Mon historique
Bien vendre son logement

Vendre sa maison en viager

couple senior signe le contrat immobilier en agence

Dans un contexte peu favorable, vous cherchez à optimiser votre retraite coûte que coûte… et la vente de votre bien immobilier vous semble être la meilleure solution ? Pensez à la vente en viager ! En quoi consiste cette méthode ? Quelles sont ses avantages ? Grâce à notre guide, découvrez comment vendre sa maison en viager.

La vente en viager : définition

La vente en viager consiste à vendre votre appartement ou votre maison tout en conservant un droit d’usufruit sur le bien immobilier. Autrement dit, ce type de vente vous permet en tant que vendeur (ou crédirentiers), de disposer de revenus complémentaires tout en continuant à vivre dans votre logement.

À lire également
Valoriser votre logement

Vendre en viager est un concept intéressant et principalement employé par les personnes âgées ou les retraités.

Toutefois, ce logement ne vous appartient plus. Suite à la signature du contrat de vente devant notaire, le logement en question devient la propriété des acheteurs (ou débirentiers). Le débirentier, en échange du titre de propriété, est tenu de vous verser une rente jusqu’au décès.

Calculez votre pouvoir d'achat immobilier
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Vente en viager libre ou occupé

Il existe deux sortes de vente en viager : libre ou occupé.

La vente en viager libre

Vous ne vivez plus dans le logement vendu et l’acheteur peut investir les lieux comme bon lui semble.

La vente en viager occupé

Vous continuez d’habiter le logement vendu et ce dernier ne sera entièrement disponible aux acheteurs qu’à votre décès. Lors de la signature du contrat de vente, si vous êtes gravement malade ou si vous décédez dans les 20 jours suivant cette signature, celle-ci est annulée.

Les avantages financiers

Vous disposez de deux types de rentrée d’argent via la vente de votre maison en viager.

Le bouquet

C’est une somme que l’acheteur vous verse lors de la signature de l’acte de vente. Le montant du bouquet est déterminé entre vous et l’acheteur en fonction de vos besoins mais également des possibilités financières du débirentier. Cette somme versée est alors déduite du prix de vente du logement. Ainsi, plus le montant du bouquet est élevé, moins les rentes sont importantes. Cependant, il vous permet d’accéder à une somme plus ou moins importante immédiatement. À savoir également que le bouquet n’est pas obligatoire.

La rente

La rente viagère est la somme que l’acheteur vous verse périodiquement jusqu’au décès. Le calcul de la rente est complexe et prend en compte les critères d’évaluation du bien immobilier mais également votre âge. Dans le cas où la rente est consentie sur deux têtes, si l’un des conjoints décède, le débirentier se doit de continuer à verser la rente au conjoint survivant. Cette rente peut être versée une fois par an, par trimestre ou par mois. Elle vous permet de percevoir des revenus complémentaires réguliers qui vous facilitent la vie et vous assurent une retraite paisible.

Une rente viagère soumise à un régime fiscal avantageux

La rente perçue vous permet de bénéficier d’un abattement d’imposition suivant votre âge. Si vous avez moins de 50 ans, la rente sera imposable à 70%, elle le sera de 50% entre 50 et 59 ans, 40% entre 60 et 69 ans et seulement 30% à partir de 70 ans.

Par exemple, une personne de 72 ans perçoit une rente annuelle de 8 500 euros grâce à la vente en viager de son logement. Alors, le montant imposable de sa rente sera de 30% de 8 500 euros soit 2 550 euros.

NOS ARTICLES LIÉS