Jusqu‚Äô√† 1 500‚ā¨ OFFERTS* par mois pendant 18 mois d√®s l'achat de votre logement neuf ! J'en profite
√Čco-r√©novation

En quoi consiste l'isolation thermique d'un logement ?

Isolation thermique d'un logement

Vous souhaitez sortir du statut de passoire thermique et vous ne connaissez rien à l'isolation thermique ? Nexity vous guide et vous accompagne tout au long de vos travaux d'isolation thermique.

Tout savoir : qu'est-ce qu'une passoire thermique ?

Une passoire thermique, ou passoire √©nerg√©tique, fait r√©f√©rence √† un b√Ętiment qui pr√©sente une tr√®s mauvaise isolation thermique. Il s'agit d'une structure qui laisse √©chapper une quantit√© importante de chaleur en hiver et qui permet aux temp√©ratures ext√©rieures de p√©n√©trer facilement √† l'int√©rieur en √©t√©.

Une passoire thermique est g√©n√©ralement caract√©ris√©e par des d√©fauts d'isolation au niveau des murs, des fen√™tres, de la toiture, des planchers ou des portes, ce qui entra√ģne des pertes d'√©nergie significatives et des fluctuations de temp√©rature inconfortables √† l'int√©rieur du b√Ętiment. Les passoires thermiques sont souvent associ√©es √† des co√Ľts de chauffage √©lev√©s et √† une empreinte environnementale importante en raison de la surconsommation d'√©nergie.

Rénovation énergétique : faites appel à Nexity !

En tant que propri√©taire bailleur, vous pouvez faire appel √† Nexity, le premier groupe immobilier fran√ßais, pour vous accompagner dans votre projet de r√©novation √©nerg√©tique : 

  • Audit √©nerg√©tique
  • Choix d‚Äôun sc√©nario de travaux et estimation de co√Ľts du projet
  • R√©alisation, suivi et livraison du chantier, pilot√© par votre gestionnaire et CASB√ā, notre partenaire sp√©cialiste de la r√©novation √©nerg√©tique

Vos travaux de rénovation énergétique en copropriété

Travaux d'isolation intérieure ou extérieure : comment sortir du statut de passoire thermique ?

Pour améliorer la performance énergétique d'un logement, plusieurs travaux d'isolation intérieure ou extérieure peuvent être entrepris :

Isolation int√©rieure du b√Ętiment :

  1. Isolation des combles : L'isolation des combles perdus ou aménagés permet de limiter les pertes de chaleur par la toiture.
  2. Isolation des murs : L'isolation des murs par l'intérieur avec des matériaux isolants tels que la laine de roche, la laine de verre ou le polystyrène permet de réduire les déperditions thermiques.
  3. Isolation des planchers : L'isolation des planchers bas, comme le plancher sur vide sanitaire, limite les pertes de chaleur par le sol.

Isolation des murs et de la façade extérieure :

  1. Isolation par l'ext√©rieur (ITE) : Cette technique consiste √† ajouter une couche d'isolant sur les murs ext√©rieurs du b√Ętiment, am√©liorant ainsi l'efficacit√© √©nerg√©tique et pr√©servant l'inertie thermique des murs.
  2. Isolation de la toiture par l'extérieur : L'isolation de la toiture par l'extérieur avec des matériaux isolants adaptés contribue à éviter les ponts thermiques et à réduire les pertes de chaleur.
  3. Isolation des fa√ßades : En ajoutant une couche d'isolant sur les fa√ßades du b√Ętiment, on am√©liore l'isolation thermique globale et l'apparence esth√©tique.

Fenêtres, ventilation : les autres travaux à envisager :

  1. Remplacement des fenêtres : Installer des fenêtres à double vitrage performantes limite les pertes de chaleur par les ouvertures.
  2. √Čtanch√©it√© √† l'air : Assurer une bonne √©tanch√©it√© √† l'air du b√Ętiment en colmatant les fuites d'air ind√©sirables contribue √† une meilleure efficacit√© √©nerg√©tique.
  3. Installation d'un système de ventilation performant : Un système de ventilation efficace permet de renouveler l'air intérieur tout en préservant la chaleur.
Bon à savoir

Une passoire thermique fait r√©f√©rence √† un logement pr√©sentant une tr√®s mauvaise performance √©nerg√©tique, souvent d√©sign√© par les classes G et F du Diagnostic de Performance √Čnerg√©tique (DPE). Ces classes correspondent aux niveaux les plus bas en termes d'efficacit√© √©nerg√©tique et indiquent une consommation √©lev√©e d'√©nergie et des √©missions de gaz √† effet de serre importantes.

