Conseils aux locataires

Les charges locatives : savez-vous ce que vous payez ?

Publié le

homme travaillant sur ordinateur et calculatrice

En tant que locataire, en plus du loyer, vous devez vous acquitter de frais supplémentaires que sont les charges locatives. À quoi correspondent-elles et comment sont-elles réparties ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les charges locatives.

Les charges locatives, c’est quoi ?

Les charges locatives, également appelées charges récupérables, sont supportées par le locataire et permettent de payer trois types de frais liés à l’entretien et à l’usage de votre immeuble :

  • les dépenses pour services rendus liés à l'usage du logement (chauffage collectif, eau…) ;
  • les dépenses d'entretien et les réparations des parties communes ;
  • les taxes liées à certains services dont bénéficient les occupants (enlèvement des ordures…).

Comment les charges locatives sont-elles réparties ?

Le montant des charges locatives est défini en fonction du budget prévisionnel établi chaque année par le syndic. Les charges locatives seront être réparties de deux façons :

  • si le locataire habite une copropriété, les charges seront divisées entre tous les occupants, selon les quotes-parts de chaque appartement ;
  • si le locataire n'habite pas une copropriété (un seul propriétaire pour l'ensemble de l'immeuble), la répartition des charges locatives n'est pas soumise à ces mêmes règles. Le propriétaire peut choisir un mode de répartition particulier, à condition de respecter le principe d'équité entre les occupants (obligation d'établir une grille de répartition).

Généralement, les charges locatives sont payées mensuellement ou trimestriellement par les locataires sous forme de provisions avec une régularisation annuelle, mais les propriétaires peuvent également demander le paiement des charges ponctuellement dès lors qu’une dépense a été réalisée (pièce justificative ou facture à l’appui).

Dans le cas où les charges locatives sont réglées sous forme de provisions, la régularisation annuelle doit vous permettre de récupérer le trop-perçu si les provisions versées au propriétaire sont finalement supérieures aux dépenses réalisées.

NOS ARTICLES LIÉS