Conseils en investissement immobilier

Dans quelles villes investir en 2018 ?

Publié le

immeubles anciens à nantes

Avec des taux d’emprunt qui devraient rester attractifs, des incitations renforcées à la primo-accession, et un marché immobilier qui semble engager une prochaine remontée, l’année 2018 promet d’être une année propice à l’investissement dans la pierre. Celui-ci suppose toutefois de prendre en considération une autre variable déterminante : la rentabilité locative, qui s’avère très variable d’un territoire à l’autre. Zoom sur les villes françaises offrant les meilleures opportunités.

UN PALMARÈS TOUJOURS OCCUPÉ PAR LES GRANDES VILLES FRANÇAISES

BordeauxLilleLyonMarseilleToulouse ou encore Montpellier… Des cités dont les prix du marché ont peu profité de la tendance baissière des dernières années. Et pour cause : elles conjuguent attractivité économique et résidentielle, et accueillent une population jeune et active à bon pouvoir d’achat. Leur rentabilité locative brute offre donc de belles perspectives, de 4,3 à 6,1 % en moyenne.

Si Paris a longtemps fait partie de ce palmarès, la rentabilité des investissements immobiliers dans la capitale est en baisse, à moins de 4 %. Une moyenne qui cache néanmoins, comme souvent, des disparités. Ce sont en effet les arrondissements les plus chers qui ont enregistré la plus grosse baisse, les quartiers populaires affichant quant à eux un rendement proche des 5 %.

Dispositif Pinel : calculez votre économie d'impôts
Simulation gratuite et sans engagement, votre résultat en moins de 2 min !

LES VILLES MOYENNES QUI MONTENT, QUI MONTENT…

Surprise potentielle de 2016 : la ruée vers les villes moyennes, pour deux raisons principales.

Premièrement parce qu’elles offrent à la fois des prix bas et des loyers élevés, à l’instar de Tourcoing, Roubaix ou du Havre au sein desquelles la demande locative est très forte. Cette situation s’explique notamment par le manque actuel de biens de standing sur leur territoire, et l’attractivité qu’elles exercent sur les ménages travaillant à proximité.

Deuxièmement parce que certaines d’entre elles connaissent un rajeunissement significatif du fait de leur développement économique et universitaire. Rennes et Nantes constituent ainsi des opportunités pour l’investissement dans les petits logements, à destination de leur population étudiante notamment.

DES VILLES… ET DES QUARTIERS AUSSI

Comme pour Paris, les moyennes communales de rendement locatif sont à étudier avec circonspection, car elles agrègent des taux extrêmement variables d’un quartier à l’autre. À titre d’exemple, le quartier populaire toulousain Mirail-Université affiche près de 7,85 % de rentabilité brute, et le quartier le Mont-Gaillard du Havre près de 12 % !

À télécharger pour un investissement gagnant !

Laissez-vous guider, consultez notre Guide du Patrimoine :

  • 37 pages de conseils, d'exemples et d'explications ;
  • 100% gratuit et sans engagement.
NOS ARTICLES LIÉS
Envie d'investir ? Découvrez nos résidences neuves !