Comment calculer la performance énergétique d'un logement ? La notion de valeur verte

La valeur verte d'un logement fait référence à son niveau de performance énergétique et à son impact environnemental. C'est une mesure de l'efficacité énergétique et de la durabilité d'un logement, qui tient compte de différents critères liés à la consommation d'énergie, aux émissions de gaz à effet de serre et à l'utilisation de ressources naturelles.

Une habitation ayant une bonne valeur verte est g√©n√©ralement caract√©ris√©e par : 

  • une faible consommation d'√©nergie,
  • une bonne isolation thermique,
  • l'utilisation de sources d'√©nergies renouvelables,
  • des √©quipements √©co√©nerg√©tiques,
  • une gestion efficace de l'eau,
  • une bonne qualit√© de l'air int√©rieur 
  • des mat√©riaux de construction durables.

La valeur verte d'un logement peut avoir plusieurs avantages, notamment une r√©duction des co√Ľts √©nerg√©tiques pour les occupants, une diminution de l'empreinte environnementale, une meilleure qualit√© de vie, une valorisation immobili√®re accrue et une attractivit√© sur le march√© de la location ou de la vente. Elle peut √™tre √©valu√©e par le biais de certifications environnementales telles que :

  • le Label BBC (B√Ętiment Bas Carbone), 
  • la certification NF Habitat,
  • la certification Effinergie,
  • le label Haute Performance Energ√©tique (HPE)
  • les certifications LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) 
  • BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method).

Les gouvernements encouragent de plus en plus les initiatives visant à améliorer la valeur verte des logements, notamment par le biais d'aides financières, d'incitations fiscales, de subventions ou de réglementations en faveur de la construction durable et de la rénovation énergétique.

La performance énergétique est désormais un critère de décence

La réglementation française a introduit une mesure appelée "décence énergétique" pour les logements locatifs. Cette mesure vise à encourager la rénovation énergétique des passoires thermiques, c'est-à-dire des logements avec une mauvaise performance énergétique.

En vertu de cette réglementation, les propriétaires de passoires thermiques doivent effectuer des travaux de rénovation énergétique pour améliorer la performance énergétique de leur logement. Si ces travaux ne sont pas réalisés, il peut devenir difficile, voire impossible, de louer le logement dans la durée.

La raison principale de cette mesure est de lutter contre la précarité énergétique et de réduire la consommation d'énergie des logements en France. Les passoires thermiques ont une consommation d'énergie élevée et contribuent aux émissions de gaz à effet de serre. La rénovation énergétique permet d'améliorer l'efficacité énergétique d'un logement, ce qui réduit les dépenses énergétiques pour les locataires et a un impact positif sur l'environnement.

En envisageant la rénovation énergétique d'un logement, les propriétaires peuvent non seulement se conformer à la réglementation, mais aussi améliorer la valeur de leur bien immobilier. Les logements rénovés énergétiquement deviennent plus attractifs pour les locataires, car ils offrent des factures énergétiques réduites et un meilleur confort thermique.

Bon à savoir

Les plus √©nergivores des logements ayant un DPE G sont interdits √† la location depuis le 1er janvier 2023. Ce sera √©galement le cas de tous les logements de classe G en 2025, puis F en 2028 et E en 2034. Une seule solution pour continuer √† louer : effectuer des travaux de r√©novation √©nerg√©tique, notamment gr√Ęce aux aides financi√®res.

Mauvaise isolation énergétique d'un logement : quel impact sur le loyer ?

La mauvaise isolation énergétique d'un logement peut avoir un impact sur le montant des loyers de plusieurs façons

Charges √©nerg√©tiques √©lev√©es 

Un logement mal isolé aura tendance à consommer plus d'énergie pour le chauffage et la climatisation. Les locataires seront donc confrontés à des factures énergétiques plus élevées, ce qui peut réduire leur budget disponible pour le loyer.

