ans. Il est possible que la démarche soit un peu plus compliquée, mais elle est loin d’être impossible. Il n’existe, en effet, pas d’âge légal pour souscrire un prêt bancaire pour un projet immobilier, qu’il soit de 10 000 ou de 100 000 euros !

Emprunter après 60 ans est une chose de plus en plus fréquente chez les retraités. Il y a ceux qui désirent changer de maison et se reposer après la fin de leur carrière professionnelle, ceux qui réalisent des travaux de réaménagement pour adapter leur domicile, ou encore qui souhaitent investir dans le locatif.

Si vous avez déjà remboursé des prêts et crédits dans le passé, c’est même un avantage pour vous aux yeux des organismes de prêt. Les retraités ayant la réputation d’être moins dépensiers et de mieux gérer leurs comptes, les banques sont même favorables à ce type de demandes !

Bon à savoir

L’allongement de l’espérance de vie est notamment l’une des raisons qui poussent les seniors à devenir propriétaires après 60 ans. 20 % des prêts immobiliers sont accordés à des personnes âgées de plus de 60 ans, et les retraités représentent environ 15 % des clients emprunteurs.

Quelles sont les caractéristiques d’un prêt pour retraité ?

Les conditions d’emprunt pour retraité

Un crédit immobilier pour retraité répond aux mêmes critères que les prêts classiques. Ce qui change, c’est surtout les conditions du prêt liées à l’âge de l’emprunteur lorsque celui-ci a plus de 60 ans :

  • Conditions de ressources : comme pour tout emprunteur, un retraité doit disposer d’une capacité financière suffisante pour assurer le remboursement de son prêt. Il ne faut généralement pas dépasser les 33 % d’endettement. L’apport personnel idéal est de 30 %.
  • Revenus réguliers et pérennes : les banques vont analyser les revenus actuels et futurs de l’emprunteur, en intégrant le montant de la pension de retraite à venir d’un emprunteur de 60 ans et plus. Elles veulent ainsi s’assurer que vous êtes en mesure de rembourser la totalité du prêt, même après votre départ en retraite.
  • Durée du prêt : les banques visent un remboursement du prêt immobilier autour de 75 ans. Il est donc possible qu’elle vous accorde un prêt, mais avec une durée de remboursement la plus courte possible. Certains établissements bancaires, plus rares, proposent des assurances jusqu’à 90 ans.
  • Taux d’assurance : plus l’âge des emprunteurs augmente, plus le taux d’assurance imposé par les banques sera élevé. L’assurance peut coûter de 0,42 % (annuellement, en moyenne) du capital emprunté jusqu’à plus de 1,5 % dans certains cas.
Bon à savoir

Un prêt immobilier senior sans apport aura moins de chances de passer, mais ce n’est pas dû à l’âge : l’apport personnel est un critère général pour obtenir un crédit, que l’on ait 35 ou 70 ans.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier

Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Les taux de prêt et l’assurance emprunteur pour retraité

Chaque établissement de prêt et organisme financier applique la même politique de taux sans discrimination vis-à-vis de l’âge. Les retraités de plus de 60 ans sont soumis au même régime que les autres emprunteurs et les taux varient en fonction des ressources, de l’apport personnel et de la durée du prêt.

Lors d'un achat immobilier, la seule différence est que les retraités doivent répondre à des critères de santé plus que de revenus pour leur assurance emprunteur : les risques de santé sont plus élevés après 60 ans, avec des revenus souvent en baisse. Quelle est la conséquence ? La hausse du prix des offres d’assurance prêt immobilier, avec un coût qui devient un obstacle.

Bon à savoir

Auparavant, les contrats d’assurance 60 ans et plus étaient accompagnés d’exclusions qui vidaient le contrat de ses garanties tout en conservant un coût très élevé. À présent, les assureurs proposent des contrats complets et conservent plus de garanties sensibles, soumises alors à des surprimes déterminées par l’âge et l’état de santé de l’emprunteur.

Les alternatives à l’assurance emprunteur pour les plus de 60 ans

La convention Aeras, signée entre les banques et les assureurs, permet de faciliter l’accès au prêt pour les emprunteurs âgés de plus de 70 ans qui ne pourraient adhérer au contrat d’assurance de base. Ce droit s’applique automatiquement lors du dépôt de la demande d’assurance pour les prêts immobiliers inférieurs à 320 000 euros. Le client peut alors proposer une garantie alternative :

  • Nantissement : le retraité met en gage un placement financier de type assurance vie ou compte-titres, en faveur de la banque. À noter que jusqu’à remboursement intégral du prêt, l’emprunteur ne peut pas utiliser ces placements.
  • Prêt viager hypothécaire : différence de la vente en viager, cette solution consiste à emprunter de l’argent contre l’hypothèque d’un bien immobilier. Lorsque l’emprunteur décède, la banque récupère et revend le bien immobilier mis en garantie.
  • Prêt hypothécaire cautionné : il s’agit d’une caution visant à couvrir les risques de décès ou d’invalidité. Cet emprunt se rembourse sous forme de mensualités et au décès de l’emprunteur, la banque revend le bien immobilier pour rembourser le capital restant dû.
Bon à savoir

La loi Lagarde permet aux seniors de choisir une assurance emprunteur autre que celle de leur banque. Il est alors possible de mettre en concurrence les offres et de profiter d’une meilleure couverture à un tarif plus avantageux, avec des contrats répondant beaucoup mieux aux problématiques de l’âge.

En résumé

Comment obtenir un prêt immobilier après 60 ans ?

Les banques aiment prêter aux retraités, qui ont la réputation d’être économes et rigoureux dans leurs dépenses. Pour augmenter vos chances d’obtenir votre prêt immobilier, voici les critères clés :

  • Apport personnel de 30 % idéalement
  • Durée de prêt courte
  • Taux d’endettement inférieur à 33 %
  • Antécédents de remboursement de prêt

Peut-on obtenir un prêt immobilier senior sans apport ?

Même si ce n’est pas impossible, il sera plus difficile de convaincre la banque de vous accorder un prêt à plus de 60 ans si vous n’apportez aucun apport personnel. C’est un gage de la capacité à rembourser et à gérer son argent.

Quelles sont les conditions de prêt pour un retraité ?

Elles sont quasiment identiques aux autres emprunteurs. La différence peut résider dans l’analyse du dossier par la banque et les conditions de prêt en termes de durée et de taux d’assurance. En effet, la durée d’emprunt sera plus courte et les taux d’assurance seront plus élevés. Les taux d’emprunt sont quant à eux identiques.

Quelles sont les alternatives à l’assurance emprunteur pour les plus de 60 ans ?

L’assurance emprunteur et son coût important représentent l’un des plus gros freins au prêt pour seniors. Heureusement, la convention Aeras et la loi Lagarde ont mis en place des régulations et un encadrement facilitant l’accès au prêt pour les retraités :

  • Nantissement
  • Prêt viager hypothécaire
  • Prêt hypothécaire cautionné
  • Possibilité de mettre les organismes d’assurance en concurrence
NOS ARTICLES LIÉS