Mon historique
Conseils pour louer son logement

Pourquoi faire de la location meublée longue durée ?

repos en famille sur le canapé

Vous avez, jusqu’à présent, privilégié la mise en location touristique de votre bien ? Les conséquences de la crise sanitaire et les incertitudes qui pèsent actuellement sur la mobilité saisonnière participent à pointer les limites de cette stratégie de gestion locative. Législation moins contraignante, sécurisation des revenus et fiscalité plus avantageuse : la location meublée longue durée semble comparativement de plus en plus attractive…

Une législation moins contraignante pour la location meublée longue durée

La location touristique de courte durée implique le respect d’une réglementation assez lourde. En fonction de la zone d’implantation du bien, vous devez entreprendre des démarches de demande d’autorisation de changement d’usage du logement et de déclaration auprès de votre mairie. En outre, si vous envisagez de faire de la location touristique à Paris, vous devez respecter la règle de compensation. En clair, il vous faut acheter un local commercial de la même surface que celui que vous mettez en location, pour le transformer en local à usage d’habitation.

À l’inverse, tout est beaucoup plus simple pour une location meublée longue durée. Une seule obligation pèse sur vous : respecter les règles édictées par la loi de 1986 et la loi Alur de 2014. Le logement devra :

  • Comporter une liste de mobilier obligatoire ;
  • Répondre aux critères de décence et de salubrité ;
  • Être loué pour une durée initiale de 12 mois minimum (9 mois si votre locataire est un étudiant, voire de 1 à 10 mois dans le cadre d’un bail mobilité).

Et c’est à peu près tout !

> À lire aussi : Location meublée : les obligations du propriétaire

Le saviez-vous ?

Location saisonnière ou longue durée : Nexity vous accompagne dans la gestion de votre logement meublé !

Les revenus locatifs sécurisés de la location longue durée

Autre avantage de la location meublée longue durée par rapport à la location meublée touristique : une plus grande régularité des revenus. Car l’ennemi de la rentabilité d’un investissement, c’est la vacance locative. Laquelle augmente mécaniquement avec la location saisonnière ou touristique qui, par nature, impose un plus grand turn-over des locataires.

En revanche, avec une location meublée de longue durée, vous vous engagez sur un minimum de 9 mois avec votre preneur. Vos revenus locatifs sont plus réguliers, ce qui constitue toujours un atout, que vous les perceviez comme complément de revenus ou pour financer un prêt immobilier.

Moins de frais en location meublée longue durée

De nombreux frais viennent grever l’investissement en location courte durée, comme les dépenses de ménage, de blanchisserie du linge de maison, les factures d’énergie, etc. La remise des clés et l’état des lieux à chaque entrée et sortie de locataire coûte aussi du temps et de l’argent, que vous les réalisiez vous-même ou que vous confiiez cette tâche à un gestionnaire.

Dans une location longue durée, la gestion locative est, de fait ,moins onéreuse, puisque le bail est généralement conclu pour une durée de 9 à 12 mois minimum, avec reconduction automatique, et que les services annexes y sont rarement offerts (hors résidences services).

De plus, la loi vous autorise à facturer certaines charges locatives au locataire, comme les frais liés à l’utilisation des parties communes dans une copropriété ou à l’enlèvement des ordures ménagères.

Une fiscalité plus attractive que la location courte durée

En location meublée, vous pouvez choisir de soumettre vos recettes locatives au régime micro-BIC ou au régime réel, à certaines conditions. Dans le premier cas, vous bénéficierez d’un abattement pour frais et charges de 50 %. Dans le second, vous pouvez déduire vos charges pour leur montant réel. Mais à une nuance près ! En location meublée de longue durée, vous pouvez en effet déduire l’intégralité de vos charges annuelles alors qu'en location saisonnière, la déduction doit être calculée uniquement au prorata du temps de location.

Enfin, s’agissant de la taxe d’habitation, elle sera supportée par votre locataire dans le cadre d’une location meublée longue durée. En location saisonnière, il vous appartiendra toujours de la régler.

NOS ARTICLES LIÉS