Conseils aux locataires

Que faire en cas de dégât des eaux ?

Publié le

explication entre ouvrier de travaux et une cliente

C’est la hantise de tout locataire : un dégât des eaux dans son logement ! De la simple fuite à l’infiltration par le plafond, ils surviennent souvent au pire moment et les dommages provoqués ne sont pas à négliger. Que faut-il donc faire en cas de dégât des eaux ? Que vous soyez victime ou responsable, découvrez la marche à suivre !

Les premiers gestes à effectuer en cas de sinistre

Un dégât des eaux est une dégradation domestique de votre habitation engendrée par l’action de l’eau (ex. : fuite de canalisation, débordement de la baignoire…). On compte plusieurs situations dans un dégât des eaux :

  • le dégât s’est produit chez vous et seul votre logement est endommagé ;
  • le dégât s’est produit chez vous et votre logement ainsi que celui d’un tiers est endommagé ;
  • le dégât s’est produit chez un tiers ou dans les parties communes et a endommagé votre habitation.

Quelle que soit la situation il faut agir vite !

Si vous êtes responsable du dégât, c’est-à-dire si le sinistre provient de votre habitation, il faudra dans un premier temps fermer l’alimentation d’eau d’où provient la fuite et prévenir votre propriétaire qui se chargera d'effectuer la recherche de fuite. Ensuite, pensez à vos meubles en les mettant à l’abri puis aérez la pièce de façon à les faire sécher plus rapidement.

Si la fuite ne provient pas de votre logement, prévenez la personne concernée, à savoir, votre voisin, le gardien d’immeuble, votre propriétaire ou son représentant qui se chargera d'effectuer la recherche de fuite et de l'éliminer.

N’attendez pas pour la faire réparer afin d’éviter une aggravation des dommages. Pensez à bien conserver tout justificatif relatif à cette réparation et éviter de jeter vos meubles endommagés et de refaire peintures, moquettes ou autres avant le passage de l’expert. En effet, c’est grâce à ces différents éléments que sera calculé le montant de votre indemnisation par votre assureur.

D’autre part, un mur humide demande du temps pour sécher et il est conseillé d’attendre qu’il soit entièrement sec avant de refaire les peintures.

Bon à savoir

Parce qu'un dégât des eaux ça tombe toujours mal, Nexity essaie de vous faciliter la vie et met à votre disposition un site Dépannage d'urgence. Accédez ainsi à une sélection d'artisans sérieux (plomberie, électricité, serrurerie, chauffage, vitrerie). Pas de mauvaise surprise, le devis est fiable et le déplacement gratuit !

Étape suivante : déclarer le dégât des eaux

Pour déclarer le sinistre, vous devrez remplir le constat amiable "Dégât des Eaux" que vous aura fourni votre assurance. Sur ce formulaire devront figurer les éléments suivants :

  • causes du sinistre ;
  • nature des dommages ;
  • identification des parties concernées par ce dégât des eaux (vous, votre voisin, un tiers ou les parties communes) et leur assurance ;
  • nom, adresse et numéro de contrat de l’assureur du locataire et de la copropriété ou du propriétaire ;
  • signature de toutes les parties mentionnées dans le constat.

Après avoir rempli le formulaire, vous l’enverrez à votre assureur dans les 5 jours ouvrés suivant le sinistre par lettre recommandée avec accusé de réception.

Comment déclarer son dégât des eaux en vidéo

Découvrez en vidéo tous les conseils suite à la déclaration d'un sinistre.

Percevoir votre indemnisation

Après réception du constat, votre assureur peut décider de demander à un expert de prendre rendez-vous avec vous afin de constater les dégâts et les responsabilités de chacun. Par la suite, votre assureur vous adressera une lettre d’acceptation qui mentionnera le montant de l’indemnisation qui vous sera attribué.

NOS ARTICLES LIÉS