Mon historique
Conseils aux locataires

Les 5 règles pour trouver son logement étudiant

Dossier, démarches, critères de recherche, financement… Pour pouvoir être réactif et ne pas passer à côté de l’appartement étudiant de vos rêves, il faut tout prévoir à l’avance. On vous dit comment.

Dénicher une location étudiante adaptée à vos envies, votre mode de vie, votre mobilité et votre budget : pas si simple dans les villes universitaires dont le parc de logements est pris d’assaut par une forte demande à chaque rentrée… Pour y arriver, mettez toutes les chances de votre côté et appliquez ces 5 commandements de la recherche d’appartement d’étudiant !

1. Votre dossier locataire, vous garderez toujours prêt

Le marché locatif est très tendu dans les villes universitaires, il faut faire preuve de réactivité lorsque des logements se libèrent. Il est donc primordial d’avoir constitué en amont son dossier locataire. Ce dossier rassemble les pièces nécessaires à l’agence et / ou au propriétaire pour se décider sur le choix du locataire. Voici la liste des pièces à fournir :

  • un document attestant de votre identité (carte d’identité, passeport ou permis de conduire) ;
  • un document attestant de votre domiciliation (vos 3 dernières quittances de loyer, une attestation d'élection de domicile, une attestation d’hébergement chez un tiers, ou un justificatif de propriété - titre ou avis de taxe foncière) ;
  • un document attestant de votre statut étudiant ;
  • un document attestant de vos ressources, ou de celles des personnes qui se porteront garantes de votre location : bulletins de salaire, avis d’imposition, contrat de travail, voire simulation d’aides au logement…

Attention : un futur propriétaire ne peut pas vous demander n’importe quel document. Depuis la loi Alur (entrée en vigueur le 8 novembre 2015), vos droits sont mieux défendus contre les demandes incongrues. Par exemple, vous n’avez pas à fournir vos relevés bancaires, votre casier judiciaire, ou un dossier médical, etc.

Conseils pratiques :

- avoir plusieurs copies prêtes de votre dossier locataire (en numérique sur votre ordinateur, et en version papier pour parer à toutes les éventualités) ;
- y ajouter un mot de recommandation de votre éventuel ancien propriétaire, ça peut souvent aider !

2/ Des alertes personnelles de recherche de logement étudiant, vous programmerez

Pour ne pas passer à côté de la moindre opportunité, repérez les sites web les plus appropriés à vos recherches de logement étudiant. Le "must" est bien sûr de créer vos propres alertes pour aller plus vite et recevoir, dès qu’elles sont disponibles, les annonces correspondant à vos critères.

Fourchette de loyer, surface, nombre de pièces, quartiers : soyez le plus précis possible sur vos attentes… tout en vous ménageant une certaine flexibilité. Locations en résidence étudiante, en cité universitaire, appartements et studios indépendants, en colocation ou même chez l'habitant : ne négligez aucune possibilité, d’autant que le confort et la compétitivité de certaines pourraient vous étonner, même si vous n’êtes, a priori, pas intéressé.

Une mine d’informations est aussi à votre disposition auprès des organismes publics, comme le réseau Information Jeunesse (IJ) ou encore l’Unajh (Union nationale pour l’habitat des jeunes). Ces services publics peuvent vous conseiller et vous orienter dans votre recherche d’appartement étudiant, comme dans l’accès à certaines allocations.

Par ailleurs, les services Logement des Crous (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) servent aussi parfois d’intermédiaire entre certains propriétaires et les étudiants.

Bon à savoir

Pour vous simplifier la vie, Nexity vous offre un espace de recherche de logement étudiant personnalisé qui vous permet non seulement de programmer des alertes immobilières mais aussi d’enregistrer directement votre dossier locataire en téléchargeant vos pièces. Dès que vous êtes intéressé, votre dossier est immédiatement prêt et envoyé !

3. Très réactif et vigilant en cas d’annonce intéressante, vous serez

Il y a bien plus de demandes d’appartement étudiant que d’offres. Il faut donc bien anticiper. Dès la mi-juillet, des milliers d’étudiants partent en quête d’un logement. En septembre, vous trouverez difficilement quelque chose d’intéressant. L’idéal est donc de démarrer vos démarches en juin. Et de vous manifester au plus vite dès qu’une annonce vous plaît, quitte à insister un peu si vous n’arrivez pas à joindre le propriétaire ou l’agence concernés.

