Conseils aux locataires

Quels sont vos droits en colocation ?

Publié le

repas entre colocataires

Vous allez vous mettre en colocation ? De la rédaction du bail de colocation à la clause de solidarité, apprenez à connaitre vos droits et devoirs pour une coloc réussie !

Un bail qui vous lie aux autres colocataires

Ça y est ! Vous avez épluché les petites annonces immobilières et trouvé un appartement à louer, voire même une grande maison à louer : vous allez donc pouvoir débuter la colocation de vos rêves !

À lire également
Louer à plusieurs

La colocation est de plus en plus répandue, notamment chez les étudiants, mais également chez les personnes plus âgées. Cette solution présente de nombreux avantages, à la fois financiers et humains. Seulement voilà, comme tout au long de votre vie immobilière, une colocation est faite de droits et de devoirs que les futurs colocataires doivent bien avoir en tête avant de s'installer.

Dans le cadre d’une colocation, le bail que vous signez ne vous lie pas uniquement au propriétaire, mais également à vos colocataires ! Parce que c'est un devoir pour une colocation réussie, tous sont généralement signataires du bail. Ce contrat les lie les uns aux autres, pour une durée déterminée par ce dernier. Cette durée est habituellement fixée à 3 ans pour un bien non meublé et à 1 an pour un bien meublé.

Par ailleurs, sachez que des époux mariés ou des partenaires de pacs sont exclus d'une conclusion de bail et ne peuvent donc pas résider en tant que colocataires.

Les droits et devoirs du colocataire en vidéo

Les autres devoirs et droits en colocation

Le dépôt de garantie

Que ce soit en colocation ou en location simple, dans un appartement neuf ou ancien, le principe du dépôt de garantie reste le même et son montant varie en fonction du type de bien. Pour les logements non meublés, il est de 1 mois de loyer hors charge. Pour un logement meublé en revanche, il peut être fixé jusqu'à 2 mois de loyer hors charges. Le dépôt de garantie est un devoir obligatoire à respecter pour une colocation.

Clause de solidarité et caution solidaire

Evidemment, parmi les autres devoirs d'une colocation figure la clause de solidarité qui doit être inclue dans le bail de colocation. Elle prévoit notamment qu’en cas de défaut de paiement de l’un des colocataires, le propriétaire puisse réclamer la totalité de la dette locative à n'importe quel colocataire.

Toutefois, si l'un des colocataires souhaite quitter le logement, il est dans l'obligation de rester solidaire de l'ensemble des dettes pendant un temps limité.

Droits et devoirs lors du départ d’un colocataire

C'est un évènement qui finit forcément par arriver dans une colocation : le départ d’un colocataire…

Tout colocataire a le droit de quitter le logement. Il devra avant cela en avertir le propriétaire, au moyen d’une lettre de résiliation de bail, recommandée avec accusé de réception, au moins trois mois avant son départ.

Les autres restants auront alors le devoir de prendre en charge sa part de loyer, ou bien de trouver un nouveau colocataire. Dans ce cas, un avenant au contrat de bail sera établi entre le propriétaire, les colocataires, le nouveau colocataire et si possible l'ancien colocataire.

La colocation obéit donc à des règles spécifiques. Veillez à bien prendre connaissance des différentes clauses prévues dans le contrat avant de le signer !

À retenir

Le bail : ce contrat va lier les colocataires entre eux pour une durée de 3 ans s'il s'agit d'un logement non meublé ou 1 an pour un logement meublé.

Clause de solidarité : cette clause prévoit une solidarité des dettes concernant le logement entre les colocataires dans le cas d'une défaillance financière de l'un d'entre eux.

NOS ARTICLES LIÉS