Conseils en achat immobilier

Estimation de la taxe foncière 2019 : combien va-t-elle vous coûter ?

Publié le

calculatrice loupe et bloc note sur bureau

Estimer le montant de sa taxe foncière n’est pas chose aisée car celui-ci dépend d’éléments variables et de taux votés chaque année, différents selon les collectivités territoriales. Nexity vous donne néanmoins les clés pour comprendre le calcul de cette taxe et évaluer son montant pour cette année.

Le calcul appliqué par les services des impôts en matière de taxe foncière

La taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties est établie pour l’année entière et d’après la situation au 1er janvier de l’année d’imposition.

Elle est calculée à partir de la valeur locative cadastrale du bien, c’est-à-dire du montant du loyer annuel que le propriétaire pourrait obtenir en cas de location.

L’assiette de la taxe foncière sur les propriétés bâties tient aussi compte d’un abattement forfaitaire de 50 % appliqué sur la valeur locative du bien. Pour le calcul de la taxe sur le foncier non bâti, l’abattement forfaitaire est de 20 %.

L’estimation de la taxe foncière 2019 suppose ensuite d’appliquer cette formule :

Taxe foncière = Revenu cadastral (valeur locative cadastrale abattue) x Taux d’imposition (voté par les collectivités territoriales).

>> Pour aller plus loin : Comment sont calculés les impôts fonciers ?

Pas encore propriétaire ?
Répondez à quelques questions et selon votre profil, nous estimons votre pouvoir d'achat immobilier.

Les éléments variables qui pèsent sur l’estimation de la taxe foncière en 2019

La taxe foncière peut varier d’une année sur l’autre en fonction de différents éléments :

  • La mise à jour des valeurs locatives cadastrales par décret parlementaire en fonction de l’inflation. Pour 2019, cette revalorisation est de 1,2 % ;
  • Les améliorations apportées au bien que vous avez déclarées aux services des impôts (extensions, agrandissements, équipement d’une piscine etc.). Ces améliorations seront prises en compte à partir du 1er janvier de l’année suivant leur déclaration ;
  • La réévaluation des valeurs locatives cadastrales dans certaines communes ;
  • La modification du taux voté annuellement par les collectivités territoriales (commune, département, région).

Depuis 2017, les terrains constructibles non bâtis situés en zones tendues font, de plus, l’objet d’une majoration de leur valeur locative cadastrale : + 3 € par m2, que chaque collectivité locale concernée peut moduler de 1 à 5 €, par délibération. Cette majoration forfaitaire s’applique après l’abattement de 20 %, ainsi qu’un éventuel abattement supplémentaire de 200 m2 (sur décision de chaque collectivité).

>> Ces éléments variables peuvent donc faire évoluer significativement le montant des impôts fonciers dus d’une année sur l’autre. Pour estimer votre taxe foncière 2019 au plus juste, n’hésitez pas à consultez les services de votre commune.

NOS ARTICLES LIÉS