Le premier contact avec l’agence et/ou le propriétaire (par téléphone ou mail) est important : il va donner de vous (ou non !) une bonne image, une impression de sérieux, de motivation. Les propriétaires, en général, aiment bien qu’on s’intéresse à ce qu’ils disent ! Soyez bien à l’écoute et présentez de façon concise et valorisante votre profil (si vous n’êtes pas habitué à l’exercice, prenez des notes en amont). Il faut rassurer le propriétaire ou l’agence : vous êtes le locataire étudiant idéal !

N’hésitez pas, si possible, à vous déplacer sur place : cela permet de « sentir » le quartier, de vérifier la proximité des commerces ou des moyens de transport… Mais aussi de vérifier que le logement étudiant à louer correspond bien au descriptif de l’annonce ! Pendant la visite, tâchez de vérifier la qualité de son isolation phonique et thermique, son mode de chauffage… et si votre téléphone capte bien.

Si l’occasion se présente, discutez avec l’ancien locataire qui connait en général bien les points forts et faibles du logement. Ou avec le gardien, s’il y en a un.

Conseils pratiques :
- attention aux arnaques : ne jamais verser d’argent pour soi-disant réserver un logement ;
- gare aux annonces qui vous demandent des informations confidentielles (médical, coordonnées bancaires, etc.) ;
- à repérer : les loyers ostensiblement en dessous de la moyenne, toute demande vous pressant de signer sans avoir visité, de régler en cash, etc.

4. Aides au logement étudiant et garanties, vous anticiperez

Qui dit logement étudiant dit loyer… Ce qui pose la question de votre budget ! Là encore, anticipez en sachant précisément comment vous financerez votre logement. De nombreuses aides financières sont accessibles aux étudiants :

  • Les bourses ou les logements étudiants du CROUS : si vous y êtes éligible, vous devez créer votre dossier social étudiant (DSE) sur le portail internet "Mes services étudiant". C’est la procédure unique de demande de bourse et/ou de logement en résidence universitaire offerts par le CROUS, et elle doit être réalisée au plus tard au mois de mai précédent la rentrée concernée (sauf exception) ;
  • Les allocations logement accessibles aux étudiants (APL, ALS ou ALF) : elles permettent de réduire le montant de votre loyer en fonction de votre logement, quelle que soit votre situation. Estimez vos droits aux allocations étudiants sur le simulateur de la CAF (ou de la MSA selon votre régime social) ;
  • L'avance Loca-Pass : cette aide, dédiée notamment aux étudiants salariés, aux étudiants en alternance et aux étudiants boursiers, permet de financer leur dépôt de garantie dans la limite de 1 200 €. Prêt sans intérêts, il peut être remboursé sur les 25 mois suivants. Cette avance peut aussi s’accompagner d’une garantie ;
  • La garantie Visale : c’est une aide aux locataires (entre 18 et 30 ans ou après selon conditions d’emploi) qui permet de bénéficier d’une garantie en cas d’impayés de loyers, et qui vous dispense d’apporter toute autre caution à votre bailleur (hors dépôt de garantie).

Vous n’êtes pas éligible aux garanties Visale ou Loca-Pass ? Prenez les devants pour trouver un garant avant même de chercher votre logement étudiant ! Les pièces suivantes sont généralement demandées par les agences immobilières ou les propriétaires :

  • pièce d’identité du garant ;
  • justificatif de domicile ;
  • contrat de travail et 3 derniers bulletins de salaire, le cas échéant ;
  • dernier ou avant-dernier avis d’imposition ;
  • lettre d’engagement, dûment remplie et signée.

5. Les solutions des résidences étudiantes, vous explorerez

Vous hésitez encore à regarder du côté des résidences étudiantes privées ? Face à la pénurie d’offres de studio indépendant et de logement en CROUS, c’est souvent une véritable opportunité, qui allie qualité de vie et budget logement réduit.

Situées idéalement près des établissements d’enseignement supérieur, et généralement bien desservies par les transports en commun, les résidences étudiantes offrent des logements confortables, meublés et équipés de façon à être opérationnels rapidement. Pas besoin de déménagement ou d’investissement mobilier : tout est prévu.

Des services collectifs sont aussi proposés, selon les résidences : wifi, lingerie, espaces collectifs de travail ou de sport, cafétéria, parking...

N’hésitez pas à élargir vos horizons de recherche, pour trouver l’appartement étudiant de vos rêves !

NOS ARTICLES LIÉS