Mon historique
Conseils aux locataires

Aide au logement étudiant et règles de location

femme rédige une lettre

Studios meublés, chambres en résidence universitaire, colocation… : les étudiants ont aujourd’hui la possibilité de choisir parmi de nombreuses solutions d’hébergement. Suivez notre guide pour tout savoir sur la location étudiante et bénéficier des aides au logement étudiant de l’Etat !

Étudiants, ne passez pas à côté des aides au logement !

Pour vous aider à vous loger durant vos études, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) vous offre un coup de pouce financier en vous attribuant, sous conditions, des allocations logement. Celles-ci viennent diminuer le montant du loyer à charge. Il en existe 3 différentes, selon votre situation :

  • L’Aide Personnalisée au Logement (APL) : cette aide est versée aux étudiants occupant un logement dont le propriétaire a signé une convention avec l’État. Il peut s’agir d’une résidence CROUS, d’une HLM, d’un foyer, de certains logements du parc privé… ;
  • L’Allocation logement à caractère social (ALS) : cette aide au logement s’adresse aux étudiants logés dans le parc locatif privé, qui ne peuvent prétendre ni à l’APL ni à l’ALF ;
  • L’Allocation de logement à caractère familiale (ALF) : elle peut être demandée par les étudiants isolés avec une personne à charge.

Comment calculer le montant de ses allocations logement étudiant ?

Le mode de calcul des allocations logement varie en fonction de leur catégorie :

  • Évaluer le montant de l’APL pour étudiant : il est calculé selon des barèmes qui prennent en compte les ressources de l’étudiant, sa situation familiale et les personnes à sa charge et le montant du loyer (ainsi que ses éventuelles économies ou patrimoine immobilier) ;
  • Évaluer le montant de l’ALS pour étudiant : il dépend des ressources du locataire et est soumis à des plafonds de loyer. Si le loyer est supérieur au plafond légal, la part excédentaire n’est pas prise en compte dans le calcul de l’ALS. Ce plafond varie en fonction du nombre de personnes occupant le logement (ou à charge) et de la zone d’implantation du bien ;
  • Évaluer le montant de l’ALF pour étudiant : il est fixé selon les mêmes règles que l’ALS.
Exemple

Le simulateur d’allocations logement de la CAF vous permet d’estimer le montant auquel vous pouvez prétendre. Vous êtes célibataire et sans enfant ? Vous n’êtes pas rattaché au foyer fiscal de vos parents ? Si vous ne percevez aucun revenu et que vous louez un studio meublé dans le 3ème arrondissement de Lyon pour un loyer de 500 €, vous aurez droit, en 2020 :
173 € d’ALS par mois pour un logement indépendant du parc privé ou de résidence étudiante privée ;
130,94 € d’APL par mois pour un logement conventionné.

Si vous parents sont redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), vous ne pourrez pas prétendre à une allocation logement. En outre, si vous percevez une allocation logement en tant qu’étudiant, vous ne serez plus considéré comme une personne à charge dans le calcul des prestations familiales de vos parents.

Bon à savoir : le mode de calcul des allocations logement a connu une réforme majeure en avril 2020. Depuis le 1er avril 2020, elles sont calculées sur les 12 mois précédant la demande. Cette nouvelle règle ne concerne toutefois pas les étudiants de moins de 28 ans ni ceux qui travaillent en parallèle de leurs études.

> À lire aussi : La caution Visale, une opportunité pour louer quand on est étudiant

Comment être éligible à l’aide au logement étudiant ?

Vous devez réunir plusieurs conditions pour être éligible à une allocation logement :

  • Être locataire (ou colocataire) du logement ;
  • Le logement doit constituer votre résidence principale ;
  • Le logement doit être décent et mesurer au moins 9 m2 ;
  • Vos ressources doivent être inférieures à des plafonds déterminés en fonction de la composition du foyer fiscal et de la localisation du logement.

Comment demander une allocation logement et quelles sont les démarches à accomplir en tant qu’étudiant ?

Vous ne pouvez demander une allocation logement qu’après avoir signé votre contrat de location, puisque vous aurez besoin de votre bail pour réaliser les démarches. Le plus simple est d’effectuer votre demande sur le site Internet de la CAF. Vous devrez fournir :

  • Une attestation de loyer remplie, signée et datée par votre bailleur, ainsi que les coordonnées de ce dernier ;
  • Un RIB ;
  • Une copie d’une pièce d’identité ;
  • Votre numéro d’allocataire de la CAF et celui de vos parents ;
  • Le montant de vos revenus perçus sur les deux dernières années.

Pour finir, sachez qu’il faut environ deux mois pour instruire une demande d’allocations logement. Celles-ci ne sont pas rétroactives et seront versées le mois suivant leur attribution. Donc, ne perdez pas de temps !

NOS ARTICLES LIÉS