Mon historique
Conseils pour louer son logement

Les travaux de rénovation énergétique dans une location

ouvrier travaux appartement

Aides financières et exonérations, renforcement de l’attractivité locative des logements : les travaux de rénovation énergétique font du bien à la location !

Bailleurs : quels travaux de rénovation énergétique envisager dans votre logement mis en location ?

Afin d’optimiser la performance énergétique d’un logement, les travaux d’économies d’énergies peuvent porter sur :

  • Son système de chauffage et/ou de production d’eau chaude ;
  • Son isolation thermique ;
  • Ses systèmes de renouvellement de l’air.

L’installation d’un système de chauffage performant, de radiateurs à chaleur douce moins énergivores ou encore d’un chauffe-eau à énergie renouvelable peut constituer le premier pas de la rénovation énergétique de votre location.

De même, le remplacement des portes et des fenêtres vieillissantes, comme l’isolation des murs, planchers et plafonds, sont déterminants pour réduire la consommation d’énergie d’un logement.

Enfin, la mise en place d’un système de ventilation calibré aux besoins (cuisine, salle de bains) permet également de réduire les pertes de calories tout en offrant un renouvèlement efficace de l’air.

Bon à savoir

La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 impose de réaliser des travaux d’isolation sur les immeubles en copropriété dès lors que des travaux importants de rénovation (ravalement de façade, réfection de toiture) sont entrepris.

Investir dans la rénovation énergétique pour augmenter le rendement locatif de votre logement

Le remplacement du système de chauffage ou des fenêtres va vous permettre d’améliorer l’étiquette énergétique de votre logement. Résultat du diagnostic de performance énergétique (DPE), celle-ci doit être spécifiée sur toute annonce locative (internet, agence et presse). Elle offre un classement allant de A à G (A étant un excellent niveau de performance énergétique). Dans les faits, une mauvaise étiquette énergétique est de plus en plus souvent un frein pour les potentiels locataires.

Et sachez que dès 2022, en vertu de la loi Énergie et Climat du 8 novembre 2019, les annonces de location devront aussi préciser le montant des charges de chauffage de chaque logement. Il devra aussi être porté à la connaissance des locataires via leur indication sur le bail.

Enfin, depuis janvier 2020 en zone tendue, l’augmentation de loyer pour travaux de rénovation n’est possible que si le résultat de l’opération permet d’obtenir une consommation finale énergétique inférieure à 331 kWh par mètre carré.

Investir dans la rénovation énergétique présente donc de véritables intérêts !

Bon à savoir

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) estime que la rénovation thermique d’un logement peut permettre de diminuer de 60 % les factures d’énergies. Un geste qui peut grandement contribuer à limiter la vacance locative de votre bien !

Rénovation énergétique : les aides accessibles aux propriétaires bailleurs

Différentes aides sont accessibles aux propriétaires bailleurs qui se lancent dans des travaux de rénovation énergétique :

Toutes ces aides à la rénovation sont soumises à conditions.

Bon à savoir

Certaines collectivités locales (communes, départements…) exonèrent partiellement ou totalement de taxe foncière les bailleurs réalisant des travaux de rénovation énergétique sur les immeubles achevés avant le 1er janvier 1989. Renseignez-vous !

NOS ARTICLES LIÉS