Moindre attractivit√© du logement 

Les locataires potentiels sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique d'un logement. Un logement mal isolé peut être perçu comme inconfortable, avec des températures extrêmes en été et en hiver, ce qui peut décourager les locataires de s'y installer.

Conformit√© √† la r√©glementation 

Comme mentionné précédemment, la réglementation française exige désormais une décence énergétique minimale pour les logements locatifs. Les propriétaires de passoires thermiques peuvent être tenus d'effectuer des travaux de rénovation énergétique pour se conformer à la réglementation.

Afin d'attirer les futurs locataires, les propriétaires de logements énergivores peuvent être tentés de baisser les loyers de leurs biens par rapport au prix du marché. À l'inverse, certains peuvent chercher à récupérer une partie de leurs investissements et des travaux entrepris en augmentant légèrement les loyers.

Sachez que selon la localisation g√©ographique, le dispositif d'encadrement des loyers plafonne les loyers. C'est par exemple le cas √† Paris, Bordeaux ou Montpellier. En outre, depuis le 24 ao√Ľt 2022, il est interdit de r√©viser annuellement les loyers des logements ayant une classe √©nerg√©tique F ou G en raison du gel des loyers mis en place.

Bon à savoir

Selon l'Ademe (Agence de l'environnement et de la ma√ģtrise de l'√©nergie), la r√©novation thermique d'un appartement ou d'une maison peut entra√ģner une r√©duction de 60 % des factures d'√©nergie. Cela peut jouer un r√īle important pour √©viter les p√©riodes de vacance locative qui impacte la rentabilit√© de votre investissement.

En quoi consiste l'isolation thermique d'un logement ? Tout ce qu'il faut retenir

Quels sont les diff√©rents types d'isolation thermique ?

Les différents types d'isolation thermique comprennent l'isolation des murs par l'intérieur ou par l'extérieur, l'isolation des combles et des toitures, l'isolation des planchers, l'isolation des fenêtres et des portes, et l'isolation des systèmes de chauffage et de ventilation.

Ces m√©thodes permettent de r√©duire les pertes de chaleur et d'am√©liorer l'efficacit√© √©nerg√©tique d'un b√Ętiment, contribuant ainsi √† r√©duire la consommation d'√©nergie et √† cr√©er un environnement int√©rieur plus confortable.

Quelle est la meilleure solution d'isolant thermique ?

Le choix de l'isolant dépend des caractéristiques spécifiques du projet, telles que le type de structure, le climat local, les contraintes budgétaires, etc. Certains isolants couramment utilisés incluent :

  • la laine min√©rale (laine de verre, laine de roche),
  • le polystyr√®ne expans√© (PSE), 
  • le polyur√©thane (PUR),
  • les panneaux de fibres de bois, etc.

Il est recommand√© de consulter des professionnels du b√Ętiment pour d√©terminer le meilleur isolant adapt√© √† chaque situation.

Est-ce que l'isolation √† 1 ‚ā¨ existe toujours en 2023 ?

L'offre commerciale permettant d'isoler sa maison pour 1 ‚ā¨ n'est plus disponible en 2023, celle-ci ayant pris fin le 1er juillet 2021. Toutefois, les foyers fran√ßais peuvent toujours b√©n√©ficier de solutions telles que des subventions pour all√©ger les co√Ľts des travaux d'isolation.

Ces subventions sont disponibles pour aider à réduire le budget nécessaire à l'amélioration de l'isolation des maisons et des appartements.

Quelle √©paisseur d'isolation pour les murs ext√©rieur ?

Lorsqu'il s'agit d'isoler les murs par l'extérieur, l'épaisseur recommandée varie généralement entre 9 et 14 centimètres, en fonction de la solution utilisée.

Pour la mousse phénolique (ou résolique), une épaisseur moyenne de 9 centimètres est couramment utilisée, tandis que pour la laine de verre, une épaisseur de 14 centimètres est souvent préconisée.

NOS ARTICLES LI√ČS