Conseils en achat immobilier

Simulation de taxe d’habitation 2019 : combien devrez-vous payer ?

Publié le

femme signe un contrat

Serez-vous éligible au dégrèvement de la taxe d’habitation cette année ? Si oui, quel montant de taxe d’habitation vous restera-t-il à payer ?

Avec un simulateur de taxe d’habitation 2019, découvrez le montant de votre prochain impôt

Propriétaire ou locataire, vous devez chaque année payer un impôt local au titre de votre résidence principale (ou secondaire) : la taxe d’habitation. Certes, son dégrèvement progressif est en cours depuis 2018, mais n’est que de 65 % cette année. Pour savoir quel budget prévoir pour la payer, pourquoi ne pas réaliser une simulation de taxe d’habitation pour 2019 ?

Que vous soyez occupant, locataire ou propriétaire, vous n’y couperez pas : vous devrez payer une taxe d’habitation sur le logement dans lequel vous résidez au 1er janvier 2019. Peu importe que vous déménagiez en cours d’année ou que vous n’y soyez présent que certains mois seulement : l’impôt reste dû. Le calcul de la taxe d’habitation dépend de la valeur locative cadastrale du logement et des taux votés par chaque collectivité locale.

En vertu d’une disposition voulue par le président Macron, une baisse progressive du montant de la taxe d’habitation a toutefois débuté en 2018 et se poursuit en 2019 pour les occupants de résidence principale dont les ressources ne dépassent pas certains plafonds. Le dégrèvement accordé était de 30 % en 2018, et passe à 65 % en 2019, sous les mêmes conditions.

Bon à savoir

Si vous dépassez légèrement le seuil de ressources, vous bénéficiez toutefois d’un dégrèvement dit dégressif, c’est-à-dire calculé en fonction de la différence entre votre niveau de revenu et le seuil fixé.

Grâce à un simulateur de taxe d’habitation 2019, vous pouvez ainsi évaluer votre éligibilité au dégrèvement, et calculer le montant de votre prochaine imposition.

Pouvez-vous prétendre à des exonérations de taxe d’habitation ?

Une simulation de calcul de taxe d’habitation peut aussi vous révéler si vous pouvez prétendre à une exonération. C’est potentiellement le cas si vous disposez de ressources modestes, si vous percevez l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi).

Par exemple, les bénéficiaires de l’Aspa et de l’Asi sont éligibles à une une exonération de taxe d’habitation pour leur résidence principale à condition d’être en maison de retraite ou de soins et de conserver la jouissance de leur logement.

NOS ARTICLES LIÉS